Histoire locale. Bagneux, une vieille bourgade au fil de l’eau

Aujourd'hui commune déléguée de Saumur, Bagneux recèle une histoire très riche qui puise ses fondements au coeur du monde gallo-romains et qui s'est construite au gré du Thouet.
Le château de Bagneux

Près de la confluence du Thouet et de la Loire se situe le franchissement ancien, à gué, des cours d’eau, entraînant une occupation précoce du site. En cela le peuplement de Bagneux est surement antérieur à celui de Saumur. Sur le territoire, on note d’ailleurs la présence de plusieurs mégalithes, dont le « grand dolmen » de type angevin. Le dolmen de Bagneux est l’un des plus vastes connus à l’échelle européenne et est accessible à la visite. Une voie romaine est attestée sur la rive gauche du Thouet et des vestiges de thermes gallo-romains mis au jour en 1840 annoncent peut-être une première agglomération. Bagneux vient du latin balneolum dérivé de balneum qui signifie « bain » et renvoie à cet antique établissement thermal. Furent découverts des bassins pavés et alimentés par des tuyaux de plombs, le tout daté du IIème siècle ap.J.C.

Plusieurs châteaux et demeures cossues

Une paroisse est fondée au XIème siècle autour d’un prieuré dépendant de l’abbaye de Mauléon (Deux-Sèvres) et c’est naturellement au bord de la rivière que le village se développe. Le promeneur se laissera séduire par le petit quai encore visible qui cours le long du Thouet dans le « vieux-Bagneux ». Plusieurs châteaux et manoirs sont présents sur la commune ; le château de la Perrière construit au XVème siècle puis remanié à la fin du XIXème est la résidence natale d’Etienne Raveton (1917-1940), cadet de Saumur tué par les allemands lors d’une mission de reconnaissance. Une plaque commémorative est placée devant la demeure dès 1949 et la commune de Bagneux inaugure une place portant son nom en juin 2000. Le château de Bagneux est aussi constitué de bâtiments des XVème et XIXème siècles mais conserve les vestiges d’une ancienne forteresse datée du XIIIème siècle. Le château de Montaglan est aujourd’hui une propriété des XVIIIème et XIXème siècles située sur la route de Munet mais relève d’un ancien fief lié à la famille Bourneau (charge de procureur du Roi à Saumur).

Bagneux change avec Saumur

La physionomie du bourg de Bagneux change radicalement lors des travaux d’urbanisme menés à Saumur au XVIIIème siècle. Le grand axe nord-sud qui redessine une ligne de pont sur la Loire et un nouveau centre à Saumur, se prolonge jusqu’à Bagneux avec le pont Fouchard enjambant le Thouet et la voie parfaitement rectiligne qui monte jusqu’au lieu dit de Bournan. Le XIXème siècle est marqué par une hausse démographique entraînant la construction de maisons le long de ce nouvel axe et les façades de tuffeau illustrent l’éclectisme architectural de cette époque. Une nouvelle église et une mairie-école sont aménagées légèrement en retrait de la voie et leur réalisation est confiée à l’architecte Charles Joly-Leterme.

Activités et savoir-faire

La culture de la vigne et l’activité agricole semblent avoir été présentes sur le territoire communale jusqu’au début du XXème siècle. Bagneux, appartenant à la fois au milieu rural et au milieu urbain, est considérée comme un faubourg de Saumur. La création de lotissements dès l’entre-deux-guerres et de zones pavillonnaires ensuite développe des quartiers résidentiels. Mais la particularité de Bagneux est de conserver une activité commerçante très dynamique, principalement le long de la rue du Pont Fouchard. Une zone d’activités s’est également implantée en bordure de Thouet et accueille notamment des entreprises de services. Une ancienne usine de capsules a trouvé une seconde vie en recevant sous ses charpentes métalliques de type Baltard, le musée du Moteur depuis 1986.

Source https://www.ot-saumur.fr/BAGNEUX_a13029.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?