Maine-et-Loire. Les travaux forestiers interdits pour éviter les feux

L'office national des forêts (ONF) et le préfet de Maine-et-Loire ont pris des mesures pour interdire les travaux forestiers mécanisés en journée pour éviter les départs de feu.
Les conditions climatiques actuelles alliées à l’état de sécheresse de la végétation génèrent un risque important d’incendies en forêt. Ces derniers jours, les pompiers de Maine-et-Loire sont intervenus sur de nombreux feux de broussailles, notamment mercredi 13 juillet à Longué-Jumelles et la veille à Neuillé. Dans le premier cas le feu est parti de manière accidentelle lors de confection de balles de paille. L’Office National des Forêts a pris la décision d’interdire jusqu’à nouvel ordre en forêt domaniale les travaux forestiers mécanisés (moteurs thermiques) les après-midis, ces travaux restant autorisés le matin. Pierre Ory, préfet de Maine-et-Loire, a décidé d’étendre ces mesures par arrêté à l’ensemble des forêts du département (forêts privées et forêts des collectivités ou établissements publics).
Les mesures en vigueur
L’après midi, après 13h00, les travaux forestiers sont temporairement interdits pour la réalisation de travaux de type :
– Abattage
– Débardage
– Chargement de bois
– Travaux forestiers mécanisés, utilisant des moteurs thermiques ou susceptibles de produire un départ de feu par échauffement ou production d’étincelles
Le matin, avant 13h00, les travaux sont autorisés selon les modalités suivantes :
– les travaux sont réalisés entre 6h00 et 13h00,
– le chantier doit disposer de moyens d’extinction adéquats (deux extincteurs au minimum ou une citerne de 200 L minimum),
– un téléphone mobile fonctionnel afin de pouvoir prévenir les secours rapidement.

Commentaires 8

  1. La sauterelle says:

    Bla Bla Bla!!!! il faut rentabiliser le pognon avant tout.

    Répondre Modérer
  2. Létissia Paim-Pol says:

    Il y a le feu partout .
    Et 5 000 pompiers sont suspendus car non pikouzés !
    Gouvernement de cinglés !

    Répondre Modérer
    • Et... says:

      Les seuls cinglés que je vois sont les pyromanes ou bien les personnes négligentes qui déclenchent des feux.

      Répondre Modérer
    • Rien ne sert de donner des chiffres sans explication says:

      « Si le chiffre de 5 000 pompiers volontaires suspendus peut paraître conséquent, il tient de préciser qu’il s’agit ici de comptabiliser les pompiers n’ayant pas communiqué leur statut vaccinal. Or, certains pompiers volontaires peuvent ne pas se manifester auprès de leur employeur simplement parce qu’ils ne sont pas disponibles pour partir en intervention. Cette « rupture de contact », entraîne donc automatiquement leur suspension. » France Info

      Répondre Modérer
      • @Mr France Info says:

        Votre explication pue la propagande Macroniste à mille lieues à la ronde! On croirait entendre Véran-plan-plan nous parler de la gestion de la crise sanitaire. Il n’est pas nouveau qu’il y a des problèmes chez les pompiers et la « vaxxination » n’a pas arrangé les choses… En résumé: à l’hopital, chez les pompiers, etc… il y a le feu partout et pour l’éteindre on a des blaireaux qui font de mauvais discours et qui s’écoutent parler. Au secours!…

        Répondre Modérer
        • @@Mr France info says:

          On vous comprend, la vérité fait mal. On ne vous demande pas pour qui vous faites de la propagande, sans doute pour le complot ou les Dupes.

          Répondre Modérer
          • @ @@Mr France info says:

            Pour l’instant, ce ne sont pas ceux que vous citez qui ont conduit la France à un tel état de délabrement. Mais bel et bien les néo-pfizer drogués de la bande à micron dont vous semblez faire partie des plus extrémistes. C’est comment le nom de votre parti déjà, ah oui, « Déliquescence », tout un programme…

      • @Rien ne sert... says:

        Donc si je comprend bien, actuellement ce sont les pompiers « suspendus » qui éteignent le feu à Vivy. Très pratique vos « tableaux excel de la honte »…

        Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !