Dossier. Les vols intérieurs de courte durée bientôt supprimés en France

Les vols intérieurs de courte durée sur le territoire français vont être supprimés si une alternative de liaison ferroviaire directe de moins de 2h30 est possible. C'est ce que vient de valider la Commission européenne dans une décision du 1er décembre 2022, avec quelques ajustements sur la mesure proposée par la France.

Après des discussions entre la Commission européenne et le Gouvernement pour assurer la conformité du projet à la législation européenne, cette mesure française annoncée dans la loi Climat de 2021 vient d’être validée. Elle devrait être réexaminée d’ici trois ans. Des ajustements ont été apportés, notamment la limitation de l’interdiction à certains vols intérieurs, à savoir ceux qui peuvent être remplacés par un trajet direct en train d’une durée inférieure à 2 heures 30, « permettant un temps à destination de 8 heures, avec des fréquences suffisantes et des horaires satisfaisants, c’est-à-dire sans perte de niveau de service par rapport à l’avion », précise la Direction générale de l’aviation civile.

Les correspondances également visées à terme

Elle s’appliquera également aux vols de correspondance, afin de ne pas introduire de « distorsion de la concurrence entre compagnies aériennes ». D’après la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), le futur décret d’application que prendra la France pour appliquer ce volet de la loi devrait prévoir que « les correspondances vers les hubs nationaux seront toujours possibles, le temps qu’une offre ferroviaire suffisante soit développée vers les gares aéroportuaires ». La décision de la Commission précise par exemple que « les trois liaisons entre Paris-Orly et Bordeaux, Nantes et Lyon seront interdites à tout transporteur aérien », une règle déjà appliquée. En revanche, « les liaisons entre Paris-Charles-de-Gaulle, d’une part, et Bordeaux ou Nantes, d’autre part, sont exclues du champ de la mesure, du fait d’un temps de trajet ferroviaire supérieur à 2h30 pour rejoindre la gare de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle » pour une éventuelle correspondance aérienne.

Commentaires 8

  1. roussel says:

    vu les grèves de la sncf ont est pas rendu a l’heure !!!! triste france ..

    Répondre moderated
  2. Oscar+ says:

    On aime bien se tirer une balle dans le pied dans notre pays !
    Au nom de l’Europe, nous avons sacrifié le Nucléaire, le Diesel et maintenant c’est l’aviation !!!!
    Merci l’Europe !!!!
    Et ne me dites pas l’écologie …. Nous sommes déjà un des pays les plus vertueux dans ce domaine ….
    Affligeant !

    Répondre moderated
  3. Florentais says:

    Bonjour. Et oui oscar+ et Roussel.
    Et dites vous bien que c est le camp du bien qui est au pouvoir.
    Maintenant il y aura toujours des gens contents les mêmes qui aiment le 49.3
    Bonne fêtes de fin d’année

    Répondre moderated
  4. Florentais says:

    Cela fait 20 ans environ que je pleure mon pays. Après Macron les gilets jaunes et le covid je croyais à une autre démocratie. Un autre niveau journalistique….
    26 eme dans le monde la liberté de la presse de notre pays tout va bien? Combien la Suède? le Portugal ?
    Ici tout va bien
    Orelsan

    Répondre moderated
  5. Alinoetta says:

    Rassurons-nous, les V.I.P aurons des dérogations, pendant que nous petits citoyens, on jouera à Kolanta pour rejoindre une destination.

    Répondre moderated
  6. L'Arbre en Boule says:

    Et dire que l’aéroport d’Angers reconstruit en 1998 avait été dimensionné pour 50 000 passagers par an et à grand renfort d’argent public et de subvention pour retenir les compagnies privées (notre argent à tous), n’est plus aujourd’hui que l’ombre de lui même, avec un flux maximum de 18000 passagers en 2000, 3400 seulement en 2021. Aujourd’hui plus aucun vol commercial n’est proposé depuis Angers.

    Répondre moderated
  7. L'Arbre en Boule says:

    Peut-être que les nouvelles carburation et les expérimentations en cours sur les exemples de Volocopter, Voltaerao changeront la donne des déplacements aériens.

    Répondre moderated
  8. fideserres says:

    Il est vrai que cet aéroport est une honte et un véritable scandale. Bravo le conseil départemental et surtout sa tête frisée de Monsieur Béchu.

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?