Pays de la Loire. ONPL : Un nouveau directeur musical à partir de la rentrée

Chef d’orchestre de premier plan au parcours international, l’Autrichien Sascha Goetzel succède à Pascal Rophé à la direction musicale de l’Orchestre National des Pays de la Loire. Il prendra ses fonctions en septembre 2022, pour quatre saisons. Rencontre avec un artiste engagé dans la diffusion de la musique classique auprès de tous, aimant conjuguer tradition et modernité.

Né à Vienne en Autriche, Sascha Goetzel est actuellement premier Chef Invite de l’Orchestre Philharmonique de Sofia. Il a été chef et directeur artistique de l’Orchestre philharmonique de Borusan-Istanbul (2008-2020), principal chef invité de l’Orchestre Philharmonique de Kanagawa (2013-2017), de l’Orchestre symphonique de Bretagne (2012-2015) et Principal chef de la Kuopio Symphony en Finlande (2006-2012).

Un chef d’orchestre et bien plus

Sascha Goetzel est un chef d’orchestre aux multiples facettes : Fondateur d’orchestre, programmeur créatif, entrepreneur, éducateur et défenseur des musiciens et des artistes. En tant que directeur artistique et chef principal de l’Orchestre philharmonique d’Istanbul Borusan, il a considérablement développé les qualités artistiques de l’ensemble grâce à une programmation variée, des enregistrements primés sur les labels Deutsche Grammophon, Warner et Onyx et des concerts acclamés au Festival de Salzbourg, aux BBC Proms, au Royal Concertgebouw, au Musikverein de Vienne, au Théâtre des Champs-Elysées et au Hong Kong Arts Festival. Actuellement chef principal invité de l’Orchestre philharmonique de Sofia, Sascha Goetzel poursuit son parcours avec la même exigence pour accroitre la renommée internationale de cet orchestre.

Il s’est produit avec l’Orchestre symphonique de la NHK, l’Orchestre symphonique de Munich, l’Orchestre philharmonique de Dresde, l’Orchestre philharmonique d’Israël, l’Orchestre national de France et l’Orchestre philharmonique de Londres, collaborant avec des solistes majeurs, parmi lesquels Daniil Trifonov, Joyce Di Donato, Yuja Wang, Maxim Vengerov, Anna Netrebko et Murray Perahia. Fréquemment présent à l’Opéra national de Vienne, il a dirigé des productions au Théâtre Mariinsky, à l’Opéra de Zürich et à la Compagnie d’opéra Tokyo Nikikai…

Engagé auprès des jeunes générations, Sascha Goetzel est également cofondateur et directeur du Vienna Art Network, une nouvelle plate-forme numérique soutenant les musiciens et artistes indépendants. Il est directeur artistique de Music for Peace (El Sistema-Turquie) et enseigne aux jeunes chefs d’orchestre à Dirigentloftet, une association Norvégienne qui soutient de jeunes talents. Il est également Directeur et co-fondateur d’Opera by the Fjord, un festival et une académie pour chanteurs et instrumentistes en herbe fondée en coopération avec l’Opéra national de Bergen.

Une programmation pour tous

En étroite collaboration avec le Directeur général de l’Orchestre National des Pays de la Loire, Guillaume Lamas, Sascha Goetzel s’engage résolument en direction de tous les publics pour poursuivre les missions de l’ONPL et partager avec le plus grand nombre la beauté et la magie de la musique symphonique à travers des programmations conjuguant tradition et modernité. « En tant que directeur musical, j’ai une responsabilité tout autre que celle de simple chef d’orchestre invité. Il s’agit à la fois d’être au service de la collectivité en rendant la musique classique accessible sur tout le territoire, et de développer les qualités de l’orchestre en mettant les musiciens en confiance pour qu’ils se sentent inspirés. La musique est d’ailleurs, selon moi, plus une affaire d’émotion que d’intellect. J’espère que l’on ressentira cette approche dans la nouvelle saison, qui est très ambitieuse pour l’orchestre. Nous allons toucher à presque tous les styles : du répertoire purement classique à des œuvres plus contemporaines, avec un accent mis sur la musique française, fil rouge de cette édition. Ces 20 ou 30 dernières années, la musique classique a pu parfois s’éloigner d’un rapport simple au public, comme si vous deviez avoir des connaissances ou une culture spécifique pour pouvoir l’apprécier. Avec l’ONPL, nous sommes au cœur de la vie culturelle régionale. Nous allons donc refléter la diversité des gens des Pays de la Loire, quels que soient leurs âges, leurs cultures ou leurs lieux d’habitation. En tant qu’institution culturelle, nous devons créer un toit émotionnel sous lequel tout le monde devra se sentir chez soi. Cela va se traduire, par exemple, par des concerts à destination des étudiants, des actions de médiation culturelle dans les lycées, ou encore des projets intégrant des musiciens amateurs. L’idée est d’expérimenter la musique classique dans sa forme la plus émotionnelle. Et nous sommes preneurs des retours du public. S’il n’aime pas, qu’il nous le dise, on fera autrement ! Cet échange est très important pour nous, tout en ne perdant pas de vue notre objectif principal : faire de l’ONPL le n°1 des orchestres engagés dans leurs territoires en France », témoigne-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !