Pays de la Loire. Tourisme : Les camping-caristes, ces touristes qui prolongent la saison

Le réseau d’aires d’étape Camping-car Park, vient de dévoiler un baromètre des intentions de voyages des camping-caristes. Des touristes qui représentent une source financière importante pour les professionnels du tourisme du territoire et qui prolonge la période touristique.

Camping-car Park, réseau européen d’aires d’étape pour camping-cars, présente son « Baromètre du tourisme en camping-car au cours de la saison estivale », une photographie représentative des intentions des 560 000 véhicules de loisirs immatriculés en France pour leurs vacances au cours de lʼété 2022. Ce baromètre porte sur leurs destinations de vacances de juin à septembre, le nombre de nuits prévues, leurs critères de choix touristiques, lʼimpact du prix du carburant sur leurs séjours, les préférences en termes de destinations, et leur budget prévisionnel. Cet été, 82% des camping-caristes annoncent vouloir passer leurs vacances en France contre 98% l’an dernier, une évolution qui s’explique par la levée des contraintes sanitaires et une hausse des voyages à l’étranger. En effet, 37% des camping-caristes vont voyager à l’étranger contre 22% l’été dernier. La priorité accordée à la France s’explique par la baisse du pouvoir d’achat (35%), la fidélité à la destination (12%) et la volonté de soutenir les commerçants et contribuer à la reprise économique (16%). A noter que 82% des camping-caristes estiment que la hausse du prix du carburant va être un frein dans leurs déplacements. Plus de la moitié des sondés envisagent de rester plus longtemps sur la même aire d’accueil, 41% ont prévu de faire moins d’étapes durant leurs vacances, tandis que 16% vont rester dans leur région de résidence.

Quelles retombées en Pays de la Loire ?

Au palmarès des régions françaises, les Pays de la Loire s’annoncent comme la 7e destination des camping-caristes avec 6,8% des intentions de vacances à égalité avec PACA (6,8%), derrière la Normandie (7%) lʼAuvergne-Rhône-Alpes (12,4%), ou encore lʼOccitanie (14,7%). Les Pays de la Loire devraient bénéficier d’environ 1,7 millions de nuitées. Les camping-caristes affichent leur préférence pour la Vendée (44%), devant la Loire-Atlantique (27%), le Maine-et-Loire (14%), la Mayenne (8%) et la Sarthe (7,6%). Ils permettront également d’apporter une clientèle touristique aux professionnels du territoire sur une période plus large. Les camping-caristes envisagent de partir majoritairement en septembre (65%) et en juin (64%). Les intentions de départ en juillet (46%) et août (47%) sont moins importantes. Les camping-caristes préfèrent éviter la foule. Concernant la durée de séjour, les camping-caristes partiront majoritairement plus de 4 semaines cet été. Sur le plan financier, cela représenterait un source financière importante avec 93 millions d’euros de retombées sur la Région Pays de la Loire. En Maine-et-Loire, ce sont 12,8 millions d’euros qui seraient injectés grâce aux camping-cariste.

Commentaires 3

  1. barnabé says:

    Tant que nous verrons autant de camping cars c’est que les carburants seront encore bon marché.

    Répondre Modérer
  2. Superdeg says:

    Faudrait qu’ils arrêtent à vider leur WC chimique dans les fossés en campagne!

    Répondre Modérer
  3. sablons49 says:

    Camping car park : un réseau de voleurs aux services des communes…
    Des prix exorbitants et une fois implantés sur une commune plus aucunes solution de stationnement sauf chez eux…

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !