Maine-et-Loire. L’automne, la saison idéale pour installer des nichoirs

L'automne est LE moment de l'année où il est opportun d'installer des nichoirs dans ses arbres, sur son balcon... La LPO (Ligue de protection des oiseaux) Anjou livre quelques conseils pour accueillir nos amis à plumes dans les meilleures conditions.

Le manque de sites de nidification naturels peut être un obstacle à la reproduction des oiseaux nicheurs de nos jardins. Il est possible de leur donner un petit coup de pouce en équipant son jardin, son balcon, sa terrasse ou sa cour de nichoirs. Saviez-vous que les nichoirs doivent être installés dès le mois de novembre, et non au printemps ? En effet, certains oiseaux comme les mésanges recherchent très tôt un lieu de reproduction. D’autres, comme le Troglodyte mignon, vont s’y abriter en hiver. Cette période permet également un temps d’adaptation, augmentant ainsi les chances que les nichoirs soient occupés par une future nichée. Les nichoirs type « boîte aux lettres » peuvent être installés sur un tronc d’arbre tandis que les nichoirs semi-ouverts peuvent être fixés à un mur. La LPO conseille d’éviter les vents dominants d’ouest et de placer le nichoir pour que le trou d’envol soit en direction du sud ou du sud-est. Concernant la hauteur, les nichoirs sont à fixer à une hauteur comprise entre 2 et 5 mètres au-dessus du sol. Pour les fixer, ne clouez pas le nichoir directement sur l’arbre (sauf avec des clous en aluminium). Vous pouvez utiliser du fil de fer et entourer le tronc en intercalant des petits morceaux de bois pour protéger l’arbre. Peut-on poser plusieurs nichoirs sur un terrain ? « Oui, à condition qu’ils soient destinés à des espèces différentes. Deux nichoirs destinés à une même espèce doivent en revanche être éloignés d’au moins 30 mètres (limites de territoires) », indique la ligue.

Comment entretenir le nichoir ?

Chaque année, il est nécessaire de nettoyer les nichoirs. « Les passereaux construisent tous les ans un nouveau nid et ne réutilisent pas l’ancien. Or l’ajout de matériaux rehausse la hauteur du nid, rapprochant dangereusement les oisillons du trou d’envol. En outre, le nettoyage prévient les risques de maladies et permet de vérifier le bon état de votre nichoir. En premier lieu, assurez-vous que le nichoir est vide. En l’absence des oiseaux, il peut être occupé par d’autres animaux (chauves-souris, insectes…). Ensuite, videz le nichoir de tous ses matériaux et brossez l’intérieur avec une brosse métallique. Si nécessaire, vous pouvez appliquer de l’huile de lin pour assurer une bonne étanchéité et la préservation du bois », explique l’association. Vous désirez en faire plus pour les oiseaux ? Rejoignez le premier réseau de jardins écologiques de France en faveur de la biodiversité de proximité en créant votre Refuge LPO et bénéficiez de conseils d’aménagements pour inviter la biodiversité dans votre jardin ou sur votre balcon.

Commentaires 1

  1. la théorie et la pratique! says:

    Merci pour la théorie… Dans la pratique, j’ai deux nichoirs à mésanges distant de 4 m ouvert sur l’Est qui sont rempli tous les ans… Des nichoirs ouvert au Nord qui ont aussi beaucoup de succès… Bref mettez des nichoirs, un peu partout et vous verrez bien. Et surtout nourrissez les oiseaux l’hiver.

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?