Pays de la Loire. Influenza aviaire : Le niveau de risque reste élevé dans les Pays de la Loire

La région des Pays de la Loire reste encore fortement impactée par l'épidémie d'Influenza aviaire qui touche les volatiles et donc les élevages.

L’arrêté du 9 mai 2022 a abaissé le niveau de risque en matière d’influenza aviaire hautement pathogène d’« élevé » à « modéré » sur l’ensemble du territoire à l’exception de 19 départements dont la Loire Atlantique, le Maine-et-Loire, la Mayenne, la Sarthe et la Vendée qui restent en risque « Elevé ». Par conséquent, toutes les volailles des départements des Pays de la Loire restent confinées suivant les modalités indiquées dans l’instruction technique DGAL/SDSBEA/2022-374. Celle-ci apporte quelques dérogations par rapport au dispositif habituel. Voici les conditions de mises à l’abri par espèce applicables à ce jour dans les élevages des Pays de la Loire.

Les règles en vigueur

Les poules pondeuses doivent être maintenues en bâtiment fermé. Dans le cadre de problème de bien-être animal, justifié lors d’une visite de votre vétérinaire sanitaire, une autorisation de mise à l’abri sur parcours réduit peut-être délivré par la DD(CS)PP de votre département. Les Gallinacées (Poulets, pintades, dindes, cailles, …, en dehors des poules pondeuses) peuvent avoir accès à des parcours réduits selon les conditions suivantes :

* Parcours réduit : 0,5m²/volaille

Les élevages détenant des canards sont aujourd’hui situés en zone indemne d’influenza aviaire. Dans la zone réglementée de Loire-Atlantique, Maine-et-Loire et Vendée, les canards ont fait l’objet d’arrêtés de dépeuplement : plus aucun élevage commercial de doit donc détenir des canards aujourd’hui.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !