Météo du weekend. Hausse des salaires à l’embauche en France : + 5,77% depuis le début de l’année

Talent.com, spécialiste du marché de l’emploi et du recrutement dans le monde (présent dans 78 pays), a analysé les salaires affichés dans les annonces diffusées depuis le début de l’année. Objectif : connaître l’évolution des salaires proposés par les recruteurs pour chaque secteur, afin de voir s’ils suivaient la situation économique et sociale en France.

Face à l’emballement de l’inflation et aux difficultés de recrutement, les entreprises proposent-elles vraiment des augmentations de salaire à l’embauche ? C’est ce qu’a voulu savoir Talent.com. Le moteur de recherche d’offres d’emploi a publié 4 millions d’offres d’emploi par mois depuis janvier 2022 et enregistré entre 3 et 5 millions de visiteurs mensuellement sur sa plateforme française. Mais alors que la majorité des actifs (95%) juge essentiel ou important le fait de connaître le salaire d’un emploi avant de postuler, seules 17% des offres d’emploi en France affichent la rémunération (contre 20% au Royaume-Uni – chiffres issus des données Talent.com).  Pour cette étude, Talent.com a retenu 203 000 offres comportant une information sur le niveau de salaire proposé. La plateforme a ensuite calculé pour chaque mois, la moyenne des salaires indiqués dans les offres de tous les métiers d’un même secteur, afin de comparer son évolution depuis le début de l’année, au regard de la situation économique et sociale en France. Voici les enseignements.

De fortes disparités selon les domaines d’activité

Tous secteurs confondus, les offres d’emploi publiées sur Talent.com affichaient des salaires à l’embauche en augmentation de 5,77%, entre ceux proposés début janvier par rapport à fin octobre. Une hausse relativement similaire à l’inflation de 5,07% enregistrée en moyenne en France puis le début de l’année par l’INSEE. Toutefois des grandes disparités existent entre les différents secteurs de l’économie.

Les secteurs qui connaissent des hausses de salaire

Le secteur de la Finance arrive en tête de ceux qui proposent des les plus fortes augmentations de salaire affichées à l’embauche en 2022 : +16,36% depuis le début de l’année, tous métiers confondus. Suivi de près par le secteur de l’Industrie et de la Production : +13,44%. A cause de la pénurie de main-d’œuvre, le secteur de la Construction/BTP offre lui aussi des hausses conséquentes de salaire : +9,01% en moyenne sur l’ensemble des postes. Les entreprises des secteurs de la Tech et du Transport-Logistique ont elles aussi ajusté les salaires à la hausse en proposant respectivement +5,88% et +4,02% en moyenne sur les offres publiées entre début janvier et fin octobre 2022.

Les secteurs qui affichent des baisses de salaire

Alors que l’Hôtellerie-Restauration rencontre toujours de grandes difficultés à recruter de la main d’œuvre, les entreprises du secteur ont proposé des salaires stables sur les neufs premiers mois de l’année mais en baisse de 13,32% entre janvier et fin octobre. Plus précisément, au premier trimestre 2022 les rémunérations moyennes proposées étaient de 32.780 euros et sur les deux mois de la période estivale de 32.936 euros. Même constat du côté du secteur de la Santé : sur les trois premiers trimestres, les salaires proposés n’ont cessé de chuter chaque mois, passant de 46.213€ en janvier à 42.556€ fin octobre (et même 36.600€ en juillet/août).

Augmentations et primes, pas pour le moment

Ces données à l’embauche vont dans le sens du précédent sondage réalisé par Talent.com en septembre 2022, indiquant que seuls 27% des salariés déclaraient que leur employeur augmenterait leur salaire cette année. Pourtant, le fait d’avoir une prime ou une hausse de salaire, augmenterait de manière significative la fidélité des employés envers leur employeur. En effet, deux salariés sur trois prétendent qu’une prime ou une hausse de salaire les ferait rester plus longtemps dans leur entreprise actuelle (66%) ; un chiffre qui monte même à 87% chez les 18-24 ans.

Côté météo

Samedi, le temps restera couvert tout au long de la journée sans parvenir à se dégager et sans pour autant tourner à la pluie. Il fera frais avec 2 degrés le matin, 4 à 5 degrés en journée et 3 degrés le soir.
Dimanche, le temps sera nuageux le matin et progressivement une dégradation arrivera par l’est apportant avec elle la pluie qui s’installera l’après-midi et le soir. Du côté des températures, nous aurons 2 degrés le matin, 6 degrés en journée et 3 à 4 degrés le soir.
Lundi matin, l’Anjou sera séparé en deux avec une moitié à l’ouest entre nuages et soleil et une moitié est sous la pluie. Dans la journée, un temps un peu plus ensoleillé sera encore présent dans le sud du département, mais les nuages gagnerons du terrain. Ailleurs, le temps sera nuageux mais sec. En soirée, pas de changement. Du côté du mercure, nous aurons 4 degrés le matin, 5 degrés en journée et le soir.

Samedi

Dimanche

Lundi

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?