Pays de la Loire. Ouverture à la concurrence du réseau TER : Une nouvelle étape franchie

La Région Pays de la Loire ouvre une partie de son réseau TER Aléop à la concurrence. Plusieurs offres ont été reçues et vont être analysées pour un début de service à la fin de l'année 2024.

Un an après le lancement de son premier appel d’offres pour la mise en concurrence d’un tiers du réseau Aléop en TER, sur les lignes « Tram Train » et « Sud Loire », la Région Pays de la Loire franchit une nouvelle étape. « Nous avons réceptionné plusieurs offres le 10 octobre dernier. L’ensemble des opérateurs ont ainsi confirmé leur fort intérêt pour les Pays de la Loire. La procédure est menée avec efficacité et confirme l’attractivité des Pays de la Loire dans le domaine. » précise Roch Brancour, viceprésident de la Région des Pays de la Loire en charge des mobilités. L’ensemble des offres va maintenant être analysé avant de débuter des négociations. L’objectif est d’attribuer le contrat mi2023 pour un début des prestations en décembre 2024. « La durée du contrat de services sera de 10 ans avec un cahier des charges régional très précis. L’opérateur aura pour missions principales d’exploiter ce service public, d’assurer la gestion, l’entretien et la maintenance du matériel roulant, d’accueillir et informer les voyageurs et d’améliorer la qualité du service rendu aux voyageurs. » souligne Roch Brancour.

Un 1er lot ouvert à la concurrence

Le premier lot ouvert à la concurrence est l’ensemble « Tram train » (Nantes NortsurErdre / Nantes Châteaubriant / Nantes Clisson) et « Sud Loire » (Nantes Pornic / Nantes SaintGillesCroixdeVie / Nantes La RochesurYon Les Sables d’Olonne / Nantes La Rochelle / Nantes Cholet / Angers Cholet). L’ouverture à la concurrence est une obligation réglementaire qui s’imposera à toutes les Régions souhaitant passer un contrat d’exploitation à compter du 25 décembre 2023. En s’engageant parmi les Régions pionnières, les Pays de la Loire ont fait le choix d’anticiper et de préparer au mieux cette nouvelle modalité d’exploitation du réseau TER.

 

 

Commentaires 5

  1. barnabé says:

    Si c’est la même chose qu’avec les fournisseurs d’énergie, nous allons rapidement déchanter, mais il est vrai que nous sommes au pays de la mondialisation heureuse, et les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Répondre moderated
  2. Superdeg says:

    S’ils comprennent qui ce n’est pas le temps de trajet mais l’heure d’arrivée l’ important

    Répondre moderated
  3. Florentais says:

    Bonsoir Barnabé
    Vous avez vu juste effectivement. On a vendu edf qu on rachète aujourd’hui…demain la SNCF ? Il paraît qu on va faire des économies ahah la rigolade
    Ah nos élites du camp du bien merci beaucoup.
    Vraiment merci.

    Répondre moderated
  4. bourgeais says:

    Enfin …depuis le temps !

    Répondre moderated
  5. Boutikette says:

    Tout comme les autoroutes les privatisations ne profitent pas aux usagers malgré les promesses qui n’engagent que ceux qui y croient.
    Les entreprises privées sont là pour se faire de l’argent, normal alors ne rêvons pas

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?