Chevaucher la ligne blanche pour dépasser un·e cycliste, c’est possible !

De plus en plus d'adhérent·es de Place au vélo en Saumurois sont mis·es en dangers pendant leur déplacements à vélo... L'association souhaite rappeler les règles du code de la route : Chevaucher la ligne blanche pour dépasser un·e cycliste, c’est possible !
Chevaucher la ligne blanche pour dépasser un·e cycliste, c’est possible !
 » C’est pas cool quand les voitures nous frôlent alors qu’il n’y a personne en face et qu’elles peuvent s’écarter » nous témoigne l’une d’entre elles.
On souhaite donc rappeler une règle simple : Chevaucher la ligne blanche pour dépasser un·e cycliste, c’est possible !
Depuis juillet 2015, vous êtes autorisé à chevaucher cette ligne pour effectuer le dépassement, sous réserve que vous puissiez le faire sans danger pour vous et pour les autres usager·es de la route. Seul le chevauchement est autorisé et non le franchissement complet !
Pour rappel la distance latérale minimale de dépassement :
– 1m en ville,
– 1m50 hors agglomération.
Les accidents arrivent à tous et à toutes et ce qui en découle est dramatique pour chacun·e. Début juin, un jeune cycliste a malheureusement été tué à côté d’Angers :
En attendant que chaque route possède sa propre piste cyclable… Les automobilistes ont souvent la vie des cyclistes et des piétons entre leur mains alors merci  de votre vigilance

Commentaires 3

  1. Papyque says:

    Certes les incivilités des automobilistes sont condamnables. Mais est-que les cyclistes connaissent les articles R 412-34
    alinéa I à III du code de la route. Il semblerait que NON. En effet la circulation sur les trottoirs à vélo (ou trottinette etc…) d’une personne de plus de 8 ans est verbalisable d’un montant de 135€. En moins d’une semaine entre la rue d’Orléans et la rue du Portail Louis, le budget de la ville pourrait être assurée pour l’année.

    Répondre moderated
  2. Bertrand49 says:

    Pourquoi les cyclistes n’en n’ont que faire du code de la route ??
    Non respect des STOP, des Feux Tricolores, des Sens-Interdits, des trottoirs, des passages piétons (petit rappel pour la plupart cela doit se faire à coté de leur vélo), mais le pire, bien que l’on soit en été, c’est à partir de l’automne, aucun éclairage le soir ou le matin.
    Mais ils sont trop rarement sanctionnés……

    Répondre moderated
  3. Bertrand49 says:

    Également, les cyclistes ont-ils le droit d’être de front à 2 voir 3 sur nos routes ??
    Les vaches ELLES se suivent en file indienne, mais cela doit être trop difficile pour nos rois de la pédale !!!

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?