Roselyne Bachelot dédicacera son livre « 682 jours. Le Bal des hypocrites », samedi 14 janvier à Angers

Roselyne Bachelot sort la sulfateuse. Elle vient de sortir ce jeudi 5 janvier le livre "682 jours" sous-titré "Le Bal des hypocrites" (Plon) où elle relate son expérience de ministre de la Culture du gouvernement Castex. Elle n'hésite pas à fustiger ceux qui lui ont mis des bâtons dans les roues et à critiquer le comportement jugé hypocrite de certains artistes "friqués" durant la crise sanitaire. L’ancienne élue angevine viendra le dédicacer le samedi 14 janvier à la librairie Richer à Angers.
DR RTL

682, c’est le nombre de jours que Roselyne Bachelot a passés au ministère de la Culture sous la présidence d’Emmanuel Macron. Dans ce journal d’une ministre, Roselyne Bachelot fustige le bal des hypocrites, ceux qui n’ont pas voulu reconnaître la culture comme « bien essentiel », ceux qui lui ont mis des bâtons dans les roues alors qu’elle luttait pour garder en vie les salles de spectacles, le cinéma, les troupes de théâtre. Elle n’oublie pas les technos de tout poil et les obsédés de l’ordre sanitaire, qui laissaient circuler les rames de métro bondées mais interdisaient l’ouverture des théâtres et des cinémas. Elle égratigne certains artistes qui ont joué les victimes sacrifiées alors que l’argent public coulait à flot et décrit sans complaisance les complots misérables de politiciens en perdition.
Parmi les contestataires, Roselyne Bachelot cite, dans son livre, Benjamin Biolay, qu’elle traite d’« artiste parmi les plus friqués » avec une tartine « bien beurrée des deux côtés ». L’interprète de « Comment est ta peine » avait en effet multiplié les coups de gueule contre les règles gouvernementales pour le monde du spectacle. Ainsi, dans un interview sur RTL, l’ancienne ministre de la Culture dénonce « l’hypocrisie de me remercier dans les coulisses et de m’attaquer sur la scène » : « Je trouvais que c’était difficile ». Mais elle reste néanmoins compréhensive envers les chanteurs : « Je dois reconnaître que pour les artistes, il y a eu une telle souffrance de ne pas être en contact avec le public, que c’est sans doute eux que j’ai le mieux compris ».

Infos pratiques : Séance de dédicace samedi 14 janvier à partir de 16h, librairie Richer à Angers

Commentaires 4

  1. Boutikette says:

    Mme Bachelot connaît bien ce qu’est un hypocrite .
    Dans le milieu politique qu’elle fréquente elle en a côtoyé pas mal.

    Répondre moderated
  2. Yves Bonami says:

    Quand Bachelot jurait qu’elle ne ferait plus de politique… il est savoureux d’écouter ce qu’elle déclarait voilà quelques années : https://www.youtube.com/watch?v=_pQRLugKo0E

    Répondre moderated
  3. Pierrot DES PINS says:

    Comme dirait Coluche je me mare

    Répondre moderated
  4. THOR says:

    Madame BACHELOT a su bien « navigué » dans le monde politique. Du temps du Président SARKOSY, elle a obtenu 3 portefeuilles ! En 2017, elle a « retourné » sa veste et le Président MACRON l’a récompensée : Ministre de la Culture, peu appréciée par les artistes durant le COVID ! Et bien sûr, elle écrit un livre de « mémoire » ! Dépenser 20 euros pour elle, très peu pour moi !

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?