Saumur. Les EMS au chevet de l’environnement sur le site de Terrefort

Ce weekend des 28 et 29 janvier derniers, le Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire et les Ecoles Militaires de Saumur ont réalisé un chantier participatif sur le terrain militaire de Terrefort à Saumur.
©Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire

Dans le cadre des Journées Mondiales Des Zones Humides et du partenariat entre le Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire et les Ecoles Militaires de Saumur, une animation nature et un chantier participatif ont été réalisés sur le site militaire du Terrefort, à Saumur. Au programme : visite du site sous un angle naturaliste, rajeunissement de landes, entretien de stations de plantes menacées et restauration d’une mare. Ces travaux vont profiter à de nombreuses espèces, telles que l’Alyte accoucheur, le Triton crêté, le Criquet des ajoncs, l’Utriculaire vulgaire ou la Cicendie fluette. Cette journée de chantier était la dernière d’une série entamée par la formation en Génie écologique du Lycée Horticole et Agricole le Fresne d’Angers, également venue soutenir avec motivation le Conservatoire et les Ecoles militaires de Saumur pour une gestion écologique de ce site. Cette action s’intègre dans le dispositif appelé LIFE NaturArmy.

Le LIFE NaturArmy, en bref

Le LIFE NaturArmy s’inscrit dans le prolongement de l’expérimentation conduite au niveau local dans le cadre du programme LIFE Défense Nature 2Mil. Ce nouveau programme prévoit une montée en puissance de l’action du ministère des Armées en faveur de la biodiversité. Piloté par le ministère des Armées en collaboration avec le réseau des Conservatoires d’espaces naturels, ce projet a pour ambition d’améliorer l’état de conservation des espèces et des habitats qui ont justifié le classement Natura 2000 des sites militaires. Le LIFE NaturArmy, qui appartient à la catégorie Gouvernance et Information, vise à consolider les armées dans leurs rôles de gestionnaires de site Natura 2000 grâce à une stratégie d’intervention et de communication à l’échelle nationale et européenne. Lancé en septembre 2019, il durera jusqu’en juin 2024. Son budget s’élève à plus de 2.6 millions d’euros au bénéfice de la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels (FCEN), la CEN Champagne-Ardenne, CEN Nouvelle-Aquitaine, CEN Pays de la Loire, CEN Loir et Cher, CEN PACA et Université de Bretagne Occidentale.

Infos pratiques : Pour plus d’informations sur le partenariat : https://www.lifeterrainsmilitaires.fr/

Commentaires 1

  1. Oncle Mélinite says:

    Terrefort a été un receptacle d’artillerie allemande, entre-autres… A ma connaissance, les camps militaires ont fait l’objet de diagnostics pyrotechniques pour interdire les zones les plus dangereuses suite à des accidents survenus… Je suis étonné que tout ce petit monde (non-habilité…) aille « grenouiller » sur ce terrain sans autre fome de précautions…

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?