Basket N2F. Saumur se fait surprendre par La Rochelle. 75-73.

Les Saumuroises voulaient prendre leur revanche du match aller où elles s'étaient inclinées de deux points. Bis repetita, c'est avec le même écart qu'elles s'inclinent dans leur salle au terme d'une rencontre âprement disputée mais qu'elles n'ont pas su gérer

Le match stoppé après 9 minutes de jeu.

La rencontre a été interrompue peu avant la dixième minute de jeu et pour près de quarante minutes pour une très sévère blessure de la capitaine rochelaise. Un acte de jeu sans agressivité sous les panneaux saumurois, la Rochelaise chutait lourdement sans pouvoir se relever. Un médecin présent dans la salle examinait la blessée et faisait appeler les secours. Ces derniers médicalisaient la blessée sur place avant de l’évacuer vers les urgences de Saumur. Apparemment la capitaine rochelaise était touchée à l’épaule et, après renseignements pris en fin de match, celle-ci devait passer un IRM pour mieux définir l’ampleur de sa blessure.

Les deux équipes font jeu égal.

Les Rochelaises maquaient le coup et cédaient le premier quart temps (20-14). Elles se reprenaient et s’octroyaient le deuxième manche (24-21) regagnant les vestiaires avec trois points de retard (41-38). Pendant ce temps, les Saumuroises manquaient de précision aussi bien aux tirs qu’aux lancers francs et facilitaient le jeu de leurs visiteuses qui faisaient bloc en défense tout en harcelant la défense locale qui pliait par instant et qui regagnait les vestiaires à la pause citrons qu’avec un tout petit point d’avance (59-58).

Une seconde mi-temps acharnée.

Ls deux équipes ne calculaient plus et se livraient sans retenue. Le panneau d’affichage changeait au gré des secondes, tantôt coté saumurois, tantôt coté rochelais. Les deux équipes se rendaient coup pour coup sans qu’aucune ne parvienne à, prendre l’ascendant. Toujours est il qu’à l’entame de la dernière ligne droite, les Saumuroises partaient avec le très maigre avantage d’un tout petit point (59-58). S’ensuivit un long échange d’avantage. Le chassé croisé continuait. A sept minutes de la fin; 63-63, à quatre, 70-70, à une seconde 48 de la sirène, 703-73. Les saumuroises avaient l’occasion d’arracher la victoire dans ce lap de temps en revenant à 73-73 en manquant un lancer franc. Sur la relance, les visiteuses marquaient arrachant une victoire au finish méritée. Très déçu, le coach quittait la salle et c’est son adjoint qui commentait le résultat.  »Ce soir nous avons avons débuté trop facile en oubliant certains de nos principes. De plus nous sommes tombés sur une équipe qui après la blessure de l’une d’entre elles à fait bloc et n’a rien lâché. Elles ont été maladroites dans leur tirs. Ce soir, si nous l’avions emporté, cela aurait été un hold-up. »

Fich technique.

Saumur – Stade rochelais. 73-75. MT. 41-38 (20-14, 21-24, 18-20, 14-17).

SLB. ¨Plana(5), Beaubrun(15), Camara(13), Naudin(2), Blachier(6), Duvigneau(6), El Bakkouche(5), Thiam(9), Hbet(12).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.
Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?