Gennes-Val-de-Loire. Fermeture de l’école maternelle de Chênehutte : Lettre ouverte aux élus

Les parents d’élèves, les représentants de parents d’élèves et des habitants de Gennes-Val-de-Loire ont adressé une lettre ouverte aux élus de la commune concernant la "fermeture de l'école maternelle de Chênehutte."

« Nos villes et nos bourgs sont pluriels, avec des besoins spécifiques. Il n’existe pas de recette universelle à imposer sur l’ensemble de notre territoire. Vous êtes en charge de l’aménagement de notre commune, Gennes-Val-de-Loire, et des villages qui la constituent. C’est là une responsabilité essentielle sur laquelle vos concitoyens vous ont récemment accordé leur confiance. Ceci sur la base de vos engagements de campagne dont la transparence et l’implication des administrés dans le processus de réflexion et de décision.

À l’issue du conseil municipal du 30 mai 2022, a été abordé le sujet de la fermeture de l’école maternelle de CHÊNEHUTTE. Par la suite, certains parents ont reçu un courrier leur annonçant cette fermeture d’école, justifiée par des raisons discutables. En tant que parents et administrés de la commune de Gennes-Val-de-Loire il nous aurait semblé correct que l’équipe municipale agisse en transparence et avec un véritable projet pour son territoire et ses villages.

Il y a manque de transparence, quand vous n’évoquez pas le sujet de la fermeture avec les représentants des parents d’élèves et l’équipe pédagogique lors des conseils d’écoles, où vous nous parlez au contraire d’investissement dans l’école pour l’année à venir.
Il y a manque de transparence, quand vous n’inscrivez pas le sujet à l’ordre du jour du conseil municipal mais que vous l’abordez dans les questions diverses. Doit-on comprendre qu’une fermeture d’école n’est pas un sujet prioritaire pour un territoire et qu’il ne mérite pas d’apparaître dans le compte-rendu du conseil?
Il y a manque de transparence, quand le sujet est présenté en conseil municipal comme validé avec les parents et l’équipe pédagogique. Il semblerait qu’un certain nombre d’élus ait été mal informé, en pensant que les parents et l’équipe pédagogique avaient été consultés et étaient favorables au projet.
Il y a manque de transparence, quand les administrés ne sont pas tenus au courant d’une décision qui a pourtant un fort impact en terme d’attrait de leur territoire. Une école est un atout essentiel dans un village rural et un pôle d’attractivité pour les familles. C’est un investissement pour l’avenir, un signe de dynamisme et de « bon vivre ». Les bruit d’enfants, c’est la VIE.
Il y a manque de transparence sur tous ces points, et une volonté de précipitation de la part de l’équipe municipale qui nous laissent perplexes et en colère.

Nous ne nous autorisons pas à penser que la mairie planifiait ce projet de fermeture dès septembre, depuis de nombreux mois, et nous mentait délibérément à chaque conseil d’école. Nous ne nous autorisons pas à penser non plus que la mairie ait pu annoncer cette fermeture le plus discrètement possible, quelques semaines avant la fin de l’année scolaire et les vacances d’été, pour empêcher le débat public. Enfin, nous ne nous autorisons pas à penser que la mairie a prévu de regrouper nos enfants dans l’école de Cunault sans un véritable projet d’aménagement et
d’investissement dans les bâtiments garantissant un accueil de qualité.

Nous rappelons qu’en 2018, le projet de regroupement de l’école de Chênehutte avec celle de Cunault a été étudié, puis abandonné par la municipalité pour des raisons de budget trop important (environ 1.4 millions d’euros pour accueillir tous les enfants du primaire dans de bonnes conditions). Mesdames et Messieurs les élus du conseil municipal, c’est en toute transparence que nous, les représentants des parents d’élèves, vous envoyons cette lettre. Il s’agit d’une lettre ouverte à votre intention. Nous espérons ainsi que la transparence ne reste pas une vaine formule. Nous espérons que vous puissiez faire en sorte de protéger vos territoires, riches et pluriels, qui méritent tous de pouvoir vivre et se développer de manière équitable. Nous reconnaissons que le contexte économique peut être difficile, mais nous souhaitons aborder le débat du maintien de notre école sereinement, en toute transparence.

Nous avons tous – habitants, parents, élus – un objectif commun, celui de rendre la commune nouvelle Gennes-Val-de-Loire, dans son ensemble, attractive, dynamique culturellement et économiquement, de rendre la vie agréable et meilleure pour les administrés de tous les âges. Nous sommes représentants des parents d’élèves, nous résidons dans diverses communes déléguées, et pour la plupart sommes investis dans des associations locales qui agissent dans les domaines culturels, sportifs ou qui oeuvrent au bien-vivre ensemble. Notre avis compte et nous aimerions être entendus. Une telle décision demande un temps de débat et de concertation. Nous vous demandons donc dans l’immédiat de revenir sur cette fermeture d’école, afin de laisser place à un vrai débat public concernant l’avenir des familles et du territoire. Nous remettons également en doute la validité juridique des courriers envoyés aux parents, signés par Mme la Maire, du fait que la décision n’ait été abordée qu’en questions diverses au conseil municipal, qu’elle n’ait pas été actée et entérinée par un vote, et enfin que son objet n’apparaisse même pas dans le compte-rendu public du dernier conseil municipal.« 

Commentaires 4

  1. Stéphane Chêne says:

    Triste conséquence de la création des communes nouvelles ! Il pourrait en être de même pour les stades municipaux, les bibliothèques, les cimetières…

    Répondre Modérer
  2. Fanfan says:

    Superbe lettre, tous ce qui est dit mérite réflexion, surtout au vu du programme de l’équipe municipale en place qui misait sur la transparence et la participation des habitants aux décisions.
    Bravo les parents, vous ne defender pas que votre école mais la vie dans votre village.

    Répondre Modérer
  3. Anonyme says:

    La volonté politique est-elle de programmer la mort des territoires ruraux ou de les repeupler? En fermant une école, on dissuade les nouveaux et futurs parents de s’installer dans la commune. On ne respecte pas non plus tous les parents qui travaillent et on leur complique une organisation quotidienne souvent difficile .Enfin, on ne tient pas compte des enfants, on les trimballe comme des meubles. L’être humain devrait être au centre des décisions, on l’oublie trop souvent.

    Répondre Modérer
  4. sablons49 says:

    Étonnant le manque de réactivité des élus…
    Pas un ne lit le kiosque sans doute…

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !