Saumur. Handicap : de la médiation par le cheval avec les Olympiades équestres

Pour la première fois la ville de Saumur organisait ce jeudi 6 octobre les Olympiades équestres, un après-midi d'ateliers atour du cheval à destination de personnes en situation de handicap.

Ce jeudi 6 octobre après-midi se sont tenues les Olympiades équestres au centre équestre du Saumurois à Saint-Hilaire-Saint-Florent.  Une première pour la ville de Saumur. En effet, dans le cadre de ses actions handicap et suite aux assises du Handicap, la ville en partenariat avec l’équithérapeute Benjamin Bernard, le centre équestre et le centre social Jacques Percereau a mené cette opération à destination d’adultes et d’enfants en situation de handicap. Plusieurs structures locales ont répondu présentes : L’association ALAHMI (foyer de vie Les Logis du Bois), l’IME le Coteau, l’association Perce Neige, les classes ULIS des écoles primaires des Hautes Vignes et Saint-Louis et du collège Pierre-Mendès-France, la résidence Aure, le Rendez-vous du GEM et l’association Adapei49 (ESAT de Saumur). Ainsi, une trentaine d’enfants et 38 adultes ont eu l’occasion de rencontrer les chevaux.

Une rencontre avec le cheval

L’après-midi était organisée en 6 ateliers autour du cheval : de la peinture et tressage sur poney, du Horse-Ball, un parcours de motricité à cheval, du hennissement, de l’approche du cheval et un atelier dessin et vidéo. « Le but est d’offrir une première approche du cheval, une mise en situation et une rencontre avec l’animal dans un objectif de soin », explique Benjamin Bernard. « Les enfants et les adultes apprennent à aborder le cheval via leurs 5 sens. Ils le regardent, le touchent, le sentent. On remarque que quasiment tous vont aller d’eux même caresser voire câliner le cheval où le poney, et ce malgré sa taille pourtant imposante. On observe également que les chevaux calment les personnes. Sur la partie monter à cheval, cela est également très intéressant. Lorsque l’on est à cheval, on est en hauteur, on voit le monde de haut et cela offre une autre perspective, une confiance en soi incroyable », poursuit l’équithérapeute. S’approcher du cheval, le toucher, le laisser nous sentir et monter dessus c’est également un travail d’ouverture et confiance en l’autre, ici un animal, qui est essentiel et riche.

Saumur, une ville tournée vers le cheval pour tous

Pour Astrid Lelièvre, adjointe à la ville de Saumur en charge des affaires sociales, à la santé, au handicap, à la petite enfance et référente des politiques de la ville, cette action s’inscrit pleinement dans les engagements de la municipalité : « Cela vient faire écho aux actions que nous avons déjà mises en place autour du cheval avec la volonté de le replacer au cœur de la ville. Je pense notamment aux séances d’équitation réalisées dans le cadre de l’école pour les CM2 où aux aides financières à la pratique du cheval et à l’achat du matériel (relire nos articles ici et ici). L’idée étant toujours d’ouvrir la pratique du cheval et de démocratiser ce sport/loisirs avec ici un volet tout à fait intéressant sur la thérapie par l’animal. » Par ailleurs, cette action répond également aux enjeux du futur schéma directeur du handicap sur la ville de Saumur, qui sera dévoilé prochainement. « Nous avons travaillé durant deux ans avec les différents acteurs du handicap de la ville de Saumur pour rédiger ce schéma directeur du handicap que nous allons présenter très prochainement. Pour rédiger ce document-cadre et cette orientation, nous avons analysé ce qui existait déjà sur Saumur et ce qui devrait exister. La médiation animale fait bien évidemment partie des axes que nous souhaitons développer. Nous avions déjà réalisé une action similaires il y a quelques années autour du triathlon et cela avait également bien fonctionné », souligne l’élue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?