Pays de la Loire. La transmission agricole : un enjeu de territoire

D'ici à 2034, la moitié des agriculteurs sera à la retraite et sept millions d'hectares de terres vont devoir trouver repreneurs. Or dans le même temps, le nombre de nouvelles installations continue de baisser. Pour y remédier, la Région des Pays de la Loire s’est engagée dans une démarche expérimentale, innovante et unique en France pour faire face à l’enjeu du renouvellement des générations en agriculture.

Aujourd’hui, 30 % des chefs d’exploitation agricole ont plus de 55 ans et sont susceptibles de transmettre leur exploitation. De même, en maintenant un taux de renouvellement à 55 %, la population agricole reculerait de 25 % entre 2020 et 2030. Et ce chiffre tombe à 25 % lorsqu’il s’agit d’élevage. Pour Lydie Bernard, vice-présidente de la Région, déléguée notamment à l’agriculture et aux questions agro-alimentaires, « la transmission agricole est une question fondamentale pour notre région. L’enjeu est bien de sauvegarder notre souveraineté alimentaire avec des exploitations au plus près de chez nous, qui nourrissent mais aussi nous permettent de faire face efficacement aux autres enjeux agricoles que sont le carbone, l’eau, le sol, la biodiversité… »

Une démarche partenariale inédite

L’ambition régionale est d’atteindre 65 % de renouvellement des exploitations agricoles d’ici à 2027 contre 55 % en moyenne pour la période 2013-2017. Pour atteindre cet objectif, au-delà des actions régionales, la Région souhaite poursuivre des expérimentations sur des territoires pilotes. C’est une démarche partenariale menée et guidée à l’échelon intercommunal, co-pilotée par les intercommunalités, la Chambre régionale d’agriculture et les jeunes agriculteurs. Dix territoires pilotes ont été identifiés en 2022 pour élaborer un programme d’actions de trois ans. Dans ces territoires, l’agriculture y est un secteur primordial de l’économie et un acteur majeur de la préservation de l’environnement et du paysage. Ils vont y tester de nouvelles formules de périodes d’observation pour les jeunes dans des exploitations agricoles, avec notamment un coaching individuel des cédants afin d’anticiper au mieux leur transmission, l’organisation de visites de fermes pour les classes d’étudiants en filière agricole… « Ce sont des actions concrètes pour obtenir des résultats rapides au vu de l’urgence du défi de renouvellement », insiste Clément Traineau, élu à la Chambre régionale d’agriculture du Maine et Loire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !