Pays de la Loire. « La région restreint l’accès des jeunes à la culture »

Lors de la Commission permanente, la Région restreint l'accès des jeunes à la culture, en divisant par deux la valeur du "e.pass individuel culture et sport", et en supprimant le dispositif "e.pass collectif". Tout comme le groupe Ecologie Ensemble (1), le groupe Printemps des Pays de la Loire s'insurge. Le communiqué
Le Printemps des Pays de la Loire est un groupe de 12 élus PS, PCF, Place Publique et société civile au Conseil régional

« Sur le e.pass individuel, « une division alors que la crise n’est pas finie ».
Cette division par deux est un retour à ce qui se pratiquait avant le plan de relance en 2020. « La Région pense donc que la crise est finie, mais le retour des jeunes dans les lieux culturels se joue toujours aujourd’hui. Les acteurs du secteur de la culture alerte sur la fuite de ce public. Nous demandons à ce que le montant doublé du e.pass soit maintenu », expliquent Christophe Clergeau et Céline Véron, conseillers régionaux. « De plus, cela serait un soutien fort aux lieux physiques culturels de la Région, car les structures où l’on peut utiliser le e.pass sont en région Pays de la Loire, là où le pass culture national peut-être dépensé partout en France, y compris en partie sur des plateformes numériques » complètent les élus.

Sur le e.pass collectif, une suppression qui ferme une porte aux jeunes
Le e.pass collectif, dispositif qui permettait aux enseignants d’organiser des sorties collectives, était un outil formidable d’accompagnement vers la culture. Pour y accéder, il fallait que les élèves d’une classe s’inscrivent au dispositif e.pass individuel. « Non seulement ce dispositif permettait à l’enseignant d’intégrer à son programme des événements, des visites, des sorties… mais cela encourageait aussi les jeunes à souscrire au e.pass individuel », détaille Céline Véron. « La Région argue qu’un dispositif équivalent existe avec le nouveau pass culture national, mais ces aides ne sont pas pour autant concurrentes », selon Christophe Clergeau, qui ajoute :  » tant mieux si plusieurs portes vers la culture s’ouvrent pour les jeunes. Ici, la Région décide purement et simplement d’en fermer une ».

Contrairement à ses annonces, la Région n’a pas fait des jeunes une priorité
« Je note que la majorité ne tient pas son engagement de faire de la jeunesse une priorité. Après avoir refusé notre vœu sur l’éducation à la santé des jeunes lors de la dernière session, elle restreint aujourd’hui l’accès à la culture des jeunes. Je crois que cela résume bien cette première année de mandat : on affiche une priorité mais les actes ne suivent pas » souligne Guillaume Garot, président du groupe.
« Ce secteur souffre de nouveau des choix régionaux, après l’abandon du plan Marshall pour la culture pourtant promis. La création du pass culture national ne justifie pas que la Région abandonne l’accès à la culture des jeunes. Cet accès est fondamental pour une société éduquée, consciente des enjeux, qui sait réfléchir et se divertir », concluent Céline Véron et Christophe Clergeau. »

(1) Communiqué du Groupe Ecologie Ensemble

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !