Maine-et-Loire. Pleins feux sur la sécurité routière cette semaine

Cette semaine, du 17 au 22 octobre, la préfecture de Maine-et-Loire organise la semaine de la sécurité routière. Plusieurs événements sont organisés à destination du grand public et de publics précis (lycée, associations...). L'occasion aussi de faire la lumière et un bilan sur l'accidentalité en Maine-et-Loire.

Le département de Maine-et-Loire, comme l’ensemble du territoire national, connaît une dégradation de l’insécurité routière. Elle se traduit par une forte hausse du nombre de décès, par comparaison avec l’année 2019, dernière année de référence. 29 personnes sont décédées d’un accident de la route depuis le 1er janvier, contre 21 en 2019 à la même date, soit un bilan en hausse de 38 % (21 en 2020 et 16 en 2021). Au-delà des chiffres, chaque accident mortel implique un drame familial. Plus largement, les autorités s’accordent sur le constat d’un relâchement des comportements et d’une hausse du risque de blessure et de décès lié au développement des modes de transport alternatifs en zone urbaine. Un accident de la route sur deux implique soit un usager en mobilité douce (piéton, usager en trottinette électrique ou cycliste), soit un motard ou un cyclomotoriste. Pour la seconde année consécutive, l’alcool reste la cause principale des accidents mortels en Maine-et-Loire. Il est présent dans 40 % des cas. La vitesse excessive, principale cause de mortalité sur le long terme, est impliquée dans un quart des accidents mortels en 2022.
Face à ce constat, une semaine de la sécurité routière est organisé en Maine-et-Loire sur le thème « Préparons l’automne, restons visibles » du lundi 17 au dimanche 23 octobre 2022. Alors même que nous entrons dans la période la plus accidentogène de l’année, l’objectif de cette semaine est de rappeler à l’ensemble des usagers de la route les réflexes fondamentaux à adopter pour une conduite en toute sécurité. Tout au long de cette semaine, de nombreuses actions de sensibilisation auront lieu sur l’ensemble du territoire, animées par la coordination départementale de la sécurité routière, les forces de sécurité intérieure, des bénévoles intervenants départementaux en sécurité routière et des partenaires associatifs et privés. Cette semaine se veut pédagogique et à destination d’un large public.

Chiffres clés de l’accidentalité dans le Maine-et-Loire

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a conduit le Gouvernement à prendre des mesures exceptionnelles de restriction des déplacements et des activités. L’évolution de l’accidentalité routière reflète, depuis mars 2020, l’impact de ces mesures et la manière dont les Français ont adapté leurs mobilités. Les indicateurs de l’accidentalité routière présentent donc des évolutions très atypiques depuis mars 2020, c’est pourquoi les comparaisons sont également réalisées avec l’année 2019, prise comme année référence.

En Maine-et-Loire, les tendances sont identiques à celles observées au niveau national, mais d’une ampleur plus importante :
Le nombre de tués est très inquiétant avec 29 tués contre 21 en 2019 à la même date, soit une hausse de 38 % par rapport à la dernière année de référence ; au niveau national, le nombre de décès est en hausse de 4 % par rapport à 2019 ;
– 
Le nombre d’accident est en baisse de 9 % dans le département, soit une tendance plus favorable que dans le reste du territoire (-4 % France entière) ;
– 
Le nombre de blessé baisse aussi plus fortement dans le Maine-et-Loire qu’à l’échelle nationale (-18 ,5 % dans le département contre -5 % au niveau national).
L’alcool reste la cause principale des accidents mortels en Maine-et-Loire et est présent dans 40 % des cas. La vitesse excessive est également la cause de 25 % des cas, et reste un facteur aggravant présent chaque année de manière constante. En ce qui concerne les usagers tués, il s’agit pour beaucoup d’usagers vulnérables, 11 tués sur 29 : 5 piétons ; 4 conducteurs de cyclomoteurs ; 1 cycliste ; 1 motard.
Sur l’ensemble des accidents enregistrés au cours des neuf premiers mois de l’année 2022 :
9 % impliquent un usager en trottinette électrique (2 en 2019)
12 % impliquent un piéton (63 en 2019)
16 % impliquent un cycliste (115 en 2019)
16,5 % impliquent un cyclomoteur (90 en 2019)
12 % impliquent un motard (67 en 2019).
Forces de sécurité intérieure, services de l’État (dont l’observatoire départemental de la sécurité routière), élus : les autorités constatent et déplorent une augmentation générale de l’accidentalité principalement liée à une dégradation des comportements dans un contexte de reprise du trafic routier.

Les contrôles de la circulation en Maine-et-Loire en 2022

Dans ce contexte, les contrôles de la circulation s’intensifient. Sur les 8 premiers mois de l’année, le bilan des contrôles des forces de police et de gendarmerie est le suivant :
Plus de 69 000 dépistages dalcoolémie (2 % sont positifs)
Plus de 4 000 dépistages de stupéfiants (16 % sont positifs)
5816 infractions vitesses sanctionnées par interception des forces de l’ordre
21 550 infractions vitesses sanctionnées par les voitures-radars
52 540 infractions vitesse sanctionnées par les radars fixes
12 700 autres procès-verbaux électroniques dressés pour les infractions aux règles du Code de la route.

Commentaires 1

  1. Question says:

    Oui l’initiative est bien ……. mais c’est où ?

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?