Saumur. Enfin un projet pour l’ancienne Clinique Fardeau !

Après de très longues années d'abandon et un état de délabrement avancé, Saumur Habitat va finalement réhabiliter l'ancienne clinique Fardeau au coeur du centre de Saumur. Le projet devrait voir le jour au deuxième semestre de 2025.

Voilà un dossier saumurois qui traînait et prenait la poussière, au propre comme au figuré, depuis de nombreuses années. En plein cœur du centre de Saumur, l’ancienne Clinique Fardeau est aujourd’hui en piteux état suite à des années d’abandon, d’occupations illégales et de dégradations en tous genres. Depuis, des détecteurs de présence ont été installés. Une désaffection qui a lourdement endommagé le bâtiment où désormais eau et vent pénètrent à leur guise. La Clinique Fardeau est un bâtiment emblématique de la ville de Saumur, avec une architecture pourtant atypique, à l’image de l’école des Violettes. Façade en brique et en tuffeau, toiture en ardoise, cour arborée, charpente métallique, elle est le témoin d’une époque. Au cours de son existence, elle a finalement connu peu d’évolution sur le plan architectural. Elle est inoccupée depuis une quinzaine d’années après le départ des professionnels de santé puis de la médecine du travail du site. Le bâtiment avait été repris il y a un peu plus de 10 ans par plusieurs copropriétaires privés. Mais face à l’ampleur du chantier, aucun projet n’a jamais vu le jour et ils ont souhaité revendre le bien. Il y a maintenant deux ans environ, Saumur Habitat, le bailleur social du territoire, a été approché et se sont alors entamées des négociations. « Ce projet ne pouvait aboutir que par l’intervention de la force publique avec l’aide de subventions », estime Jackie Goulet, maire de Saumur et président de Saumur Habitat qui se réjouit de « voir ce projet d’un site emblématique pour les Saumurois et l’histoire de la ville, débuter enfin. » Finalement, le bailleur a obtenu, après de longues négociations, le bien pour un montant de 450 000 € en juin dernier.

Du logement et du tertiaire

Saumur Habitat envisage de multiples usages pour l’ancienne clinique d’une surface de plus de 1 000 m2 avec 13 logements locatifs sociaux aux 1er et 2e étages. Seront ainsi construits 4 T1, 5 T2, 4 T3 et 2 T4. Au rez-de-chaussée, des locaux d’activité tertiaire d’une surface de 410 m2 seront construits. S’ils sont divisibles en trois lots, un porteur de projet actuellement intéressé pourrait toutefois prendre l’ensemble. Enfin, 21 places de parking excédentaires, situées dans la résidence Fontenoy, seront mises à disposition moyennant un loyer annexe. « Les différents diagnostics ont confirmé l’état de vétusté du bâtiment, en raison de deux incendies et de l’occupation régulière du site par des squatteurs. La présence d’amiante et de plomb a également été constatée. Il y aura donc dans un premier temps des travaux de sécurisation et de dépollution du site, afin que les entreprises puissent venir travailler en toute sécurité. La première phase de travaux préparatoires interviendra dès le mois de septembre prochain jusqu’à la fin de cette année. La seconde phase, les travaux de réhabilitation, devrait donc s’écouler du mois de décembre 2023 à juillet 2025 selon le prévisionnel », détaille Philippe Plat, directeur de Saumur Habitat. A noter que la clinique conservera dans la très grande majorité son cachet et son style, puisque le projet se situe dans une zone protégée et fait l’objet d’une surveillance des architectes des bâtiments de France.

4.7 millions d’euros d’investissement

Ce chantier représente un coût global d’environ 4.7 millions d’euros. « Ce programme fait l’objet d’une aide exceptionnelle du fonds friches en raison de l’enjeu de revitalisation et d’aménagement urbain du site. Cela fait vraiment partie de notre volonté politique de reconstruire la ville sur la ville », explique Jackie Goulet. Le projet recevra donc des aides de 837 000 € d’Action Logement, 480 000 € de l’Etat, 100 000 € du Département, 700 000 € au titre du fonds friches et 52 000 € de l’agglomération Saumur Val de Loire. « Nous sommes à un coût bien supérieur à ce que nous faisons généralement, avec environ 3 500 euros du m2. Avec les différentes aides, nous restons au-dessus du prix habituel, mais cela vaut le coup sur certains chantiers exceptionnels comme celui-ci pour réutiliser des surfaces en plein centre-ville qui sont aujourd’hui introuvables et très prisées, pour préserver le patrimoine de la ville et pour supprimer une friche. Ce chantier n’aurait pas été portable par des privés. Saumur Habitat a des échelles de rentabilisation à plusieurs décennies », poursuit l’édile.

En images

Certaines salles ont d’ores et déjà été préparées pour les travaux de désamiantage.
Une grande partie de la toiture a été détruite par les incendies.
L’architecte des bâtiment de France a demandé à ce que cette porte, témoin de l’artisanat, soit conservée.
Une ancienne salle d’opération de la clinique.
Ces dispositifs permettent d’alerter en cas d’intrusion sur le site.
Ce très vieil arbre sera conservé car étant classé comme arbre remarquable.
La partie cimentée en bas à droite, ajoutée plus tardivement, sera déconstruite.

Commentaires 19

  1. Jean says:

    Il y a du travail…mais c’est de la restauration d’une « friche » bien située

  2. Daniel says:

    Ça fait plaisir, depuis le temps… et pour y avoir travaillé !! Par contre, où sont les photos ??? 🤔

  3. Lemanu says:

    Super projet pour ne pas abandonner à la friche un bâtiment qui peut resservir à d’autres fins plus actuelles!

    • Dumtum says:

      Ravie ! Cela faisait mal au coeur de voir ce bâtiment se dégrader de cette manière alors qu’il avait un énorme potentiel. Bravo, si le projet va jusqu’au bout 👍

  4. Maria Level says:

    Je suis contente que cet établissement renaisse. Ma fille est le dernier bébé né dand cette clinique il y a 26 ans donc ça me touche particulièrement ..

  5. Mctr says:

    C’est une honte d’avoir laissé un tel parc immobilier péricliter de la sorte !

  6. colette pelluaud says:

    enfin… ça faisait mal au coeur de voir ce batiment tomber en ruines mes 3 enfants sont nés la, mes beaux parents habitaient a coté c’est une partie de ma vie cette ancienne clinique !

  7. Bernard says:

    C’est une très bonne nouvelle, je ne savais pas que cette clinique privée était désaffectée, ayant quittée Saumur en 2000. J’ai un très bon souvenir de cette clinique pour y avoir été soignée en 1997 (23 jours) et en 1998 également. Le personnel à cette époque était au Top !!!!!!

  8. Dominique RONDEAU says:

    J’y ai été sauvé d’une très grave maladie il y a 68 ans (j’avais 2 ans).
    Très heureux d’une nouvelle vie pour ce bâtiment emblématique de Saumur

  9. Raymond Lassiance says:

    « Seront ainsi construits 4 T1, 5 T2, 4 T3 et 2 T4… » Je sais pas vous, mais moi je compte 15 logements… Pas étonnant que M. Plat n’ait pas le compte exact des logements sociaux sur Saumur…

    • Merci says:

      Le plus important n’est pas le nombre de logements qui seront aménagés.
      L’idée a retenir est la suivante : la ville de Saumur fait renaître de ses cendres un bâtiment mythique afin d’en exploiter son potentiel au service de ses habitants avec l’aide de Saumur Habitat. Le plus important c’est quelque chose ai été fait pour l’ancienne clinique fardeau peu importe le nombre de logements.
      D’ailleurs, merci à Monsieur Plat et son équipe pour le travail fait sur Saumur et l’Agglo.

      • @Merci says:

        Je ne critique pas le projet, je trouve 15 logements alors qu’il en est annoncé 13 ! Si vous vous complaisez dans la médiocrité d’un type qui ne sait pas compter, c’est votre problème ! Et si ça vous chante de lécher les pompes (et peut-être plus si affinités…) du Sieur Plat, c’est également votre souci ! Bonjour chez vous, multivaxxiné !…

  10. Papy says:

    Clinique Fardeau , clinique de Bagneux, 2 cliniques ou il était facile de se faire soigner, et rapidement …..maintenant faut prendre RDV pratiquement 4 mois a l’avance a la clinique de la Loire ….. le monde change !!!!!!!! malheureusement pas dans le bon sens

  11. Prat Rousseau Marie Odile says:

    C’est une excellente nouvelle.
    Cela fait plaisir.
    Je suis née dans cette Clinique et j’y ai travaillé.
    Cela faisait mal au coeur..

  12. Barbier Sylvie says:

    C’est génial de pouvoir réhabiliter ce lieux qui à si souvent entendu des cris de nouveaux nés. Bravo et merci

  13. Huet Jean-Jacques says:

    Heureux du projet de réhabilitation de l’ancienne clinique Fardeau. Cela me touche particulièrement puisque j’y suis né et abandonné en octobre 1945. J’aurais tant aimé y récupérer le dossier de ma naissance. HUET (né RICHARD) Jean-Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.
Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?