Maine-et-Loire. Armes : La préfecture et la fédération des chasseurs informent et accompagnent les chasseurs

Dans le cadre du nouveau système d’information sur les armes, la préfecture et la fédération des chasseurs accompagnent les chasseurs pour créer leur compte personnel en ligne.

Dix jours après l’ouverture officielle de la chasse dans le département, Pierre Ory, Préfet de Maine-et-Loire et Philippe Justeau, Président de la Fédération départementale des chasseurs, rappellent aux 24 000 détenteurs d’armes au titre de la chasse, dont 14 000 chasseurs actifs, la nécessité de créer leur compte individuel au sein du système d’information sur les armes (SIA). Plusieurs mesures sont mises en place pour faciliter ces démarches. L’acquisition et la détention des armes de chasse sont soumises à un régime déclaratif qui permet d’assurer un suivi des armes et un contrôle des détenteurs. L’État a déployé un nouvel outil numérique depuis quelques mois : le système d’information sur les armes (SIA). Ce dispositif a vocation à : simplifier les démarches administratives liées à la détention d’arme ; permettre aux chasseurs d’avoir accès à tout moment à leur râtelier virtuel. Y figurent la situation administrative et les caractéristiques de chacune de leurs armes ; améliorer la traçabilité des armes ; dématérialiser les procédures.

Peu de chasseurs ont activé leur compte

À ce jour, seuls 5 % des chasseurs du département ont activé leur compte sur le SIA. « Notre objectif est que la moitié des chasseurs aient créé leur compte d’ici la fin de l’année. Il ne faut pas attendre la date limite du 1er juillet 2023, au-delà de laquelle tous les chasseurs devront disposer de leur compte pour continuer à détenir une arme. D’autant plus qu’il est d’ores et déjà nécessaire de disposer de son compte pour acquérir ou revendre une arme de chasse » indique le préfet, Pierre Ory. « Une part importante des chasseurs est éloignée des outils numériques, c’est pourquoi nous avons demandé à M. le préfet que ses services puissent venir présenter cet outil sur le terrain et que les chasseurs qui le souhaitent puissent être accompagnés dans la création de leur compte. Cinq réunions seront organisées dans le département afin de présenter l’outil aux chasseurs et répondre à leurs interrogations. » précise Philippe Justeau, Président de la fédération départementale des chasseurs. En plus de ces réunions sur le terrain et de l’information qui sera régulièrement diffusée par la fédération des chasseurs, trois dispositifs d’aide sont proposés aux chasseurs qui en ont besoin pour créer leur compte :
– une assistance téléphonique du pôle départemental Armes de la préfecture : du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 16h30 au 02 53 57 90 59
– une assistance par mail : pref-49-sia@maine-et-loire.gouv.fr
– un accompagnement dans les points d’accueil numérique situés à la préfecture d’Angers et dans les sous-préfectures de Cholet, Saumur et Segré-en-Anjou Bleu, sur rendez-vous et aux horaires d’ouverture de chaque point d’accueil. Les usagers seront aidés par un agent pour créer leur compte et vérifier ou mettre à jour leur râtelier virtuel.

Infos pratiques : Plus d’informations sur : https://www.maine-et-loire.gouv.fr/nouveau-systeme-d-information-sur-les-armes-ce-qu-a7973.html. Pour créer son compte : https://sia.detenteurs.interieur.gouv.fr/compte/creer/etape-1

Commentaires 2

  1. Bonneau says:

    Bonjour j’essaye de déclarer mon arme sur le Sia mais pas de correspondance avec le RGA Mon arme est un semi automatique Franchi modèle Solengo en calibre 12 /76 capacité de 3 cartouches canon de 55 ou 60 cm avec chambre comprise (je trouve des correspondances mais avec des armes de capacité de 8 cartouches !!!) Pouvez vous m’aider avec mes remerciements Cordialement

  2. Une saumuroise says:

    Vous avez un armurier à Distré qui pourra peut-être vous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.
Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?