Beaufort-en-Anjou. Cantine à 1 € dans les écoles : La ville adhère au dispositif de l’État

Les familles beaufortaises ayant leurs enfants scolarisés dans les écoles publiques et privées de la ville et dont le quotient familial est inférieur ou égal à 1 000 euros bénéficient d’une tarification de la cantine à 1 euro par repas.

En France, 40% des enfants des familles les plus défavorisées ne sont pas inscrits à la cantine contre 17% des enfants les plus favorisés. Ce constat se révèle d’autant plus marqué dans les communes de moins de 10 000 habitants. Pour accompagner ces dernières dans la mise en place d’une tarification sociale de leur cantine scolaire et ainsi réduire les inégalités d’accès des élèves à un repas complet et équilibré, indispensable à la concentration et donc au bon déroulement des apprentissages, la Délégation interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté (l’État) a mis en place le dispositif « cantine à 1€ ». La cantine scolaire constitue non seulement un service public indispensable aux familles, notamment lorsque les parents exercent des activités professionnelles éloignées du domicile, mais également un espace privilégié d’apprentissage pour les enfants. C’est pourquoi l’État leur apporte un financement spécifique. La mise en place d’une tarification sociale des cantines, c’est donner à chaque enfant les moyens de la réussite.

Mise en place à Beaufort-en-Anjou

La commune de Beaufort-en-Anjou a conventionné avec l’État le 27 décembre dernier pour une durée de 3 ans (sous réserve des décisions de l’État). Cette tarification d’1 € le repas concerne les familles ayant un quotient familial inférieur ou égal à 1000. Aucune démarche ne sera nécessaire, le nouveau tarif sera activé sur la facture dès janvier 2023. La tarification concerne tous les enfants scolarisés dans une école élémentaire ou maternelle, publique ou privée de Beaufort-en-Anjou, y compris pour les familles qui ne sont pas de Beaufort ou Gée.

Commentaires 2

  1. celine says:

    C’est bien et pas bien!
    Avec les économies faite il iront au Mac DO le weekend.

    Répondre moderated
  2. LENOIR says:

    Depuis la démission d’1/3 des conseillers municipaux début novembre, le conseil municipal n’a pas le droit de traiter autre chose que les affaires courantes; il est donc illégal qu’il signe ce genre de convention avant les élections; idem pour la location des bâtiments du chanve pour y installer un karting et un bowling, à charge pour la commune de payer l’installation d’équipements (protection amiante, électricité, sanitaires, parking …). Normalement, le préfet devrait réagir

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?