Doué-en-Anjou. En 2023, le Bioparc a reversé plus de 520 000 euros pour la préservation de la biodiversité

En 2023, le Bioparc de Doué-la-Fontaine et Bioparc Conservation ont apporté leur soutien à 37 associations de terrain à travers le monde, en reversant la somme totale de 524 025 € ! Après un don de 500 000 € en 2022, le parc monte encore d’un cran cette année en dépassant le demi-million d’euros de dons.
©Bioparc

Depuis 2001, le Bioparc de Doué-la-Fontaine s’engage aux côtés des peuples du monde entier pour la préservation de la biodiversité sauvage en soutenant des « Projets Nature ». Ces projets, portés par des acteurs locaux, visent à répondre aux besoins des écosystèmes et des communautés locales, favorisant ainsi une cohabitation harmonieuse et durable. Le Bioparc et sa fondation ont reversé 524 025€ en 2023, répartis entre 37 associations de défense de la nature, majoritairement située en Afrique (51%) et en Amérique du Sud (37%). Depuis 2001, son soutien représente plus de 4 165 000€, collectés grâce aux visiteurs (4% du chiffre d’affaires du Bioparc est reversé), aux donateurs particuliers et aux entreprises, ainsi qu’aux zoos partenaires.

De nouveaux projets en 2023

De nouveaux projets sont venus s’ajouter en 2023, parmi lesquels : la Réserve Naturelle Communautaire du Boundou au Sénégal qui abrite les fameux oryctéropes, la forêt primaire de la Vallée Cachée de Machacuay au Pérou ou encore, la plantation d’une mini-forêt à Saumur avec La Maison des Arbres ou SOS Hérisson et Noctis Hérisson en Anjou. En tant que partenaire de ces associations, le Bioparc œuvre pour la préservation de la faune et de ses habitats naturels, tout en veillant à ce que les populations locales en soient bénéficiaires. Les fonds alloués sont entièrement dédiés à des actions concrètes telles que le financement de centres de secours, la lutte contre le braconnage, la reforestation, l’octroi de micro-crédits, la création d’aires protégées, l’acquisition de terres ou de matériel, ainsi que la sensibilisation des communautés locales. Ces actions essentielles contribuent à la sauvegarde des animaux encore présents dans leur milieu naturel et préparent le terrain pour le retour d’espèces menacées.

Commentaires 1

  1. Landreau says:

    Bien contents de contribuer à ces efforts de sauvegarde effectués par le bioparc tous les ans. Et bravo pour ce magnifique cadre où l’on sent les animaux heureux ! C’est un lieu de détente apprécié par tous les temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.
Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?