L’ancien PDG d’Ackerman et président d’Interloire Dominique Amirault est décédé

Un personnage de la filière viticole vient de disparaitre à l'âge de 72 ans ce 11 octobre. Issu d'une famille de vignerons de Saint Nicolas de Bourgueil, Dominique Amirault avait été directeur d'Ackerman et fut le premier président de l'interprofession Interloire dans les années 2000.

Dominique Amiraut a fait toute sa carrière dans l’alimentaire. Diplômé de Science Po, il a débuté sa carrière à la Délégation interministérielle agroalimentaire puis au Secrétariat d’État auprès du Premier ministre Raymond Barre, en charge des industries agricoles et alimentaires. Puis dans les années 80, il rejoint le secteur privé et dirige notamment, les Salins du Midi, Royal Champignon et Ackerman jusqu’à la reprise de l’entreprise par le consortium de caves coopératives du Val de Loire. Il a été un acteur moteur de la création de l’interprofession des Vins de Loire et a été le premier président d’Interloire. En 2003, il a racheté Soléou, une entreprise spécialisée dans la distribution de produits méditerranéens en partenariat avec un groupe italien. Entreprise qu’il céda en 2013.

Humanisme

De 1995 a fin août 2022, il a été président de La Fédération des Entreprises et des Entrepreneurs de France (FEEF) qui fédère les entreprises en rapport avec la distribution. La FEEF dans son communiqué souligne son humanisme et celui qui voyait en l’homme, un « gisement inépuisable de valeur », et dans l’entrepreneur comme « source des changements, du progrès et du bien-être tant recherché ». « Tous Citoyens Entrepreneurs, soyez prêts à entreprendre, à prendre en main votre destin et à être les parties prenantes de votre renaissance ! », écrivait-il dans son livre de propositions en 2017, conclut la fédération dont il a été président pendant 17 ans.
Les obsèques de Dominique Amirault auront lieu le vendredi 14 octobre 2022 à 15h en l’Église Saint Germain – 1 place de l’Eglise à Bourgueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?