Maine-et-Loire. Compte administratif du département : « Nous nous abstiendrons »

Réunis en session ces 29 et 30 juin, les élus du Conseil dépratemental de Maine et Loire ont examiné, le compte administratif de la collevtivité. Pour Jean-Luc Rotureau, du groupe d'opposition L'Anjou en action, "nous ouvrons la session avec de fortes marges de manœuvre". Cela étant dit, le groupe s'abstiendra sur le vote de ce compte administratif. Son intervention en session.
Jean-Luc Rotureau, membre du groupe d'opposition L'Anjou en Action

« Le compte administratif permet de mesurer les résultats réels de l’activité de l’année précédente. Il reflète la vie réelle de la collectivité. Nous ouvrons la session avec de fortes marges de manœuvre. Disons-le tout de suite, il s’agit d’une année 2021 exceptionnelle qui a généré un excédent de plus de 68 M€. Nous devrons décider lors de cette session de son affectation afin qu’elle soit intelligente, volontariste, ambitieuse et raisonnée. L’excédent net de l’année dernière a été en progression de plus de 21 M€ par rapport à l’année précédente.
Deux raisons principales expliquent ce très bon résultat. D’une part, et cela a été dit, une croissance sans précédent des droits de mutation pour atteindre 156M€, soit 37M€ de plus que l’année 2020 qui était déjà une bonne année. Et d’autre part, un taux d’exécution des dépenses d’investissement à hauteur seulement de 64%. C’est un taux faible, 1/3 des investissements n’a pas été réalisé. L’écart est important entre le budget voté et le budget réalisé. Nous devons nous interroger sérieusement sur ce manque de réalisation. Notre épargne nette a augmenté de 90% par rapport à 2020 pour atteindre 73M€ et notre capacité de désendettement est tombée à 3,2 années en ce début d’année. Notre collectivité est désormais dans une bonne situation financière.

Chers Collègues, y a-t’il eu une année où nous étions, avant le budget supplémentaire dans des conditions plus favorables que celles d’aujourd’hui ? Je ne crois pas. Cela doit nous
permettre de faire des choix marqués et forts. On peut être vigilant. Mais avec de tels résultats, il faut faire de tels choix. Sinon, on ne les fera jamais ! Nous savons que les DMTO peuvent être volatiles, cependant force est de constater que ceux-ci nous donnent, à la lecture de ce compte administratif, de sacrées marges de manœuvre.
Pour les investissements, qui ont été si faiblement consommées en 2021, la question de la sincérité de nos budgets se pose. En tout cas, cette non-consommation doit impérativement être compensée cette année, surtout parce qu’il y a des besoins, et aussi parce qu’une telle année ne se reproduira peut-être pas. C’est justement parce que c’est une année exceptionnelle que nous devons prendre des engagements. On ne peut pas tout remettre à demain.

Compte-tenu de nos votes précédents et de ce delta entre le budget voté et le budget réel, nous nous abstiendrons sur ce compte administratif et nous aurons bien entendu des oppositions à faire pour le budget supplémentaire en affectation de ce résultat 2021. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !