Saumur. L’hôpital déclenche le Plan Blanc

Le Centre Hospitalier de Saumur annonce le déclenchement du plan blanc face à une pression hospitalière devenue difficile à gérer.

Sous l’effet d’une pression épidémique inédite (COVID, bronchiolite, grippe….), il est constaté une activité très élevée au sein des urgences générales et pédiatriques ainsi que des taux importants d’hospitalisation post-urgence. Tous ces facteurs génèrent un très haut niveau de tension sur l’offre de santé qui risque de s’aggraver dans les jours qui viennent. Face à cette situation, une dizaine d’établissements de la région ont d’ores et déjà déclenché leur plan blanc et engagé des 1ères mesures de déprogrammation. Le Centre Hospitalier de Saumur s’était positionné en pré-plan blanc depuis une quinzaine de jours. Au regard de l’absentéisme du fait du Covid, des difficultés à venir pour garantir la continuité des soins s’agissant de son service des urgences et des directives de l’Agence Régionale de la Santé, , le Plan Blanc est déclenché. « Nous demandons à la population de continuer à contacter le 116-117 afin d’éviter la saturation du service des urgences. Pour réduire la pression sur les personnels ainsi que les interruptions de tâches, nous vous demandons de limiter le nombre de personnes lors des visites. Horaires d’appel  : de 9h30 à 14h et de 14h30 à 19h. La durée des visites est limitée à 1 heure et le respect des gestes barrières  (masque couvrant la bouche et le nez, pas de bises, lavage des mains) est impératif. La communauté hospitalière vous remercie de votre aide », souligne le directeur de l’hôpital, Jean-Paul Quillet.

Quand le plan blanc est-il déclenché ?
D’un point de vue général, le plan blanc est déclenché si la situation de tension se conjugue à une activité soutenue et une capacité d’accueil restreinte. Les indicateurs sont :
– Une augmentation de 20 % du nombre de passages aux urgences pendant trois jours consécutifs ou,
– 10 % du nombre de malades quotidiens sans solution d’hospitalisation pendant plus de huit heures,
– Une situation analogue est observée dans le département.
Le choix de ces seuils est éventuellement à pondérer au regard de situations de tensions déjà observées dans l’établissement dans la durée. La levée du plan blanc est prononcée par le directeur quand la situation est stabilisée.

Commentaires 10

  1. Respect says:

    Merci à vous (et aux pompiers, policiers,) qui êtes là pour nous lorsque nous sommes en difficulté..et qui travaillez quand nous faisons les fêtes de fin d’année, quand nous fêtons (un peu trop) les victoires des bleus, ..

    Répondre moderated
    • @Respect says:

      Donc, d’après vous, la mission principale de l’hôpital est de s’occuper des poivrots qui font trop la fête ? Pas étonnant qu’ils soient débordés dans ce cas…

      Répondre moderated
  2. Une saumuroise. says:

    On ne voit hélas, que peu de personnes porter les masques dans les lieux publics fermés.

    Répondre moderated
    • Aganiel vallez says:

      Surtout si c’est la serpillière de masque de base,il faut impérativement un masque FFP2 posé correctement ,plus du tout manipulé ensuite ,et jeté toutes les 4h max

      Répondre moderated
  3. mctr says:

    Et les accrocs au sacro-saint masque de réapparaître alors qu’il ne sert à rien ! 😌. Que les personnes qui ont peur du moindre courant d’air, se confinent et arrêtent d’empêcher les autres de vivre. 🤗

    Répondre moderated
  4. BEslot says:

    Et les gens aussi encombrent les urgences à causes du manque de medecins ! Quand on appelle un médecin il nous dit non je prend pas de nouveaux patients , allez aux urgences . Pff

    Répondre moderated
    • Moi says:

      ⚠️ Les médecins préconisent la maison médicale de garde qui est devant les urgences. ⚠️
      C’est pas du tout la même chose !

      Répondre moderated
  5. Douessine says:

    En ce qui me concerne je suis écœurée de voir ce qui se passe en ce moment, il ne faut pas être malade car les antibiotiques sont en restriction (réservé pour les enfants) je veux bien mais quand on vous dit que les médicaments sont envoyés pour les pays en difficultés financières je ne suis pas du tout d’accord. Nous sommes bon qu’à payer (sécurité sociale, mutuelle, sans compter sur ce qu’ils nous prélèvent sur nos retraites. Nous les retraités nous sommes plus productifs.

    Répondre moderated
  6. Superdeg says:

    Il faudrait appeler MSF, ils s’occupent des pays en voie de developpement

    Répondre moderated
  7. Pauvre Superdeg says:

    Si vous voyagiez et étiez allé dans des pays du tiers-monde vous ne diriez pas de telles bêtises. Ayez un accident de voiture grave ou un arrêt cardiaque à Saumur et vous serez immédiatement secouru par un équipage SMUR voire évacué par hélicoptère. Les puissants du tiers monde, et c’est honteux pour leurs populations, viennent se faire soigner chez nous.

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?