Editorial. Un questionnaire… qui questionne !

Depuis une dizaine de jours, nous enregistrons les réponses au sondage que nous vous avons soumis. Afin d’en tirer la substantifique moelle nous prenons le temps de l’analyse pour revenir au plus vite vers vous.

Vous avez été nombreux à répondre à notre sollicitation. Pour ne rien vous cacher quelques 600, fidèles kiosqueurs, dont une petite majorité de lectrices, ont consacré du temps pour enrichir le questionnaire mis en ligne. Alors, merci à toutes et à tous de nous permettre de mieux vous connaître pour appréhender le devenir du journal. Son évolution tiendra compte de vos remarques et suggestions dans une connexion que nous souhaitons dynamiser et partager, en toute équité, avec le plus grand nombre.

Une relation interactive et participative

La priorité du Kiosque demeurera bien locale, malgré quelques escapades ponctuelles sur une actualité élargie. Mais, comme vous l’avez largement plébiscité, nous porterons prioritairement notre effort sur la mise en valeur du quotidien de tous ceux qui animent le coeur social de notre territoire élargi, quels que soient leurs engagements et leurs conditions. C’est dans une relation interactive et participative que nous vous proposerons de cheminer et de vous impliquer, d’être acteurs de l’aventure en endossant, pourquoi pas, le costume d’un célèbre reporter au fox-terrier filou ! Vous donner la parole, mille milliards de mille sabords, c’est la voie du salut pour étoffer le fond et la forme du media dont vos appréciations nous sont aujourd’hui grandement utiles.
Le Kiosque, dégagé de la tutelle bienveillante de sa maison mère, Ignis, est en effet une structure ad hoc pour fonctionner dans sa dimension actuelle, mais insuffisamment dotée pour franchir les paliers de votre entière satisfaction, de vos voeux. Nous allons donc œuvrer en ce sens pour converger vers un épanouissement commun qui nécessite d’étoffer les capacités de production de notre équipe rédactionnelle et… nos finances. Concernant ces dernières, elles dépendent aujourd’hui entièrement et exclusivement de la publicité. Alors, des « réclames » il y en aura encore et c’est l’unique réponse un peu catégorique que nous pouvons livrer à nos lecteurs qui s’en chagrinent. Nous en sommes désolés. Pour le reste, nous prenons le temps de savourer et d’apprécier l’ensemble de vos propositions, avant de revenir vers vous et de vous présenter par le menu détail les grandes lignes des évolutions à venir.

Georges Chabrier, directeur de la publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?