Saumurois. Semaine de la Mobilité : Vélo, trottinette, voiture… au cœur de la politique de l’agglo

Du 16 au 22 septembre se tiendra la semaine de la mobilité. Plusieurs stands seront organisés sur Saumur le samedi 17 septembre pour se renseigner et découvrir les différents services proposés par l’agglomération. Celle-ci souhaite également développer une nouvelle offre avec des services qui collent plus aux nouveaux usages.

La 21e semaine européenne de la mobilité aura lieu du 16 au 22 septembre 2022. Il s’agit d’un événement organisé chaque année en France et auquel la communauté d’agglomération Saumur Val de Loire participe. L’objectif est d’inciter les Saumurois à opter pour des modes de déplacement plus respectueux de l’environnement : transports publics, covoiturage, autopartage, vélo… Le thème de l’édition 2022 est « pour de meilleures connexions, combinez les mobilités ! ». Thème largement mis en avant dans les actions portées par la collectivité saumuroise qui combinent sensibilisation à l’utilisation de la trottinette électrique, mise à l’honneur des vélos cargo ou encore des transports en commun. À cette occasion, de nombreux ateliers et animations seront organisés notamment le samedi 17 septembre prochain à Saumur.

Le vélo cargo

Le vélo cargo est une bicyclette magique : un vélo porteur par excellence. Il permet de transporter plusieurs enfants, toutes vos courses ou de grosses charges. Que ce soit pour des cyclistes de longue date ou pour des parents ou des commerçants soucieux de changer de modes de déplacement, le service Avaé de Saumur Agglobus propose des vélos cargo en location. Ce mode de déplacement sera mis à l’honneur le samedi 17 septembre lors d’un rassemblement de vélos cargo ou équipés de remorque devant l’Hôtel de Ville de Saumur à 11h. Des portraits de commerçants saumurois adeptes du vélo cargo seront également exposés (Flore & Sens, Toque Toque, Stan By Cyclette …).

Des stands mobilité

Le samedi 17 septembre de 9h à 17h des stands seront installés sur le parvis du théâtre Le Dôme (côté République). Vous y rencontrerez les acteurs clés de la mobilité en Saumurois :
– un stand de la Région Pays de la Loire pour la promotion du transport en commun (le matin uniquement).
– un stand de Saumur Agglobus et du service Avaé pour la promotion du service de location de vélo longue durée.
– Une action de sensibilisation à la pratique de la trottinette électrique sera également proposée à tous le 17 septembre, de 9h à 17h dans la cour de la mairie de Saumur. Des ateliers pédagogiques animés par Two Roule et financés par le programme MOBIPROX.

Bateaux de Loire

Se déplacer ? Et pourquoi pas en bateau ?! Les vendredi 16, samedi 17 et dimanche 18 septembre, dans le cadre du Saumur Loire Festival, assistez au rassemblement de bateaux traditionnels sur la Loire. Balades en bateaux : Durée : 30mn / Tarifs : 8 € adulte et 5 € enfant.

Des services multiples à l’image des usages

Les mobilités sont au cœur de la politique de l’agglomération. Elles sont essentielles par les nombreux enjeux qu’elles impliquent. Il y a notamment un enjeu environnemental avec la limitation des émissions carbone au maximum, afin d’éviter la pollution et le réchauffement climatique. Les mobilités sont également importantes à développer pour permettre au territoire de lui aussi se développer sur le plan économique, touristique. Mais pour cela, encore faut-il développer les réseaux, infrastructures et services. Pour le président de l’agglomération, Jackie Goulet, « la politique des mobilités sur le territoire du Saumurois ne peut se penser comme dans d’autres grandes villes comme Angers ou Nantes par exemple. Nous avons des usages vraiment différents et il nous faut une offre de déplacement aussi diverse que les modes de déplacement utilisés au quotidien par les Saumurois. » L’agglo souhaite notamment développer encore davantage les transports en commun et les mobilités douces. « Dans notre projet, nous avons pour ambition de créer 2 axes traversant la ville de Saumur Nord-Sud et Est-Ouest avec des bus électriques qui passeront au minimum toutes les 15 minutes. L’idée est aussi de baisser le prix du billet, sans pour autant rendre le trajet gratuit, car rien n’est jamais gratuit, avec peut-être le même prix unitaire qu’aujourd’hui, mais pour 24h. »

Développement de l’intermodalité

L’agglo compte également développer l’intermodalité, c’est-à-dire l’utilisation de plusieurs modes de déplacement sur un même trajet. « Sur ces axes traversants, le dernier kilomètre pourra par exemple se faire à pied, en vélo ou en trottinette. Pour ce faire, nous louons des vélos électriques aux Saumurois depuis déjà plusieurs années. Les 350 vélos disponibles sont quasiment tous déjà réservés. C’est le signe que ce transport fait désormais partie des usages. La trottinette électrique est elle aussi rentrée dans les usages plus récemment. On en voit désormais fleurir un peu partout en ville comme en milieu rural. Il a fallu un temps pour réfléchir à comment partager des espaces déjà très utilisés avec un nouvel outil. Mais force est de constater que cela rentre dans les mœurs. Nous allons proposer à la location longue durée, sur le même principe que les vélos Avaé, des trottinettes électriques. 25 dans un premier temps. Enfin, concernant les vélos, Saumur Agglobus propose d’ores et déjà des vélos pliants destinés aux personnes ayant un abonnement de train. Cela leur permet de faire le restant du trajet depuis la gare avec un vélo qui présente un encombrement moindre. »

Des voitures à louer

La voiture fait également partie des projets de l’agglomération en termes de déplacement. En effet, il y a certains trajets, certaines époques et certaines situations où il est plus difficile de se passer de la voiture. Elle est pourtant un outil essentiel pour de nombreuses personnes pour se rendre au travail, décrocher un emploi… L’agglomération a donc ici aussi un rôle à jouer en termes de développement économique. Pour septembre 2023, Saumur Val de Loire prévoit d’investir dans quelques voitures sans permis électriques et thermiques disponibles également à la location. « Nous allons acheter dans un premier temps une dizaine de voitures. Il s’agit avant tout d’un essai. Cela représente un investissement relativement faible d’environ 80 000 euros sur un budget transport de plus de 6 millions d’euros. Si cela peut répondre à des besoins, il ne faut pas s’en priver. On estime que l’on a le droit à l’erreur, mais nous nous devons de tenter et de proposer ce service aux personnes », poursuit Jackie Goulet. De la même façon, l’agglomération souhaite développer des autos partagées : « Elles seront présentes dans les gares du territoire. Les personnes réserveront ces voitures et pourront les utiliser la journée et les rapporter à la gare le soir par exemple. »

Commentaires 9

  1. Rire... says:

    c’est une plaisanterie?

    Répondre moderated
    • Pour rire aussi says:

      Je vois très bien tous les élus transporter leurs dossiers ou leurs collègues en vélo cargo.

      Répondre moderated
      • Aussi incroyable que cela puisse paraître : says:

        Les élus peuvent chacun se déplacer sur leur vélo et peuvent transporter leurs dossiers dans des sacs que l’on met sur les porte-bagages et que l’on appelle « sacoches ». On peut transporter 2×20 litres en volume, ce qui est amplement suffisant.

        Répondre moderated
        • Pour rire aussi says:

          @Aussi incroyable… Oui mais, les sacoches c’est bien pour les dossiers mais cela ne va pas être simple pour transporter des collègues, tandis qu’avec le vélo cargo, cela sera possible;)

          Répondre moderated
  2. Superdeg says:

    Dans la capitale des équidés y a pas de calèche? Pour les retraités agés des déambulateurs électrique? Bon pour les jeunes toujours pas de bus le samedi soir et le dimanche, on a le droit de s’amuser mais quelque fois on a trop bu,

    Répondre moderated
  3. Pas toujours pour les mêmes. says:

    C’est bien ce que je vois et que je dis…… rien absolument rien pour les retraités avec un léger handicap ne serait-ce que pour marcher !!!

    Répondre moderated
  4. Sérieusement says:

    Autant les vélos, vélos pliants, velos cargo, voire même les trottinettes, et évidemment les bus, c’est une bonne idée. Mais franchement, est-ce souhaitable de subventionner la bagnole individuelle ? Non.

    Répondre moderated
  5. FG says:

    Ce serait bien de penser aussi aux piétons que les voitures rasent à des vitesses bien supérieures aux 20 km/h préconisées, dans la Grand rue et la rue des Païens, qui sont le nouvel axe nord-sud de la ville. Rien ne protège les piétons ni les riverains dont la porte s’ouvre directement sur ces rues.

    Répondre moderated
  6. Jackie prépare sa tournée des festivals du rire: Montreux, Marrakech, Montréal,... says:

    « Les mobilités sont au cœur de la politique de l’agglomération. » Ah, ah, ah! C’est la meilleure blague de la semaine. C’est sans doute pour ça que le poste de Chargée de Mission Mobilité est amené à disparaitre à très court terme.

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?