Chinonais et Bourgueillois : Le retour de la tulipe dans les vignes

Le Centre Permanent d’initiatives pour l’Environnement Touraine Val de Loire a décidé de réintroduire au cœur des parcelles de vigne des tulipes des vignes.

Depuis 2012, le CPIE Touraine Val de Loire a développé divers axes de travail avec les vignerons. Ces espaces culturaux, de par leur implantation pérenne et leur enherbement fréquent, sont propices à la biodiversité. Plusieurs études ont été réalisées sur l’enherbement des vignes à l’aide des résidus de fauches de pelouses calcicoles, dont le but est de réintroduire des espèces sauvages, voire patrimoniales, dans les inter-rangs des parcelles. Le CPIE a également travaillé sur une étude de la biodiversité dans les vignes et met actuellement en œuvre des actions pour accroitre le potentiel d’accueil de la biodiversité dans les vignes. D’autres projets sont à l’étude, comme le retour de la Tulipe sauvage dans les vignes.

En effet, depuis quelques années, le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement Touraine Val de Loire construit un projet de réintroduction de la Tulipe des vignes (Tulipa sylvestris), dans différents vignobles du département d’Indre-et-Loire. En novembre 2021, après avoir obtenu l’accord de l’administration concernant le prélèvement de cette espèce protégée nationalement, le CPIE s’est rendu sur les parcelles du Domaine Huet à Vouvray, dernier refuge d’ampleur de l’espèce en Indre-et- Loire, afin d’y prélever 500 bulbes. Ces bulbes ont ensuite été répartis chez une dizaine de vignerons volontaires sur les appellations de Vouvray, Bourgueil, Saint Nicolas de Bourgueil et Chinon. « En mars 2022, nous avons eu la confirmation de la réussite du projet, avec l’observation de feuilles de Tulipe chez tous les vignerons participants. Un pied fleuri a été observé, dès cette première année », indique le CPIE. L’opération de replantation et de suivi se poursuivra encore plusieurs années, alternant prélèvement et plantation en novembre, et suivi en mars, en partenariat avec le Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine et l’association Sauvegarde Biodiversité Loire Anjou Touraine Nord. De nouveaux domaines sont recherchés pour la suite de l’opération.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Commentaires 1

  1. HUGUES JOURD'HUI says:

    Il n’est pas indispensable de la prélever dans les sites où elle existe encore.
    Vous pouvez en trouver sur internet, notemment sur « bulbi ». J’en ai commandé et planté l’automne dernier (35€ les 150 pieds), 1 pied sur 3 a fleuri au printemps.
    C’est bien l’espèce « Tulipa sylvestris ». Je l’ai réintroduit dans des lieux anciennement occupés par des vignes, où vivent encore la dame de onze-heure et l’aristoloche anciennes compagnes de cette culture.

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?