Saumur. Le Centre Hospitalier sera au rendez-vous d’Octobre Rose

A l'occasion d'Octobre Rose qui fait la lumière sur le dépistage du cancer du sein chaque année durant un mois totem, le centre hospitalier de Saumur organise plusieurs actions dont deux rencontres avec des autrices locales impliquées sur le sujet.

Cette année, le Centre Hospitalier de Saumur souhaite mettre à l’honneur ses patientes dans le cadre d’Octobre Rose. Différentes actions sont mises en place tout au long du mois : l’entrée du CH sera illuminée en rose le soir, des masques roses seront distribués aux agents pour afficher leur soutien à cette cause, des burgers roses seront servis au self du personnel, et l’établissement accueillera deux autrices pour des séances de dédicaces de leurs ouvrages qui abordent des parcours de patientes atteintes de cancer. Ainsi Octobre Rose sera sous le signe de lexpérience patient, de leur vécu. De beaux échanges en perspective entre soignants et soignés.

Mardi 4 octobre : Rencontre et dédicaces d’Alex Bocat

Alex Bocat, écrivaine Saumuroise, viendra présenter son livre « Les Re’belles Roses », dont le sujet est l’association saumuroise du même nom qui aide les personnes atteintes du cancer du sein.
Ce 6ème livre de l’autrice propose des témoignages de femmes, de proches, de professionnels, des citations, des informations sur les cancers et bien plus. Les bénéfices de ce livre seront reversés à l’association Les Re’belles Roses pour les soutenir dans leurs actions auprès des personnes touchées par la maladie.
Alex Bocat sera présente le mardi 4 octobre dans le hall du Centre Hospitalier de 14h30 à 18h, accompagnée par l’association Les Re’belles Roses, pour présenter et dédicacer son livre.

Jeudi 20 octobre : Rencontre et dédicaces de Claudie Retailleau Pinna

« Je mappelle Claude Retailleau Pinna. Jai 64 ans et jhabite dans le Saumurois. J’ai fait mes études à l’IFSI de Tours et obtenu mon Diplôme d’Etat en janvier 1979. J’ai toujours su que je serais infirmière je crois. L’hôpital de Chinon a été mon 1er poste puis j’ai travaillé à l’hôpital de Saumur d’août 1980 à juillet 2016. J’ai fait quasiment toute ma carrière de nuit, d’abord en chirurgie (viscérale et orthopédique) puis en EHPAD. La retraite est une étape, une page qui se tourne. Elle m’a apporté du répit mais pas la forme. En décembre 2018, le diagnostic est tombé : Lymphome.
Il est difficile d’être patient quand on a été soignant. Avoir tant voulu soigner les autres c’est sûrement un peu refuser la maladie pour soi.
Cette épreuve, la maladie, m’a mise face à un mur, une réalité qui jusqu’alors, comme pour tout être bien portant, est floutée. Il est étrange de penser à la mort plus qu’à la guérison ? Je crois seulement que, d’un coup, j’ai vu la fragilité de mon existence et compris que rien ne m’était dû. Oui il y a du déni et de la colère aussi. J’ai toujours été dans le contrôle et l’anticipation. Là je perdais tous mes repères. J’étais mise à nu, sans ma blouse blanche, sans pouvoir. Entre leurs mains. Il est important de dire combien à ce stade de vulnérabilité, on attend beaucoup plus que des traitements. Je me suis sentie parfois « un sujet » de protocole et de résultats. Tout cela a ajouté de l’amertume en moi, du jugement, de la colère. C’est peutêtre aussi cela qui m’a aidée, m’a animée, interpelée, levant passivité et désespérance Ressentir c’est exister après tout. On ne sait pas trop ce qui nous fait tenir, ce qui nous fait avancer parce qu’il y a du stress dans tout cela, de la fatigue, un quotidien chamboulé. Mais sans le savoir, on s’accroche et pour moi écrire fut un exutoire. Rien n’est gagné, je suis en rémission et suivie très régulièrement. J’ai conscience de la chance que j’ai. La vie est un cadeau, elle ne me doit rien. J’ai appris à accepter. Il faut accepter ce que l’on ne peut pas changer. Il faut accepter que les évènements nous changent aussi. Suite à la maladie on perd beaucoup mais on apprend aussi beaucoup. L’épreuve est exigeante et secoue.
«  Claudie Retailleau Pinna sera présente le jeudi 20 octobre de 11h30 à 18h dans le hall du Centre Hospitalier pour échanger sur son retour d’expérience avec les patients et les soignants, et dédicacer son livre « L’épreuve ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?