Doué-en-Anjou. Le Bioparc apporte son soutien au Maroc suite à un incendie qui a fait des victimes chez une espèce menacée

De violents incendies ont lieu actuellement au Maroc, dans la forêt de Bouhachem, détruisant les villages et tuant des centaines de macaques en voie de disparition. Le Bioparc fait dès aujourd’hui un don de 1 000€ pour l’ONG BMAC qui assure le suivi des macaques survivants.
@Ahmed El Harrad

Un incendie de forêt a ravagé ces derniers jours plus de 7 500 hectares de la forêt de Bouhachem, au nord du Maroc, détruisant les villages, le bétail et tuant des macaques de Barbarie, une espèce de primate en voie de disparition. Depuis le 25 juillet, c’est une grande partie de la forêt qui a déjà été anéantie, et l’incendie n’est pas fini. Le Maroc connaît sa pire sécheresse depuis 40 ans et, comme une grande partie de la Méditerranée, a dû faire face à une hausse des températures et à de nombreux incendies au cours de l’été, conséquences dramatiques du réchauffement climatique. Malgré les efforts du service forestier, des autorités, de l’armée et des villageois vivant dans la région, de nombreux villages environnants ont été détruits, les récoltes brûlées et le bétail tué. Plusieurs centaines de macaques de Barbarie, sur les 4 000 que compte la région, pourraient mourir des suites de brûlures ou dommages causés par les fumées. Plusieurs singes morts sont déjà recensés, des animaux fuyant les flammes ont également été observés à plusieurs reprises.  Leurs sources de nourriture ont elles-aussi disparues avec le feu, et ne se régénèreront qu’avec les prochaines pluies, en septembre ou octobre.

Une espèce protégée

Le macaque de Barbarie est le seul macaque en dehors de l’Asie, et le seul primate présent au Nord du Sahara. La forêt de Bouhachem est l’une des rares régions du Maroc où les macaques sont à l’abri du braconnage et du tourisme de masse. Les ONG Barbary Macaque Awareness and Conservation (BMAC) et Barbary Macaque Conservation in the Rif (BMCRif) travaillent depuis 2009 avec les communautés voisines de Bouhachem. Leur mission commune est la conservation du macaque de Barbarie (espèce en voie de disparition à l’échelle mondiale) et de son habitat ainsi que la sensibilisation à la connaissance de l’espèce. Une collecte de fonds est organisée par ces associations qui coordonnent et acheminent à l’intérieur du Maroc les vivres donnés par le public et les fournitures nécessaires aux villageois impactés, et assurent le suivi des macaques survivants : Cagnotte GofundMe pour les macaques. Le Bioparc, très sensible à cette situation et attaché au travail de l’association, verse en urgence 1 000€ pour soutenir l’opération de sauvetage et le soin aux animaux blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !