Lu, vu, entendu, ce qui ne fallait pas manquer près de chez vous

Lu pour vous dans la presse régionale en bref. Ce qui n'était pas dans le kiosque mais qui peut vous intéresser.

Immobilier : où s’arrêtera la hausse dans le Maine-et-Loire ?
Les derniers chiffres de la Chambre des notaires illustrent la hausse des prix de l’immobilier en Maine-et-Loire avec un volume de ventes qui a progressé de 18 % en 2021. Les prix flambent partout, pas seulement à Angers et rien ne laisse présager que le marché va se stabiliser. Les acheteurs sont toujours beaucoup plus nombreux que les biens à vendre, même si les banques ont ajouté des critères plus restrictifs d’accès au crédit.
Source : LE COURRIER DE L’OUEST , 24/02/2022

Podcast Monique Lebreton (CFA-BTP 49) : « En couverture, nous pourrions placer le double de candidats dans les entreprises »


Monique Lebreton est la directrice du CFA-BTP de Maine-et-Loire, qui accueille environ 950 jeunes en formation à Angers. Dans un secteur en tension, le nombre de jeunes en formation reste insuffisant au regard des besoins de la profession. L’interview est à retrouver dans l’émission Le Journal des Entreprises, sur RCF.
Source : LE JOURNAL DES ENTREPRISES , 23/02/2022

Angers. Forum de l’emploi du SCO rugby : essai transformé


Une trentaine d’entreprises (dont Evolis et Irigo) et une dizaine d’écoles étaient présentes hier au premier Forum des métiers et de l’emploi organisé par le SCO rugby de La Baumette. Le club a mis en relation ses partenaires et une partie de ses 520 licenciés pour aider les uns à recruter et les autres à trouver un emploi ou une formation.
Source : LE COURRIER DE L’OUEST , 25/02/2022

 

Les chiffres de l’activité économique en Maine-et-Loire demeurent encourageants

Malgré la hausse des matières premières et les difficultés de recrutement qui affectent certains secteurs, les entreprises de Maine-et-Loire restent confiantes dans l’avenir. Avec des chiffres d’affaires à la hausse et des investissements qui se poursuivent, l’impact de la crise sanitaire continue de s’éloigner. Ces éléments, confirmés par les Finances Publiques, proviennent de l’enquête de conjoncture économique réalisée par la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Maine-et-Loire entre le 14 et le 31 janvier 2022, auprès de 2 057 entreprises.
Source : LE JOURNAL DES ENTREPRISES,17/02/2022

Angers. Comment le visage de l’Atoll a changé en dix ans
Le centre commercial Atoll à Beaucouzé va faire l’objet d’une rénovation intérieure pour un montant de plus de 15 millions d’euros. Par ailleurs, Angers Loire métropole et la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) ont donné l’autorisation de revoir à la baisse les seuils de surfaces consacrées à l’équipement de la maison, sa vocation initiale. L’Atoll va ainsi accueillir les magasins Primark, Cultura, JD Sport. L’extension du magasin Intersport est aussi annoncée dans les prochains mois.
Source : OUEST FRANCE, 21/02/2022

Angers. De nouvelles formations au CFA de la CCI de Maine-et-Loire

A la rentrée prochaine, le Centre Pierre-Cointreau proposera de nouvelles formations en apprentissage dans les filières Vente-Commerce et Pharmacie. Le CFA d’Angers de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Maine-et-Loire complète l’offre déjà existante. Ces formations sont gratuites, rémunérées pour l’alternant et accessibles sous différents statuts : contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation ou autres dispositifs de formation professionnelle et continue selon les profils. Des portes ouvertes sont organisées le dimanche 27 février 2022 de 9h à 16 h.
Source : LE COURRIER DE L’OUEST, 21/02/2022

Jean-Michel Courtois, nouveau président d’Apesa

Jean-Michel Courtois succède à Isabelle Montanier à la présidence de l’association Apesa 49, qui soutient les chefs d’entreprise en grande détresse psychologique. Cet ancien dirigeant du cabinet d’expertise comptable angevin Fiteco est également juge au Tribunal de Commerce, auquel est adossée l’association. Apesa travaille avec un réseau de sentinelles qui détectent les situations de grande souffrance et les risques suicidaires, notamment après un dépôt de bilan.
Source : LE COURRIER DE L’OUEST, 22/02/2022

Près de 700 M€ pour la voie ferrée Nantes-Angers-Sablé

SNCF réseau lance la mise à niveau de « l’axe magistral Nantes-Angers-Sablé », lequel mobilisera 600 à 700 M€ d’ici à 2030. Cela permettra notamment de passer de 3 à 4 TGV Nantes par heure et par sens de circulation et de gagner un sillon de TER par heure en plus. A l’horizon 2050, SNCF réseau réfléchit même à la création d’une nouvelle voie ferrée sur cette « dorsale » qui devrait compter 13 millions de voyages en 2050 (9 millions en 2019). Pour sa part, l’entité SNCF Gares & Connexions, qui gère les 134 gares et halles de la région, engagera 21 M€ cette année, notamment dans l’accès et l’accueil des vélos et le photovoltaïque, pour la réfection d’Angers Saint-Laud (10 000 m2).
Source : agence-api.fr, 23/02/2022

Irigo recrute 100 conducteurs de bus et de tramway à Angers

Irigo, l’opérateur de mobilité d’Angers Loire Métropole géré par délégation de service public par le groupe RATP Dev, prévoit le recrutement de 100 conducteurs de bus et de tramway, dans la perspective de l’ouverture en 2023 des lignes de tramway à Angers. Pour recruter dans cette période de tension sur le marché de l’emploi, Irigo lance une campagne de communication d’ampleur, avec affichage, activation digitale sur Leboncoin, des vidéos ou encore une présence active sur les réseaux sociaux.
Source : LE JOURNAL DES ENTREPRISES, 22/02/2022

Commentaires 4

  1. Peu importe says:

    Pas sûr que ce soit réellement utile ce tri sélectif…depuis que les ramassages de déchets plastiques se font, c’est une catastrophe, plein de plastiques sont sur le sol et sont ramassés au bon vouloir des personnes…

  2. En effet says:

    Certaines grandes surfaces ont remis en place la consigne et des machines qui broient et recyclent le plastique. Pourquoi ne pas généraliser ce système et l’étendre aux canettes?

  3. Boutikette says:

    C’est beau l’écologie mais il faudrait peut-être commencer par éviter d’acheter des produits qui viennent du bout du monde fabriqués sans contrainte écologique par des enfants.
    À nos élus de rectifier les erreurs du passé. On peut rêver……

  4. Peu importe says:

    Nous revenons pour le verre au système de consigne, et le vrac , qui je trouve est top (gaffe aux mites alimentaires), et on ressort les bons vieux tupperware pour éviter les films alimentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?