11 août au Thoureil : L’Avare de Molière

Dans le cadre de la 17e « Tournée des Villages » le Théâtre Régional des Pays de la Loire présente L'Avare de Molière, place de l'église en Thoureil.

Harpagon sacrifie tout et tout le monde en vue d’accumuler les millions dans sa précieuse cassette. Les ruses pour déjouer les plans de l’avare se succèdent, créant force scènes rocambolesques.
L’argent domine tout chez monsieur Harpagon. En vue d’accumuler les millions dans sa précieuse cassette, l’avare est prêt à tout sacrifier : famille, entourage, chevaux, nourriture, confort, vêtements, plaisirs… La maisonnée fonctionne à l’économie alors que l’argent s’entasse. Les acrimonies s’accumulent pour ne pas dépenser un centime. Le pain est sous clef, les feuilles de papiers hygiéniques sont distribuées une à une, on dévisse les ampoules afin de ne pas dépenser d’électricité, on limite les bains à un par semaine car l’eau est chère… et encore mille et un détails qui finissent par rendre la vie de la famille impossible.
L’avare préfère vendre ses biens et se réfugier dans une caravane au fond d’un terrain vague, pour pouvoir accumuler les pièces d’or. Là l’homme veille, fusil à la main, sur son précieux trésor accumulé à force d’économie et d’entourloupe financière.
Le tyran aurait sans doute continué à vivre ainsi si l’amour ne s’était invité chez lui. En effet ses enfants, Cléante et Élise, sont en âge de convoler et là, ils ne laisseront pas les manies avaricieuses de leur père dicter leur avenir. Harpagon voit dans le mariage de ses enfants un placement de plus et ce n’est pas du goût de ses derniers qui mettront tout en place pour contrer leur père. Les choses viennent encore se compliquer lorsque le père et le fils apprennent qu’ils convoitent la même jeune fille, Mariane…
Les ruses des enfants, des intrigants et des proches s’accumulent pour déjouer les plans du père de famille, créant force scènes rocambolesques, quiproquos et tragédies domestiques.
Le seul moyen de faire plier l’Avare est sans doute de l’attaquer par ce qu’il a de plus précieux : sa « cassette ». Lorsque celle-ci disparaît subtilisée par un ami de son fils, Harpagon entre dans une folie meurtrière que seul une intervention quasi miraculeuse va pouvoir arrêter…

Distribution :
Harpagon : Camille de La Guillonnière
Cléante : Lise Quet
Élise : Morgane Rebray
Valère : Adrien Noblet
Mariane et La Merluche : Aude Pons
Anselme et La Flèche : Mathieu Ricard
Frosine et Dame Claude : Jessica Vedel
Maître Jacques et Maître Simon : Damien Vigouroux
Brindavoine et Le commissaire : Lucas Martin-Dupré

Infos pratiques : Jeudi 11 aout à 20h30 (durée 1h50) place de l’église au Thoureil – Tarifs : 3€, 6€ ou 10 € – repli salle André Courtiaud en cas de pluie.

A propos du Théâtre Régional des Pays de la Loire (TRPL)

Le Théâtre Régional des Pays de la Loire (TRPL) est une compagnie au service du théâtre. Camille de La Guillonnière a été nommé directeur de cette institution régionale en mars 2021 et depuis, toutes les activités de sa précédente compagnie (Le Temps est Incertain Mais on joue quand même !) dont La Tournée des Villages sont organisées par le TRPL. En 2022, la 17ème Tournée des Villages prend de l’ampleur car deux spectacles seront joués en parallèle ! « L’Avare » la création 2022 pour 35 représentations et « La Vieille Fille », création 2019 pour 6 représentations.
Après 17 ans, l’esprit de la Tournée des Villages reste le même : chaque jour, la troupe arrive dans un village différent avec scène, projecteurs et costumes, mais aussi avec le bar du théâtre et la librairie ambulante. Les représentations ont lieu au grand air, dans les lieux emblématiques de la vie des villages. Si la soirée est un peu fraîche, de petites couvertures attendent les spectateurs !
Tout est pensé pour que chacun se sente chez lui et n’oublie jamais que le théâtre est une fête : une heure avant le début du spectacle, acteurs et actrices vous accueillent costumés et vous proposent de déguster les gâteaux cuisinés par leurs soins ; une bande son, choisie avec précision, prépare le spectateur au spectacle qui l’attend et de grands tapis recouvrent le sol pour rendre les lieux encore plus accueillants.
Après la représentation, les conversations se prolongent au bar du théâtre, autour de la librairie ambulante et les échanges s’engagent entre les spectateurs et les acteurs. Bientôt, il faut démonter le décor et repartir car la magie du théâtre réside aussi dans son caractère éphémère et unique… et pour beaucoup, le rendez-vous est pris pour l’année suivante ! Chaque année, ce sont près de 7000 spectateurs qui applaudissent notre troupe ambulante !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !