Maine-et-Loire. insertion, logement, patrimoine et vélo au menu du dernier conseil départemental

Ce jeudi, les membres de la Commission permanente du Conseil départemental de Maine-et-Loire étaient réunis pour examiner différents dossiers soumis à leur approbation. Plusieurs décisions concernent directement le Saumurois comme une aide au développement du vélo dans le Baugeois et le Longuéen ou encore des subvention pour les église de Cunault et Mouliherne. Voici les éléments les plus importants à retenir :

Malgré l’augmentation du coût des carburants, les élus ont décidé de maintenir sur l’année scolaire 2022/2023, le montant des participations versées par certaines familles pour le transport des élèves et des étudiants en situation de handicap. Ce tarif reste donc fixé à 168 € pour l’ensemble de l’année scolaire.

Social

Une somme de 1 500 € a été attribuée au Centre socioculturel « Rives de Loire » à Orée d’Anjou. Cette subvention sera utilisée pour contribuer au financement d’un camping-car itinérant, destiné à aller à la rencontre des publics concernés par les activités de ce Centre socioculturel sur les communes de ce territoire. À noter également que diverses subventions ont été votées au bénéfice d’associations intervenant dans les domaines de l’autonomie, de l’insertion, du social ou du médico-social, pour un montant total de 168 550 €. Pour ce volet de subventions, tu trouves : Viexidom services qui intervient sur tout le département pour du service à la personne( public handicapé notamment), l’UNAFAM 49, l’association Cité Justice Citoyen, le Fonds de développement solidaire, l’association du Réveillon solidaire à Angers, l’APTIRA, les petits frères des pauvres et … 20 autres associations. Pas de spécificités sur le Saumurois, puisque ce sont des associations qui interviennent sur tout le département.
Enfin, 251 502 € ont été attribuées à plusieurs acteurs associatifs et à des collectivités pour le financement d’opérations de prévention et d’accompagnement à la parentalité.

Emploi et logement

Une enveloppe globale de 85 333 € de subventions a été votée en faveur de différents porteurs de projets, qui interviennent dans la cadre de la politique de la ville, sur Angers, Cholet, Saumur et Trélazé. Pour le Saumurois, on trouve SCOOPE ( 46 000 €) pour du soutien, de l’accompagnement et de la prévention de la délinquance, Paq’La Lune (10 000 €) pour des chantiers artistiques, le Planning familial (4 222 €) et la ville de Saumur (6 100 €) pour l’action de mémoire de quartier sur les métamorphoses des hauts quartiers de Saumur.
Même vote favorable, cette fois-ci en en direction de structures qui œuvrent pour aider des personnes fragiles socialement à se loger. La totalité des aides accordées dans ce cadre atteignant la somme de 880 800 €. Par ailleurs, lors de cette Commission permanente, 40 000 € ont été débloqués pour l’association France Horizon qui vient notamment en aide à des résidents hébergés dans des foyers de travailleurs migrants. Toujours dans ce cadre lié à la solidarité, 605 400 € ont été octroyés à des organismes intervenant auprès de familles en difficulté par l’intermédiaire du Fonds de solidarité pour le logement (FSL). Deux associations, l’ADIL 49 et Passerelle, se voient attribuer respectivement des subventions de 20 000 et 25 000 € pour des opérations d’accompagnement à l’accession à la propriété et des ateliers de sensibilisation à la rénovation de logement. Enfin, pour clore ce chapitre lié au logement, à retenir une enveloppe globale se montant à 206 250 € attribuée à des programmes d’amélioration de l’habitat dans les communes, ainsi que 22 500 € débloqués pour le financement d’opérations de conseils personnalisés en matière de rénovation énergétique. Dans le domaine de l’insertion, 186 316 € ont été fléchés vers des actions de terrain en direction des bénéficiaires du RSA et 14 195 € ont été octroyés au Fonds d’aide aux jeunes (FAJ), en particulier pour faciliter la mobilité des personnes accompagnées.

Jeunesse

Le Conseil départemental a souhaité réactiver le dispositif d’accompagnement des investissements réalisés par les collèges privés du Maine-et-Loire pour améliorer la performance énergétique des bâtiments. Ce dispositif avait été suspendu en 2015. Une autorisation de programme de 1,8 M€ a été votée en mars dernier, avec pour cette année, une enveloppe de 300 000 € validée à l’occasion de cette Commission permanente. Au total, huit collèges privés seront concernés par cette aide en 2022, dont Saint-Joseph à Doué-la-Fontaine (20 000 €). Les élus ont par ailleurs décidé d’octroyer une subvention de 169 650 € aux centres de loisirs du Maine-et-Loire qui proposent différents types d’activités durant les périodes de vacances scolaires. En matière d’aides aux activités sportives et de loisirs, à noter plusieurs subventions votées lors de cette session : 20 000 € au SCO Fondation d’entreprise pour soutenir le programme d’activités en 2022 de son école Noir & Blanc, 1 500 € pour la journée annuelle d’animation portée par le Comité départemental de sport adapté, 2 000 € pour la victoire des Ducs d’Angers en coupe de France de hockey sur glace en janvier dernier, et une somme de 2 000 € pour des travaux à la société de boule de fort « Le cercle des Perreyeurs » implantée à Ombrée d’Anjou. Enfin lors de cette Commission permanente, les élus ont validé les dispositifs permettant d’accompagner (notamment sur le plan financier) les athlètes engagés pour les jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Culture et le patrimoine

Lors de cette session, les élus ont attribué une subvention de 30 000 € à la commune de Gennes-Val-de-Loire (commune déléguée de Chênehutte-Trêves-Cunault) pour des travaux d’urgence à l’église prieurale de Notre-Dame de Cunault. Cet édifice étant classé au titre des monuments historiques. Même chose avec l’église Saint-Germain de Mouliherne et 4 981 € attribués. La congrégation des Sœurs de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur d’Angers va de son côté recevoir une subvention de 12 531 € pour la restauration d’un ensemble de quatorze sculptures et de deux crosses pastorales datant du XIIIe. Les membres de la Commission permanente ont par ailleurs débloqué une enveloppe de 20 000 € pour financer le partenariat entre le Département et le Fonds régional d’art contemporain (FRAC).

Attractivité et équilibre du territoire

Afin de favoriser le développement du vélo du quotidien, une subvention de 98 780 € a été octroyée à la Communauté de communes Baugeois-Vallée pour le financement des travaux permettant la prolongation de la voie verte ente Cuon et Jumelles. Cette section mesurant un peu plus de cinq kilomètres de long. Une subvention de 150 000 € a par ailleurs été votée lors de cette Commission permanente en faveur d’Anjou Tourisme, afin de financer l’opération d’attractivité touristique « Curiosités d’Anjou » qui a débuté le 9 mai dernier. Celle-ci se matérialise notamment par la diffusion de spots télévisés diffusés sur les chaînes du groupe M6, qui sont une mise en valeur réussie des sites ambassadeurs touristiques du département. Toujours en matière de promotion touristique, à signaler également trois autres subventions :
– Tourisme équestre : 5 000 € pour le Comité régional de tourisme équestre,
– Tourisme insolite : 5 000 € pour l’association « Carrefour des Troglodytes Anjou Touraine Poitou »,
– Tourisme cyclable : 10 000 € pour la seconde édition de « Nature is Bike » qui se déroulera à Angers du 24 au 26 juin prochain.

Eau et alimentation

La préservation de la ressource en eau étant une priorité du mandat, et dans le cadre de sa politique en faveur de l’amélioration de la qualité de l’eau, le Département va débloquer une aide de 585 533 € pour le Contrat territorial Eau Layon-Aubance-Louets et rives de Loire. Ce contrat, qui s’étale sur la période 2022/2024, est destiné à mettre en œuvre des actions pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques. Par ailleurs, deux autres subventions, de 4 485 et 3 086 € sont attribuées à la Communauté Saumur Val de Loire et au syndicat mixte du bassin de l’Authion et de ses affluents : elles seront utilisées pour des opérations d’arrachage de la jussie et pour la mise en place d’indicateurs de suivi sur le bassin de l’Authion. Dans le cadre du plan « Biodiversité 2022-2027, le Département Acteur majeur de la biodiversité en Anjou » voté en mars dernier, la collectivité accompagne le déploiement du dispositif « Sites et espèces ». En lien avec cette stratégie, les membres de la Commission permanente ont validé une enveloppe globale de 67 045 € pour le financement de cinq opérations favorisant la préservation de l’environnement dans des espaces naturels sensibles (ENS). Toujours au cours de cette session, une subvention de 4 500 € a également été votée pour le financement du projet « La place des Villages », dont l’objectif est d’apporter une aide technique et méthodologique aux communes rurales qui souhaitent s’impliquer en matière de transition écologique et solidaire. Afin de soutenir la filière agricole, maillon essentiel de l’activité économique en Maine-et-Loire, les élus ont voté par ailleurs plusieurs subventions. La première, se montant à 1 000 €, est attribuée aux Jeunes Agriculteurs des Pays de la Loire qui ont participé du 29 avril au 1er mai dernier à Paris à l’opération de valorisation de leur métier et activité intitulée « Les Toqués de l’agriculture ». Pour l’organisation de différentes manifestations qui vont se dérouler prochainement en Maine-et-Loire (fête des vins de Chalonnes-sur-Loire, Fermes en fête…) une enveloppe globale de 12 290 € a également été validée par les membres de cette Commission permanente. Dans le cadre de la sécurité sanitaire, une subvention de 85 000 € a été votée à destination de la Fédération départementale des groupements de défense sanitaire de Maine-et-Loire, pour des actions de lutte contre la BVD (maladie des muqueuses) et la paratuberculose.

Réfugiés venus d’Ukraine

Les élus ont acté la participation financière du Département au projet « zirka ! », la résidence de création qui va permettre à des 12 artistes réfugiés ukrainiens de créer un spectacle à Angers avant de partir en tournée. Cette participation se montera au maximum à 200 000 €. Les recettes générées par les cinq représentations prévues du 1er au 5 juin à Terra Botanica (lieu actuel de l’implantation du chapiteau) permettront cependant de réduire cette somme. D’autres collectivités locales devraient prochainement officialiser leur accompagnement financier pour ce projet inédit. Enfin, le 9 mars dernier, les élus ont voté à l’unanimité un fonds d’abondement se montant à 50 000 € et destiné à accompagner les communes qui participent à l’accueil des réfugiés ukrainiens. Après échanges avec la Préfecture et diverses associations, les élus ont décidé d’attribuer 45 000 € à la Croix Rouge Française et 5 000 € à l’unité de la Croix Rouge Française de Maine-et-Loire.

Commentaires 1

  1. Florentais says:

    Bonsoir. Et du concret ?
    Investissement en soutien avec la région pays de la loire pour la filière hydrogène ? Rien.
    Réfection des ponts à saumur? Rien

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !