Météo du vendredi 14 octobre. Menstruations au travail, congé menstruel, ce que les Françaises en pensent

La France compte plus de 14,5 millions de femmes actives et 53% des salariées ont des règles douloureuses. L’IFOP a mené l’enquête - pour le compte du fabricant de culottes menstruelles EVE AND CO - ,auprès des femmes salariées. Décryptage des menstruations et incidence du congé menstruel s'il existait.

Seuls quelques pays dans le monde – le Japon, la Zambie, Taïwan ou encore l’Indonésie – ont inscrit dans la loi la possibilité pour les femmes de bénéficier d’un congé menstruel dans le cadre de leur travail. L’Espagne, où un projet de loi a été déposé en ce sens en mai dernier, fait figure de pionnière sur le continent européen. En France, très rares sont les entreprises ayant pris une telle initiative. Comme le montre clairement l’enquête réalisée par l’IFOP pour le fabricant de culottes menstruelles Eve-And-Co, l’idée d’instaurer une telle mesure en France rencontre l’approbation d’une large majorité de salariées, dont un nombre important subit chaque mois des règles douloureuses. Une attente d’autant plus forte que le sujet reste difficile à aborder au sein de l’entreprise quand il ne suscite pas moqueries et remarques désobligeantes. Néanmoins, et quand bien même elles voient d’un œil positif les entreprises qui le mettraient en place, les salariées interrogées par l’IFOP redoutent que le congé menstruel constitue un frein à l’embauche des femmes, un obstacle à leur évolution professionnelle et une remise en cause de leur honnêteté si elles y avaient recours.

Chiffres clés

– 66% des salariées sont favorables au congé menstruel en entreprise et 64% des femmes concernées pourraient y avoir recours ;
–  82% des salariées pensent que le congé menstruel pourrait être un frein à l’embauche ou à l’évolution des femmes ;
–  66% estiment qu’une entreprise proposant le congé menstruel serait plus attrayante ;
–  53% des salariées ont des règles douloureuses ;
–  35% déclarent que leurs douleurs menstruelles impactent négativement leur travail ;
–  65% des femmes en activité salariée ont déjà été confrontées à des difficultés liées à leurs règles au travail ;
–  Une salariée menstruée sur cinq a déjà fait l’objet de moqueries ou de remarques désobligeantes ;
–  37% des salariées disent que la gêne des règles est sous-estimée dans leur entreprise.
Le lien vers l’article source qui comprend l’analyse complète de l’étude

Côté météo

Demain, le temps s’annonce pluvieux du matin au soir sans aucune amélioration au fil de la journée. Du côté des températures, nous aurons 16 degrés en matinée, seulement 18 degrés au plus chaud de la journée et 17 degrés en soirée.

Matin

Après-midi

Soir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?