Santé. Innover pour mieux diagnostiquer le cancer à Angers

À l'occasion des 100 ans de la Ligue Nationale contre le Cancer et dans le cadre de sa mission d’aide aux personnes atteintes de cancer, le Comité de Maine-et-L oire avait attribué une subvention exceptionnelle d’un million d’euros pour l'achat d'un modèle innovant de caméra TEP (tomographie à émission de positons) numérique, partagé par les services de médecine nucléai re du CHU d’Angers et de l’Institut de Cancérologie de l'Ouest. Les 2 structures faisaient alors partie des rares établissements en France à disposer d’un équipement d’imagerie à ce niveau d’innovation. Après 3 ans d'utilisation, le bilan.
Crédit photo Catherine Jouannet CHU Angers

Ce projet de nouvel équipement avait pour objectif :
– d’améliorer l’imagerie pour une meilleure précision du diagnostic,
– de limiter les irradiations pour le patient en injectant une moindre dose de produit traceur,
– d’accélérer la cadence de rotation et ainsi, réduire les délais d’attente pour obtenir un examen.
L’inauguration du matériel avait eu lieu le 12 septembre 2019, en présence d’Axel Kahn. Le don de la Ligue contre le Cancer de Maine-et-Loi re a permis le développement de l’activité TEP, particulièrement utile au diagnostic, au bilan d’extension et au suivi thérapeutique des pathologies cancéreuses.

1 500 examens supplémentaires en 3 ans

Entre 2019 et 2021, avec l’offre d’un nombre croissant de créneaux d’examens à la population, 1 500 examens supplémentaires ont été comptabilisés, ce qui représente une augmentation de plus de 20 %. De plus, cette acquisition a permis d’améliorer la prise en charge d’un certain nombre de cancers pour lesquels la « qualité image » est primordiale pour la précision du diagnostic, c’est le cas notamment pour les cancers pédiatriques, la détection des tumeurs cérébrales, ainsi que la détection de toutes les atteintes ganglionnaires qui concernent quant à elles un grand nombre de pathologies cancéreuses.
Enfin, des projets de recherche ont pu être mis en place par les équipes de médecine nucléaire du CHU et de l’Institut de Cancérologie de l’Ouest, concernant le diagnostic des métastases des cancers du sein, du poumon ou encore des mélanomes. D’autres projets de recherche utilisant cet équipement pour mesurer et prédire l’efficacité de la thérapie dans le cancer du foie ou encore développer l’intelligence artificielle comme aide au diagnostic sont en cours de développement.

A propos de la Ligue contre le cancer
1er financeur associatif indépendant de la recherche contre le cancer, la Ligue contre le cancer est une organisation non‐gouvernementale indépendante reposant sur la générosité du public et sur l’engagement de ses militants. Forte de près de 481 000 adhérents et 8 700 bénévoles, la Ligue est un mouvement populaire organisé en une fédération de 103 Comités départementaux. Ensemble, ils luttent dans quatre directions complémentaires : chercher pour guérir, prévenir pour protéger, accompagner pour aider, mobiliser pour agir. Aujourd’hui, la Ligue, fait de la lutte contre le cancer un enjeu sociétal rassemblant le plus grand nombre possible d’acteurs sanitaires mais aussi économiques, sociaux ou politiques sur tous les territoires. En brisant les tabous et les peurs, la Ligue contribue au changement de l’image du cancer et de ceux qui en sont atteints. Pour en savoir plus : www.ligue‐cancer.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !