Du 26 mars au 29 mai à Thouars. Exposition Anabelle Hulaut

« I don’t want a planet pizza without relief »(1) : Anabelle Hulaut exposera u 26 mars au 29 mai 2022 au centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc. Le vernissage samedi 26 mars à 17h en présence de l’artiste



Adepte des jeux de regard, Anabelle Hulaut s’intéresse aux situations ambiguës, aux changements optiques, aux échelles de perception élastiques. Les œuvres de l’artiste invitent chaque visiteur à endosser le rôle d’un détective : l’enjeu de l’enquête serait d’accéder à une vision élargie, induite par des points de vue panoramiques ou des impressions rapprochées, entre zoom et cadrage, qui font apparaître la magie énigmatique de certains fragments du monde alentour.

Au commencement, une apparition

C’est une vision qui est à la genèse de l’exposition d’Anabelle Hulaut au centre d’art de Thouars : postée en haut des remparts près du Château de la ville, l’artiste découvre le paysage, entre végétation luxuriante et rivière aux courbes douces. Ce panorama plongeant comme un vertige concentre son regard sur la mosaïque des toits de Thouars, des toits pour certains dotés de chapeaux de cheminées, chapeaux de vent ou rotators éoliens, ou extracteurs de fumée en inox. Leur mouvement aimante la vue, frappée par l’éclat étincelant de la lumière qu’ils reflètent. Anabelle Hulaut fera de cette apparition le ferment de son projet à la Chapelle Jeanne d’Arc, qui est ponctué de cet objet spiralé aux allures de girouette disco : « Ce sont comme des boules à lamelles magiques. Ce qui me plaît, c’est leur grande capacité à nous éblouir. Un concentré d’éblouissement. »

Qui est Sam Moore ?

Créé par l’artiste en 2013, Sam Moore est un personnage qui s’exprime de multiples façons : ses sculptures, photographies, explorations sonores et textes poétiques se dispersent au gré du vent, dans les centres d’art ou sur les réseaux sociaux. Son appétit de vivre et de penser le monde qui l’entoure semble insatiable : la mobilité, la fragmentation et l’enthousiasme le caractérisent. C’est par le prisme de son regard insolite que le visiteur découvre les œuvres d’Anabelle Hulaut. Il est aussi l’auteur du titre de l’exposition, I don’t want a planet pizza without relief* , une injonction étonnante qui lui a même inspiré un poème :

(1) Je ne veux pas d’une planète pizza sans relief i want flowers qui me sautent au cou
je veux des fleurs qui me hantent
je veux des fleurs qui m’éblouissent
je veux des artichauts aux poppies, des candies sous les choux de la pimprenelle, de la sarriette et des pissenlits
les trèfles à 3 aux dessous violet me chargent d’azote
je me sens polyglotte
Les pensées de Sam Moore, Rêvolution, 2019 (extrait)
Éva Prouteau (extrait du communiqué de presse)
© Anabelle Hulaut – Extrait Paysage agité in situ, Résidence in La Chapelle Jeanne d’Arc, centre d’art Thouars, janvier 2021

Infos pratiques : Exposition du 26 mars au 29 mai 2022 au centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc, 2 rue du jeu de Paume à Thouars – Entrée libre du mardi au dimanche de 14h à 18h
Le jour du vernissage, entre 15h et 17h, Dominique Marchès signera son livre Retour aléatoire au Café des Arts, 53 rue Saint-Médard, à deux pas de la Chapelle Jeanne d’Arc. Retour aléatoire est le titre générique qu’a choisi Dominique Marchès pour désigner un projet hybride, qui prend la forme d’un film, d’un livre et d’une exposition qui a eu lieu du 20 juillet au 14 novembre 2021 au centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc à Thouars et au Château d’Oiron du 26 juin au 3 octobre 2021.

  • 00

    jours

  • 00

    heures

  • 00

    minutes

  • 00

    secondes

Date

26/03/2022 - 29/05/2022
Chargement...
Catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?