Sauvegarde de la langue française : une proposition de loi d’Anne-Laure Blin

La députée saumuroise Anne-Laure Blin, (Saumur-nord) a déposé une proposition de loi visant à interdire l’écriture inclusive et à sauvegarder la langue française en réaffirmant la place fondamentale de l’Académie française. Son communiqué.

Depuis maintenant plusieurs années, s’est installée en France ce qui est appelé communément « l’écriture inclusive ». Parce que celle-ci a tendance à se généraliser, Anne-Laure Blin, député Les Républicains de Maine-et-Loire, a déposé une proposition de loi à l’Assemblée nationale visant à en interdire son usage mais surtout à sauvegarder la langue française en réaffirmant la place fondamentale de l’Académie française.
« L’écriture dite « inclusive » ébranle en profondeur le système de notre langue : elle instaure une rupture radicale et systématique entre l’écrit et l’oral. Compte tenu de l’ampleur de plus en plus importante de l’utilisation de cette écriture, il m’a semblé vital que le législateur se saisisse de cette question et protège notre langue » indique Anne-Laure BLIN.
De nombreux linguistes, mais aussi l’Académie française, voient dans cette « écriture » un péril mortel et ont fait valoir le caractère excluant de son utilisation pour les personnes atteintes de dyslexie, de dyspraxie ou encore de dysphasie.
« Très majoritairement, les Français désapprouvent le recours à cette écriture faussement inclusive (63% des Français y sont opposés, sondage IFOP pour l’Express en février 2021) et sont très préoccupés par son utilisation grandissante. J’ai ainsi alerté mes 576 collègues en leur proposant de cosigner ce texte sans tenir compte de leurs étiquettes politiques. L’enjeu en effet n’est pas politicien mais bien national et regarde l’ensemble des élus de la Nation de notre hémicycle. Il est crucial de redonner toutes ses lettres de noblesse à l’Académie française dans l’intérêt des Français et de la sauvegarde de notre langue. »

Commentaires 13

  1. Toujours un temps de retard says:

    Mme Blin arrive toujours après la bataille. (Paris) Le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a officiellement proscrit l’utilisation de l’écriture inclusive via une circulaire, expliquant que sa « complexité » et son « instabilité » constituent des « obstacles à l’acquisition de la langue comme de la lecture ». Mai 2021 Ensuite une proposition de loi a déjà été instaurée où de nombreux députés ont déjà signé mais pas Mme Blin.

    Répondre moderated
    • rouxe says:

      Sauf que rien n’est appliqué et que l’écriture « inclusive » est utilisé partout dans les administrations publiques, l’école et les concours.

      Répondre moderated
    • Jean Bernard says:

      l’écriture inclusive se lit s/ des affiches du gouvernement, ds les écoles, s/ les sites du ministère… si l’ancien ministre de l’éducation nationale a un moment pris la décision de dire stop, elle n’a pas été suivi dans les faits notamment ds son administration. Comme moi vous défendez la langue française. En mai 2021 c’est effectivement Anne-Laure Blin qui a déposé cette proposition de loi. Relisez la proposition de madame Blin datant de 2021. Sans omission ou mensonge ?

      Répondre moderated
      • Toujours un temps de retard @Jean Bernard et autres says:

        Aucune idée de Mme Blin n’émane de sa réflexion personnelle. Mme Blin n’a pas signé en mars 2021 lors d’une proposition de loi d’un député LREM, signée par une soixante d’autres de divers bords politiques, dont des LR. Maintenant elle se veut « lanceur d’alerte » en la matière tout comme ses revendications sur les dédommagements de l’Energie alors que cela avait déjà été décidé par le Gouvernement. Il faudrait qu’elle cesse de prendre ses électeurs pour des ignorants.

        Répondre moderated
    • La Noyantaise says:

      Plutôt que de faire croire que vous savez des choses, vous devriez mieux vous renseigner ! Une circulaire n’est qu’un bout de papier, elle n’a pas la force d’une loi et c’est bien pour ça que personne ne l’applique… Pour la proposition de loi de mai 2021 vous êtes un brin menteur, Madame Blin est à l’origine de cette proposition de loi !! https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b4206_proposition-loi

      Répondre moderated
  2. pedro says:

    Bravo!!!!

    Répondre moderated
  3. Pourquoi pas ? says:

    Personnellement, je n’ai rien contre l’écriture inclusive qui permet, dans de nombreux cas d’éviter des répétitions. N’oublions pas qu’une langue est faite, comme tout le reste, pour évoluer : ne soyons pas trop conservateurs ! Sans qu’il soit question, bien sûr, d’imposer l’écriture inclusive…

    Répondre moderated
    • @Pourquoi pas? says:

      Evoluer ou régresser? Cette écriture inclusive est du n’importe quoi et n’apporte rien d’autre que des confusions multiples. Quand ces féministes arrêteront-elles leurs inepties à répétition?

      Répondre moderated
    • La Noyantaise says:

      L’écriture inclusive est une régression… Elle rend notre langue totalement incompréhensible. Oui la langue évolue pour s’enrichir par pour dépérir.

      Répondre moderated
  4. gédéon says:

    Belle photo: beau décor, belles couleurs.

    Répondre moderated
  5. Lilit says:

    Je revendique d’etre l’auteure de ces remarques: il y a des sujets plus mortels que l’ecriture inclusive! Le conservatisme en langue est ignorant des realités linguistiques qui ont toujours evolué, parfois en simplifiant, parfois en compliquant. Elles suivent Les evolutions des societés… Mme Blin flatte son électorat a bon compte..

    Répondre moderated
  6. pierre says:

    Est-ce une priorité ? Pour Noyant Villages, et contrairement à l’annonce faite lors du dernier conseil municipal, sans aucune information des citoyens, ni sur le site de la commune nouvelle, ni sur leur page facebook, la séance du conseil municipal programmée ce lundi 24 a été annulée… Quel mépris de la démocratie locale !!! Mais est-ce une surprise ?

    Répondre moderated
  7. pierre says:

    Pauvre Mme Blin : elle qui niait le réchauffement climatique (ne confondez pas météo et climat, disait-elle, de façon péremptoire… Cela rappelle ce maire, sans masque au début du covid lors des conseils municipaux, devant plus de 50 conseillers, et qui annonçait, lui, ne pas avoir peur !

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?