Saumur. Une classe de première sans professeur de français depuis la rentrée

Une classe du lycée Duplessis-Mornay de Saumur n’a pas encore eu cours de Français de l’année. Il manque en effet à l’établissement un enseignant pour dispenser 5 heures de cours. Le problème devrait être rapidement solutionné, selon le proviseur.  

Depuis la rentrée scolaire, une classe de première du lycée Duplessis-Mornay de Saumur est dépourvue de professeur de Français. Une situation problématique, notamment pour ce niveau qui passera le bac de français à la fin de l’année, que rencontrent de nombreux établissements. Le proviseur de l’établissement, Pascal Debonnaire, explique : « Il nous manque en effet depuis le début de l’année un professeur de français pour une classe. Il nous manque 5h de français sur tout le lycée. J’ai contacté les services rectoraux et les sollicitent depuis quelques temps sur le sujet. » Il précise également que ce genre d’effectif est plus long à combler : « Les services se concentrent en priorité sur les temps pleins de 18h. Sur le secteur, nous sommes le seul a en avoir besoin donc naturellement cela peut prendre un peu plus de temps pour un temps de seulement 5 heures. C’est tout à fait logique. » Logique, mais néanmoins problématique pour l’établissement et les élèves. Toutefois la solution devrait être rapidement solutionnée. « J’ai bon espoir que ce problème soit solutionné la semaine prochaine. En effet, la semaine dernière, il nous manquait un professeur de mathématiques. J’ai contacté les services rectoraux et le problème est solutionné cette semaine », souligne pascal Debonnaire.

Commentaires 9

  1. Simone says:

    Bonjour. Il paraît que tout va bien d après notre présidente du département et par le ministre de l’éducation nationale. Confirmé dans les différents journaux également.
    Bref on m aurait menti ?! Non pas possible c est le camp du bien quand même….

    Répondre Modérer
  2. Simone says:

    Re bonjour . A lire le directeur. Tout s arrange. Pas de vague dans l institution. Monsieur est carriériste ?
    Tout va bien . C est comme l affaire PPDA.
    Rien ne bouge. Parlons du PSG et des jets c est plus simple….

    Répondre Modérer
  3. barnabé says:

    Sinon j’ai mon beau père qui a participé il y a pas mal d’années à l’émission des chiffres et des lettres.

    Répondre Modérer
  4. Lolo de Pocé says:

    Les domaines Régaliens de notre République (Education Nationale, Santé, Sécurité) ont été abandonnés depuis des années par nos dirigeants, qu’ils soient de gauche ou de droite. N’entretenez plus votre voiture ou votre maisons et vous verrez ce qu’il va arriver.
    Tout est à reprendre et pas sûr que nos gouvernants actuels aient ce courage necessaire.

    Répondre Modérer
  5. C'est "logique" says:

    Oui tout va bien, c’est logique qu’il n’y est pas de professeur, surement du à la guerre en Ukraine (vue qu’elle a bon dos pour toutes situations).
    Le gouvernement et même le proviseur n’ont pas l’air de s’inquiété, mais s’ils disent que tout va bien alors tout va bien. On nous prend vraiment pour des ___.

    Répondre Modérer
  6. C'est + que logique.... says:

    Normal qu’il y a pas de prof de Français, il a eu la COVID, ensuite il a pris ses vacances, et puis il a attraper la variole du singe….. donc c’est pas demain qu’il va revenir…… et puis c’est la faute a Poutine si c’est pas lui , c’est la faute au pétrole…… et puis et puis y’aura toujours des réponses a la C.. pour trouver des excuses…..

    Répondre Modérer
  7. “Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.” says:

    Espérons au final que l’optimisme du proviseur ne sera pas démenti dans les faits… restera alors à voir le Cv du prof. Et dans le contexte actuel, espérons pour ces élèves de 1ere que ça ne sera pas un des ces profs au rabais sans formation ni expérience recrutés à la va vite.

    Répondre Modérer
  8. Parent d'élève says:

    Aujourd’hui lundi 26 septembre, cette classe n’a toujours pas de professeur de français, le bac de français est à la fin de l’année, quelle solution ?

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !