En Pays de la Loire, plus d’un tiers des cigarettes consommées sont issues du marché parallèle

Selon la dernière étude Empty Pack Survey, relayée par l'entreprise Seita, productrice de plusieurs produits à base de tabac, plus d'un tiers des cigarettes consommées par les ligériens sont issues de la contrefaçon ou des achats transfrontaliers.

Le nombre des cigarettes consommées en France et ne provenant pas du réseau des buralistes est de 32,7% au second trimestre 2022, selon l’étude Empty Pack Survey. Dans la région Pays de la Loire, sur la même période, ce chiffre est de 33,1%. Ce taux reste relativement stable entre les seconds trimestres 2020 et 2022.

Une part toujours importante des achats frontaliers

Entre le second trimestre 2020 et le second trimestre 2022, les achats transfrontaliers ont augmenté de 5,9 points. A l’issue du premier confinement (17 mars – 11 mai 2020), les fumeurs ont retrouvé le chemin de l’Espagne et l’Andorre, leur permettant de s’approvisionner en produits du tabac à des prix beaucoup plus bas, un paquet de 20 cigarettes étant vendu en Espagne à un prix moyen de 4,5€.

Les villes les plus éloignées de la frontière connaissent une explosion de la contrefaçon

Au global, la contrefaçon baisse dans la région (-6,5 points entre le 2ème trimestre 2020 et le 2ème trimestre 2022) pour un taux de 14,9% en 2022.

Cependant, les villes les plus éloignées des frontières connaissent une véritable explosion de la contrefaçon :– Angers : +30,3 points par rapport au 2ème trimestre 2020 avec un taux de 33,3% en 2022
– La Roche-sur-Yon : +13,3 points par rapport au 2ème trimestre 2020 avec un taux de 13,3% en 2022
– Cholet : +6,7 points par rapport au 2ème trimestre 2020 avec un taux de 20% en 2022

Poids des achats de cigarettes sur le marché parallèle par région

Pour Hervé Natali, Responsables des relations territoriales chez Seita, producteur de produits à base de tabac : « La région Pays de la Loire est légèrement au-dessus de la moyenne nationale quant aux cigarettes achetées sur le marché parallèle. Mais elle connaît un phénomène simple : quand les taxes sont trop fortes, les consommateurs cherchent des alternatives plus économiques. Si les frontières sont accessibles, ils les franchissent. Si elles sont trop loin, les trafiquants viennent aux consommateurs, avec tous les risques sanitaires, économiques et sécuritaires que nous connaissons. »

Pour aller plus loin : En complément, vous trouverez ici le lien vers l’étude complète « Le marché du tabac français 2017-2021 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !