Législatives 2022. Saumur-Sud : Christelle Lequet, candidate Debout La France

La jubaudoise Christelle Lequet est une des 9 candidat(e)s sur la 4ème circonscription de Maine-et-Loire (Saumur-Sud). Elle aura pour remplaçant un saumurois, Jean-Philippe Maratray.

À 43 ans, Christelle Lequet, habitante de La Jubaudière (49 510), commune déléguée de Beaupréau-en-Mauges depuis 2015, est agent administratif des transports. Avec son remplaçant, Jean-Philippe Maratray (DLF), elle se présente sous la bannière Debout La France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, qu’elle a rejoint cette année avant la Présidentielle. À son arrivée sur la commune de La Jubaudière en 2006, Christelle Lequet est élue au conseil municipal à l’occasion d’une élection municipale partielle. Elle y restera jusqu’au scrutin suivant, en 2008.

Une première aux législatives

C’est la première fois qu’elle se présente au scrutin législatif. Et pourquoi sur la 4e circonscription, alors qu’elle réside sur la 6è circonscription (Angers-Ouest) : « Un candidat DLF est déjà présent sur ma circonscription, donc j’ai souhaité être candidate sur la circonscription qui était la plus proche après la mienne. Ce n’est pas qu’une question géographique, mais une décision de conviction pour défendre nos idées ». De fait, au regard du code électoral, il n’est pas nécessaire d’être résident d’une circonscription pour y être candidat, à la différence des autres scrutins, municipal ou départemental. Ses motivations ? « Je me présente afin de montrer que le parti Debout La France est présent pour les Législatives pour défendre l’indépendance et la liberté des Français. » Les axes qui lui tiennent à cœur, à l’image des axes défendus par son parti : « La création d’un référendum d’initiative citoyenne, la suppression du pass sanitaire ou vaccinal avec la réintégration des soignants exclus, une meilleure considération de nos aînés et le financement des refuges pour animaux abandonnés. » Au scrutin de 2017, Patrick Daviaud candidate DLF avait obtenu 2,2 % des suffrages exprimés au 1er tour (soit 836 voix sur 37 988 exprimés).

A propos de Jean-Philippe Maratray, remplaçant

Jean-Philippe Maratray 54 ans, s’est installé dans le Maine-et-Loire oire en 2013. Maître d’oeuvre en événementiel depuis 20 ans, le siège social de son entreprise se trouve à Saumur, ainsi que des locaux d’activités à Turquant. Fervent défenseur de la cause animale, il adhère à différents refuges pour animaux du Maine-et-Loire, notamment à ASPA de Saumur et à Un Coeur Sans Toi de Doué-en-Anjou. Il est aussi proche des valeurs défendues par la Fondation Brigitte Bardot. Mais l’humain à tout autant sa place, et prône « une politique d’écoute et de bienveillance au service de la population, ainsi qu’une politique participative des citoyens. » Comme il dit souvent, en reprenant A de Lamartine, « on n’a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on n’en a pas. »

Commentaires 5

  1. Florentais says:

    Bonsoir. Cette équipe a du sens.
    Dupont Aignat n est pas pris au sérieux car il dérange dans la vérité de c est propos.
    Bref il dérange le système méchant contre les gentils sauveurs…a 3 cela ne marche pas.

    Répondre Modérer
  2. Bourgeais says:

    Es ce qu’il on seulement une idée de se que sa représente..? Pauvre France

    Répondre Modérer
    • Maratray Jean-Philippe says:

      Bonjour, oui je sais ce que représente la fonction. mon parcourt commence par une maitrise en droit constitutionnel et histoire du droit et des institutions, puis diplôme de l’ENS, j’ai ouvré ensuite 8 ans comme chargé de mission dans le développement de la politique sociale et culturelle de la ville, en commençant en 2012/2013 auprès de Charles Pasqua. Et ce bien avant de devenir chef d’entreprise dans le secteur de l’événementiel en 2022.

      Répondre Modérer
  3. Marie boucher says:

    Au-delà des idées partisanes, voilà 2 candidats qui ont l’air honnête. Ils reflètent bien tous les deux le côté proche des gens de leur parti qu’est Debout La France avec Nicolas Dupont-Aignan. Etre député, c’est être représentant du peuple et non être un technocrate loin de nos préoccupation ! Bravo pour cet engagement courageux !

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !