Législatives 2022 : Gérard Hervé, candidat LMR sur Saumur-Sud

Gérard Hervé sera le représentant du Mouvement de la Ruralité (LMR) sur la 4è circonscription de Maine-et-Loire, Saumur-Sud. Son remplaçant est Marc Devaud.

Gérard Hervé habite Andard, commune déléguée de Loire Authion. Agé de 67 ans, il est retraité. Il n’a jamais eu de mandat électif. Il était adhérent du parti Chasse, Pêche, Nature et Tradition depuis sa création en 1989. En 2019, le CPNT est devenu le Mouvement de la Ruralité (LMR). Il est devenu président du LMR de Maine-et-Loire. Pour ces élections législatives de 2022, il aura pour remplaçant Marc Devaud, habitant Les Rosiers sur Loire âgé de 58 ans (photo ci-contre).

Pourquoi cette première candidature aux législatives et ce sur la 4è circonscription ?

« Ne pouvant pas me présenter sur la 2° circonscription, où je réside, car un représentant de Jean Lassalle était prioritaire. Donc j’ai choisi la 4° circonscription, Saumur-Sud, pour les raisons suivantes : Ma femme est originaire de Louerre, commune déléguée de Tuffalun, en Saumurois. Ma belle famille est originaire du Vihersois. De plus dans cette circonscription, on parle et on respire la ruralité. »

Votre projet politique ?

« LMR aura des candidats dans beaucoup de territoires agricoles en France, pour soutenir l’agriculture. Nous oeuvrerons pour assurer notre indépendance alimentaire et nos exportations. Nous proposerons des lois pour que chaque agriculteur puisse vivre décemment de son travail et nous défendrons le stockage de l’eau à vocation agricole pour l’irrigation des cultures. L’irrigation est à l’agriculture, ce que l’argent est à l’économie. Bien évidemment en matière de services publics, nous défendons le service en milieu rural. Nous, nous engagerons à ce que l’état redonne toute sa place au monde rural souvent oublié, vu de Paris. » Et puis de revenir à ses racines : « Nous défendons toujours les chasseurs qui sont les premiers défendeurs de la nature. Et comme la chasse, nous défendons la pêche et les pêcheurs : la pêche permet la surveillance de la qualité de l’eau et des espèces, en eau douce, et en mer. Et là aussi, chaque année les pêcheurs entretiennent et remettent en état, les rivières, les zones humides et les plans d’eau. »

Commentaires 2

  1. PAG says:

    « Nous défendons toujours les chasseurs qui sont les premiers défendeurs de la nature ».
    Défendeurs ou défenseurs?

    Répondre Modérer
  2. ??? says:

    Candidat inconnu non issu de la circonscription (sauf pour y être en villégiature) pour candidature d’éparpillement des voix. C’est comme la candidate DLF qui vient de Cholet. Tout ça pour récupérer des sous pour leur parti… sans penser ni agir réellement à la France et aux Français. Mais que font ils pour être #unis pour la France ?

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !