Pays de la Loire. Quelques conseils pour profiter des fêtes en toute sécurité dans un contexte de forte circulation épidémique

Un cumul d’épidémies hivernales qui entraîne des tensions dans les services hospitaliers et nécessite que la population adopte les bons comportements. Voici quelques conseils de l'agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire.

Les vacances de Noël ont débuté dans un contexte de forte circulation épidémique, avec le cumul de trois épidémies : la grippe, le Covid-19, et la bronchiolite. Afin de limiter les contaminations et protéger les plus fragiles pendant la période des fêtes, voici les recommandations de l’Agence régionale de santé. Elle incite notamment fortement à la vaccination et au respect des gestes barrières, qui sont efficaces à la fois contre le Covid-19 et contre la grippe. Elle délivre aussi quelques conseils à appliquer avant, pendant et après les fêtes, afin de réduire les risques de transmission.

L’épidémie de Covid-19 continue de progresser et entraine une nouvelle augmentation des hospitalisations

Depuis la mi-novembre, la circulation du virus est notable dans tous les départements des Pays de la Loire. Après une forte accélération début décembre, les indicateurs restent élevés mais progressent de manière moins marquée, exceptés pour les plus de 65 ans. Le 1er décembre, le taux d’incidence en population générale était de 415 cas pour 100 000 habitants, avec un taux de positivité de près de 33%. Le taux d’incidence pour les personnes de plus de 65 ans était quant à lui de 368 pour 100 000 habitants, avec un taux de positivité de 24,3%. Au 15 décembre, soit deux semaines après, le taux d’incidence en population générale a augmenté de plus de 47% et celui des plus de 65 ans de 77%. En Maine-et-Loire le taux d’incidence est de 622 cas positifs pour 100 000 personnes. Par ailleurs, le nombre d’hospitalisations de patients Covid-19 continue d’augmenter dans la région (+21% en une semaine) : 608 personnes hospitalisées à la date du 14 décembre (dont 34 en réanimation). A noter que parmi ces 608 patients, 84% ont plus de 65 ans. 40 personnes hospitalisées en Maine-et-Loire dont 2 en réanimation.

La région Pays de la Loire est en phase épidémique pour la grippe

L’épidémie de grippe touche dorénavant l’ensemble des régions métropolitaines. Les indicateurs sont en hausse dans toutes les classes d’âge entrainant une forte hausse des hospitalisations. Les Pays de la Loire ne sont pas épargnés. Ce regain d’hospitalisations lié aux épidémies de Covid-19 et de grippe et s’inscrit dans un contexte hospitalier particulièrement tendu (triple épidémies, manque de soignants…) qui impose un surcroît de vigilance et de prudence à l’approche des fêtes de fin d’année.

Avant les fêtes : respecter les gestes barrière et réaliser un auto-test

Comme chacun le sait à présent, les virus ne circulent pas tout seul. C’est nous, par nos contacts, qui les faisons circuler en nous contaminant les uns les autres lors de nos échanges. Pour éviter d’être porteur d’un virus (sans le savoir) et de contaminer ses proches lors des réunions familiales et festives de fin d’années, il est conseillé de respecter strictement les gestes barrière dès à présent. Avant de retrouver ses proches et en particulier si des personnes âgées ou fragiles sont aussi présentes, il est conseillé de réaliser un autotest de dépistage du Covid-19 (en vente dans les pharmacies). En cas d’autotest positif, il faut rapidement réaliser un test de confirmation par RT-PCR ou test antigénique et prévenir les personnes avec lesquelles on a été en contact les jours précédents, pour qu’elles se testent et s’isolent dans l’attente du résultat. En cas de résultat négatif avec un autotest, il faut rester prudent, car la fiabilité de ce type de test est moindre. Il est donc toujours possible que l’on soit porteur du virus et qu’on le transmette. C’est pourquoi il faut impérativement continuer à respecter les mesures barrières pour ne pas mettre en danger son entourage et notamment les personnes les plus vulnérables.

Pendant les fêtes : réduire le nombre de convives, aérer les pièces et appliquer les gestes barrières

Si l’on est positif au Covid-19 ou cas contact, si l’on a des symptômes du Covid-19 ou de la grippe, même vacciné, il faut rester chez soi. Lors des événements familiaux et festifs, il est conseillé de limiter le nombre de convives et d’éviter les bises et les embrassades. Les gestes barrières doivent être respectés : porter le masque le plus possible, se laver les mains, notamment au moment du repas, ne pas partager les verres. Une attention particulière doit être portée aux personnes âgés, fragiles et/ou non vaccinées. Il est enfin recommandé d’aérer les pièces, car l’aération est aussi un geste barrière efficace.

Après les fêtes : réaliser un auto-test de contrôle

Avec les contacts durant les fêtes, il est possible que l’on ait été contaminé par le Covid-19. Il est donc conseillé de réaliser un auto-test. En cas d’apparition de symptômes, il faut se faire tester (test RT-PCR ou antigénique) immédiatement. En cas de test positif, il faut prévenir immédiatement les personnes avec lesquelles on a été en contact lors des fêtes pour qu’elles s’isolent et se fassent tester.

La vaccination contre le Covid-19 et la grippe pour protéger les plus fragiles

La vaccination contre le Covid-19 et la grippe est fortement recommandée. Elle a pour objectifs principaux de faire baisser la mortalité et les formes graves, pour protéger les Français et notre système de santé. Ces deux vaccinations sont pleinement compatibles : les deux injections peuvent être pratiquées le même jour. Par ailleurs, si les deux vaccins ne sont pas administrés au même moment, il n’y a pas de délai à respecter entre les deux vaccinations.

Covid-19 : le rappel vaccinal pour les personnes à risque de développer une forme grave de la maladie. Depuis le 3 octobre 2022, la campagne de rappel vaccinal est ouverte afin de protéger les personnes les plus fragiles et également pour tous ceux qui le souhaitent. La rappel vaccinal est recommandé :
– Dès 3 mois après la dernière injection ou infection pour les personnes âgées de 80 ans et plus, pour les résidents en EHPAD ou en USLD, ainsi que pour les personnes immunodéprimées.
– Dès 6 mois après la dernière injection pour toutes les autres personnes éligibles. En cas d’infection récente au Covid-19, le rappel est recommandé dès 3 mois après l’infection, en respectant un délai minimal de 6 mois après la dernière injection.

Grippe saisonnière : il est toujours temps de vous faire vacciner. La vaccination annuelle contre la grippe reste fortement recommandée pour toutes les personnes à risque : Les personnes âgées de 65 ans et plus ; Les personnes de moins de 65 ans souffrant de certaines maladies chroniques ; Les femmes enceintes ; Les personnes souffrant d’obésité (indice de masse corporel (IMC) supérieur ou égal à 40). La vaccination a également pour objectif d’assurer une protection indirecte en vaccinant les professionnels de santé et les professionnels des établissements médico-sociaux au contact des patients à risque car ils peuvent contribuer à propager l’infection ; l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de complication grave de la grippe et l’entourage des personnes immunodéprimées ; les aides à domicile de particuliers employeurs à risque de grippe grave.

Gestes barrières, dépistage et isolement : reprendre les bons réflexes

En complément de la vaccination, les protocoles sanitaires et les gestes barrières constituent des mesures très efficaces – et nécessaires – de lutte contre le Covid-19. Les gestes barrières, en particulier le port du masque, sont non seulement efficaces contre le Covid-19, mais aussi contre les virus hivernaux, notamment contre la grippe. En cas d’apparition de symptômes ou de doutes, faites-vous tester. Pour trouver un lieu de dépistage (laboratoire, pharmacie…), consultez le site Sante.fr. Si le test est positif, isolez-vous :
– 7 jours pleins (à partir de la date de début des symptômes ou de la date du test positif) pour les personnes ayant été complètement vaccinées et les enfants de moins de 12 ans, qui peut être ramené à 5 jours pour les personnes présentant un test négatif à l’issue de ces 5 jours et en l’absence de symptômes depuis 48h.
– 10 jours pleins pour les personnes non vaccinées.
– Prévenez vos contacts à risque et maintenez le port du masque jusqu’à 7 jours après la sortie d’isolement.
– Pour les personnes contacts à risque, pas d’isolement mais application des mesures barrières (port du masque en intérieur et en extérieur au contact d’autres personnes et limitation des contacts avec les personnes fragiles. Télétravail à privilégier). Réalisez un test (antigénique, RT-PCR ou autotest) à J+2 de la notification du statut de contact.
– Le port du masque est très fortement recommandé pour tous dans les lieux clos et de promiscuité (en particulier les transports en commun), lors de grands rassemblements, en présence de personnes à risque de forme grave, en cas de symptômes évocateurs du Covid-19 et lors de la fréquentation d’un lieu de soin (où il peut être exigé par la structure). Il est également recommandé pour les personnes fragiles du fait de leur âge ou de leurs pathologies.

Protéger aussi les plus jeunes

La région Pays de la Loire est également en phase épidémique de bronchiolite depuis la semaine 41. En semaine 49, les actes SOS Médecins et les passages aux urgences pour bronchiolite chez les enfants âgés de moins de 2 ans restaient à des niveaux très élevés mais amorçaient une diminution, de même que les hospitalisations après passage aux urgences. Les parents et proches de nourrissons et jeunes enfants peuvent adopter des gestes barrières et des comportements simples et efficaces pour protéger les enfants et limiter la transmission du virus à l’origine de la bronchiolite (relire nos articles).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?