Idée sortie #8. Jusqu’au 6 novembre à Chinon. Quand l’Histoire rencontre la Pop Culture

Chaque jour de ce mois de juillet et jusqu'à ses congés (du 8 au 21 août), le Kiosque vous propose une idée sortie. Aujourd'hui, balade en chinonais. La Forteresse de Chinon accueille cette année une exposition innovante, associant oeuvres historiques et objets issus du cinéma et de séries à succès, du 21 mai au 6 novembre.

Arya Stark, Aragorn, Geralt de Riv… Si ces noms ne vous sont pas étrangers, c’est à Chinon qu’il faudra vous ruer dès le 21 mai prochain ! Après deux ans de pandémie, une exposition exceptionnelle se prépare à la Forteresse royale, la plus grande organisée jusqu’à présent. Unique en France, elle confronte armes et armures de nos musées nationaux aux œuvres de fiction du cinéma et des séries. Quand deux mondes se rencontrent : moteur… action !

Chinon, haut-lieu de l’histoire de France

L’histoire millénaire de la Forteresse royale de Chinon est jalonnée de personnages illustres, parmi lesquels Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre et Philippe Auguste, roi de France. Mais c’est sans conteste la rencontre de Charles VII et Jeanne d’Arc en 1429 qui fait de cette forteresse un haut-lieu de l’histoire de France. Cet épisode, dit de la Reconnaissance, permet à la jeune guerrière de mener le dauphin jusqu’au sacre après avoir libéré Orléans du joug des Anglais. Forte de ce passé militaire et royal, la Forteresse de Chinon présente des animations originales, notamment son « Monument Game », un escape game unique en Val de Loire, et ses « Histopad » qui plongent le visiteur au cœur de la vie quotidienne du site au Moyen Âge. Aujourd’hui, la Forteresse s’apprête à nouveau à dépoussiérer l’image des visites traditionnelles de château en proposant

Une exposition ambitieuse et innovante

Avec cette exposition évènementielle intitulée « Armes et Armures Royales, quand le réel rencontre la fiction », la Forteresse de Chinon s’adresse à tous, mais plus particulièrement aux ados, jeunes adultes et « millennials » (génération née à la fin du siècle dernier). À travers une scénographie immersive, conçue comme un écrin qui souligne le caractère précieux des œuvres exposées, les visiteurs pourront découvrir une centaine d’objets issus de musées européens, de plateaux de tournage et de collections de « cosplayeurs ». L’occasion d’aborder toute la subtilité du dialogue entre fiction et réalité en montrant comment le monde de l’audiovisuel s’inspire d’objets historiques et comment les accessoires créés pour le fantastique font écho au réel. Aux commandes de cette exposition, Soline Anthore Baptiste et Nicolas P. Baptiste, commissaires passionnés, docteurs en histoire, qui ont entre autres participé à la formation en Ecosse des figurants de la série Game of Thrones. Tous deux ont fait appel à ce qu’ils appellent « leur réseau d’amitiés », constitué de professionnels et de passionnés de films et séries du médiéval fantastique. À travers leur association Mercurius More Curious, ils ont ainsi pu emprunter des objets exceptionnels à des artisans, comme le forgeron Peter Lyon, qui a réalisé les épées du Seigneur des Anneaux et du Hobbit, ou encore des collectionneurs d’Angleterre, d’Italie, de Pologne, de République Tchèque… Associés à ces objets de tournage ou de collections privées, des œuvres historiques glanées dans plusieurs musées français et belges et qui ont nécessité un véritable travail de recherche.

Le Roi comme fil rouge

Présentée au public du 21 mai au 6 novembre 2022, l’exposition « Armes et Armures Royales, quand le réel rencontre la fiction » offre un regard nouveau sur l’Histoire et s’intéresse plus particulièrement à la vie d’un roi, en commençant… par sa mort ! Fidèle à l’adage « Le Roi est mort, vive le Roi », proclamé lors de l’avènement d’un nouveau monarque en France, la première thématique de l’exposition aborde les célébrations funéraires, en confrontant notamment un moulage du buste d’Isabeau de Bavière, épouse de Charles VI et reine de France, au gisant du célèbre Aragorn du Seigneur des Anneaux. Plusieurs aspects de la vie d’un roi sont ensuite abordés, comme son enfance, sa garde, ou encore son sacre, avec trois costumes du film Jeanne d’Arc de Luc Besson. Les attentats perpétrés contre le roi sont illustrés avec des dagues historiques du même modèle que celle utilisée par Ravaillac pour tuer Henri IV, et une reproduction de la fameuse « catspaw » d’Arya Stark de la série Game of Thrones.

Parmi les thématiques originales présentées dans l’exposition, comme les femmes en armures, on peut également citer celle consacrée au « roi collectionneur ». Est ainsi reconstitué le « cabinet d’Amboise » (aujourd’hui disparu), premier musée privé du Val de Loire créé par un roi (Charles VIII puis Louis XII), qui démontre que les monarques médiévaux avaient eux-mêmes déjà une appétence pour les objets fantastiques, comme les épées de légende. Clou de l’exposition, la dernière salle présente les armuriers et artisans royaux avec la reconstitution d’une forge du XVe siècle, associée à un atelier de « prop-designers », ces accessoiristes qui travaillent sur les séries et films d’aujourd’hui.

Cette association novatrice du passé et du présent intègre également un nouvel univers, celui du « Cosplay », ou comment le public s’approprie un univers fictif pour l’adapter au réel. Une porte ouverte vers la culture qui offre une perspective nouvelle sur les personnages royaux et qui devrait permettre à toutes les générations de prendre plaisir à visiter la Forteresse. S’inspirer, être inspiré, et recommencer, la boucle est ainsi bouclée !

Infos pratiques : Du 21 mai au 6 novembre 2022 à la forteresse royale de Chinon. Tout public. Visible dans le cadre d’un droit d’entrée à la forteresse. En savoir plus : https://www.forteressechinon.fr/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !