Législatives 2022 : Réunion publique avec Caroline Rabault autour de la souveraineté alimentaire et la révolution agricole

Dans le cadre de la campagne pour les élections législatives, qui se tiendront les 12 et 19 juin, Caroline Rabault et Catherine Leloup-Cottin, candidates de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (NUPES) pour la 4ème circonscription du Maine-et-Loire (Saumur sud), ont le plaisir de vous inviter à une réunion publique sur le thème : Souveraineté alimentaire et révolution agricole : pour une agriculture écologique et paysanne. Cette réunion se tiendra le Mardi 31 mai à Louerre. Le communiqué
Caroline Rabault

« Cette rencontre sera l’occasion de revenir sur l’un des aspects importants du programme politique porté par la NUPES dans le cadre de ces élections, à savoir la nécessité de revenir à « une agriculture écologique et paysanne, qui doit nourrir la population et ceux qui en vivent.
Dans un contexte de crise à facteurs multiples (environnementale, sociale, économique…), où l’inflation induite par le principe d’importation des produits agricoles de première nécessité nous frappe durement, tandis que nos agriculteurs peinent à être rétribués justement, en contrepartie d’une production délétère pour la terre, il apparaît indispensable de changer de modèle.

Pour sortir de « l’agri-business » et revenir à une agriculture durable, socialement équitable, soutenable d’un point de vue environnemental et économiquement viable, respectueuse des paysans, des sols et du vivant. Cette agriculture doit avant tout être destinée à une consommation locale par une distribution en circuit court, afin de nourrir en priorité la population vivant au plus proche des zones de production.
Par ailleurs, afin que les citadins « reprennent le contrôle » de leur consommation, l’agriculture écologique doit s’inviter dans les villes, au travers de jardins partagés ou de « ceintures fertiles » cultivés et récoltés de manière communautaire, à l’échelle des quartiers.

Loin d’être une utopie, ce « nouveau » modèle existe et est déjà mis en oeuvre par de nombreux paysan·es qui ont choisi·es de produire et de vendre autrement, en s’appuyant sur des méthodes de cultures anciennes enrichies de sciences et de techniques modernes (permaculture, agroforesterie, agroécologie…), ainsi que d’autres circuits de distribution (AMAP, vente directe, collectifs de producteurs, épicerie participative…) .

Pour nous présenter de manière pédagogique et détaillée les axes possibles pour la généralisation de cette indispensable mutation agricole, deux personnes ressources interviendront durant cette réunion :
– Arnauld Delacroix, paysagiste. Depuis vingt ans, il conçoit et met en œuvre des aménagements publics partout en France, en faveur d’un urbanisme durable et d’une approche éco-paysagère des parcs et jardins. Il est également militant au sein du collectif « Saumur Terre d’Avenir » , force de réflexion et de proposition pour la transformation écologique de notre circonscription.
– Valentin Beauval, agriculteur (aujourd’hui retraité) durant 30 ans en Anjou, au sein d’un GAEC produisant des grandes cultures et diverses semences. Il est adhérent de la Confédération Paysanne et de Via Campesina. Agronome formé par René Dumont, il a vécu une dizaine d’années dans des pays du Sud (Nicaragua, Algérie, Cameroun et Sénégal) et y travaille encore fréquemment comme personne ressource bénévole au sein de l’ONG Agronomes et vétérinaires sans frontières (AVSF).
– Ces interventions seront complétées par le témoignage d’Alain Guiffes, porte parole de la Confédération Paysanne de Maine-et-Loire, sur des initiatives locales.
Afin que toutes et tous puissent s’exprimer, plusieurs temps d’échange seront prévus avec la salle auxquels pourront répondre d’un point de vue technique nos intervenants et nos candidates, pour les aspects de mise en oeuvre politique. »

Infos pratiques : Mardi 31 mai 2022, de 18h30 à 20h30, à la salle municipale des loisirs de Louerre, commune déléguée de Tuffalun.

Commentaires 3

  1. Florentais says:

    Bonjour. Les charges et investissements agricoles sont de plus en plus élevés. La production bio est un risque de rendement inférieur. En sachant que le pouvoir d achat est faible et la demande forte ….
    Comment faire?

    Répondre Modérer
  2. jacques says:

    Madame la communiste du PCF va venir nous expliquer comment produire mieux, alors même que TOUT les régimes communistes dans le monde ont été les plus grands destructeurs de la nature, biodiversité et paysage, au nom du progrès des hommes. Je ne comprends pas mais je pense qu’elle ne connait pas sont sujet. J’ai une autre question, peut-on encore se revendiquer communiste en 2022 et se regarder en face, après tous les millions de morts de communisme? J’aurais honte moi.

    Répondre Modérer
    • Girard Laurent says:

      moins de morts que le capitalisme, mais grâce aux communistes français nous avons des conquis sociaux enviés come la sécurité sociale…. que s’évertue à détruire Macron et ses soutiens les plus riches. Fier d’etre communiste en 2022!

      Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !