Saumur. Un concours de pâtisserie pour sensibiliser à l’importance du petit déjeuner

Le petit déjeuner est un repas particulièrement important, notamment pour les plus jeunes. Celui-ci est pourtant souvent manqué. C’est pourquoi le collège Pierre Mendès France a organisé un concours de pâtisserie afin de sensibiliser les jeunes.

Le collège Pierre Mendès-France de Saumur organisait ce mardi 21 juin 2022 un défi « Top Chef » dans ses cuisines et son réfectoire. Les deux classes de 6e et les CM2 de l’école des Violettes se sont affrontées en petits groupes dans la réalisation de desserts. Pour ce faire, ils ont été épaulés par deux cuisiniers de l’Atelier Gourmand d’Angers. Un seul impératif pour ces cuisiniers en herbe : incorporer un maximum de fruits dans les préparations de gâteaux et entremets. Cette action ludique s’est déroulée dans le cadre d’une action plus large sur la thématique de l’importance de prendre un petit déjeuner chaque matin et de faire de l’activité physique. Il est coordonné par l’équipe du collège, les services de la ville et la communauté d’agglomération, au titre de la politique de la ville.

Le petit déjeuner, un repas souvent sauté

L’infirmière de l’établissement, Mme Alfa-Boukari explique l’origine de cette initiative : « Lorsque je suis arrivée dans cet établissement, j’ai fait le constat que beaucoup d’élèves avaient un coup de fatigue vers 11h et que d’autres faisaient des malaises. Finalement, je me suis rendue compte que beaucoup de jeunes ne prenaient pas de petit déjeuner le matin et arrivaient à l’école le ventre vide. Le corps pour fonctionner normalement, que ce soit sur le plan physique ou cérébral, a besoin d’énergie et donc d’un bon petit déjeuner équilibré. On s’aperçoit également que beaucoup ne mangent pas suffisamment ou correctement le midi. » L’idée est donc venue à l’établissement de proposer diverses actions tout au long de l’année pour sensibiliser les jeunes à l’importance de ce repas, avec en point d’orgue ce petit concours de pâtisserie. Le thème a donc été abordé dans plusieurs cours avec des ateliers sur le sport santé et l’importance d’avoir une activité physique régulière, avec l’intervention d’une diététicienne sur l’équilibre alimentaire. Des interventions réalisées auprès des 6e du collège, mais aussi des écoles Petit Poucet, Charles Perrault et Violettes. Ces enfants ont aussi pu ouvrir leur palet à de nouvelles saveurs avec un atelier autour de la cuisine du monde. D’autres enfin, ont pu comprendre l’origine des aliments grâce à un travail avec le centre social Jacques Percereau autour du jardin partagé. Un véritable fil conducteur tout au long de l’année.

Les parents conviés

Finalement, les desserts réalisés par les différents groupes ont été dégustés en fin de journée par un jury composé d’enseignants de l’établissement, des directrices du collège Pierre Mendès-France et du lycée Sadi-Carnot Jean-Bertin et d’un professeur de cuisine de ce lycée. Les parents des élèves participants ont également été conviés à cette opération. « L’idée était aussi de proposer aux parents de partager ce moment afin de les toucher et les sensibiliser eux aussi à l’importance de ce repas pour les enfants », ajoute l’infirmière. Le bilan est plus que positif avec des jeunes particulièrement investis et heureux d’avoir préparé ces desserts, découvrant parfois que la cuisine équilibrée peut être simple et accessible à tout un chacun. Certains semblent s’être découverts des vocations et le lycée Carnot-Bertin pourrait bien y recruter de futurs étudiants pour sa filière hôtellerie-restauration. L’établissement espère pouvoir refaire cette action l’année prochaine, en commençant plus tôt et en intégrant plus d’écoles encore dans le dispositif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !