Pays de la Loire. « Le transport scolaire est assuré en quasi totalité », malgré une « situation fragile » en Anjou

En cette rentrée scolaire 2022, l'un des grands défis de la Région Pays de la Loire est d'assurer le transport des différents élèves sur les nombreuses lignes régionales. En raison d'un manque de conducteurs de car, les trajets et les effectifs doivent être adapter au jour le jour.

La Région confirme à date, et sous réserve de nouvelles contraintes, que depuis le 1er septembre, le transport scolaire est assuré pour la quasitotalité des 140 000 élèves inscrits sur les 3385 circuits du réseau régional de transport Aléop en Pays de la Loire. « Dans un contexte toujours contraint par la pénurie nationale de conducteurs de cars, le maintien d’un tel niveau de service est rendu possible grâce à la forte mobilisation de la Région et des acteurs du transport depuis plusieurs mois », assure la collectivité. De son côté, Roch Brancour, viceprésident de la Région des
Pays de la Loire en charge des transports, explique : « La situation est sous surveillance et adaptation constante. Nous mettons tout en œuvre pour adapter les circuits lorsque c’est nécessaire, et pour informer les familles en temps réel des changements éventuels avec des modifications d’horaires ou des allongements de temps de parcours. Dans le Maine et Loire, la situation reste fragile mais l’ensemble des services est assuré et nous restons mobilisés pour gérer les inscriptions reçues hors délai, soit près de 70 demandes par jour depuis la rentrée. »

En chiffres

Chiffres clés du transport scolaire Aléop dans le Maine et Loire
17 930 élèves transportés

470 circuits aller et retour sur le réseau Aléop

Chiffres clés en Pays de la Loire :
140 000 élèves transportés par an
3 385 circuits sur le reseau Aléop

15 500 points d’arrêt

70 entreprises de transport qui opèrent sur le réseau régional

156 millions d’euros de budget mobilisé par la Région en 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !