Val-de-Loire. La députée Laetitia Saint-Paul a présidé une conférence interparlementaire européenne

Laetitia Saint-Paul a présidé la conférence interparlementaire sur les politiques européennes au service des citoyens organisée en Val-de-Loire Le dimanche 20 et lundi 21 mars 2022.

Les 20 et 21 mars, Laetitia Saint-Paul, vice-présidente chargée des activités internationales, a présidé une conférence interparlementaire organisée par l’Assemblée nationale dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE). Pendant deux jours, des parlementaires de toute l’Union européenne se sont réunis en itinérance rurale dans le Val de Loire,
patrimoine mondial de l’UNESCO, et ont échangé au cours de trois sessions :
– La PAC et l’amélioration de la qualité de l’alimentation des citoyens européens ;
– Les fonds régionaux au service de la transition énergétique ;
– Le tourisme durable à l’heure du pacte vert.

AOP et tourisme durable au cœur des débats

Les discussions se sont inscrites dans la continuité du rapport « Pour une Europe stratège au service des citoyens », préparatoire de la PFUE, que Laetitia Saint-Paul a remis au Premier ministre en octobre dernier. Parmi ses recommandations, elle avait tenu à mettre en avant les appellations d’origine protégée (AOP) et le tourisme durable, profondément ancrés dans la vallée de la Loire tant à travers la Loire à Vélo que par l’engagement des collectivités et des acteurs du tourisme. Ces deux thématiques ont été au cœur de la troisième session, au cours de laquelle ont pu s’exprimer tant des représentants du secteur touristique, l’organisation mondiale du tourisme ainsi que des artisans du tourisme durable. Sujet encore peu médiatisé, le tourisme durable est en plein essor dans le nouveau contexte du pacte vert, des engagements climatiques et de la crise sanitaire. Les appellations d’origine protégée ont été également mises en valeur à travers une présentation de produits du terroir. « L’Union européenne est la première destination touristique mondiale ; nous devons préserver cette activité économique essentielle tout en l’adaptant à nos objectifs climatiques et aux défis environnementaux qu’elle pose. Nous devons lancer une politique ambitieuse, commune, pour accompagner la transition de notre économie touristique, à travers le rassemblement des nombreuses initiatives nationales, leur promotion et leur soutien », a conclu Laetitia Saint-Paul.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Commentaires 14

  1. Jeanne says:

    Le tourisme, c’est bien, on en a besoin chez nous

    Répondre Modérer
  2. Superdeg says:

    Encore du blabla…on sait bien que ce sont les commissaires européens les patrons, les autres c’est pour leur égo on leur fait plaisir, les notes de frais sont généreuses, c’est un peu notre assemblée nationale qui valide toutes les lois de Bruxelles, et le droit français n’a plus d’existence puisque c’est le droit européen qui prime

    Répondre Modérer
    • superoptimiste says:

      Le droit européen ne prime que dans les domaines où l’UE a compétence exclusive (matière monétaire, marché intérieur, pêche). Et encore, les parlements nationaux gardent une compétence et sont habilités à agir. Si le droit français n’a plus aucune existence, alors le tourisme, la santé, les transports et la police ne sont plus régulés ? Là le droit français a toute son importance. Il s’agirait alors d’être plus précis…

      Répondre Modérer
  3. Régine says:

    Bravo madame Saint Paul
    J’ai croisé mon voisin viticulteur sur la côte qui m’a dit que des bouteilles du saumurois ont été présentées et offertes. Super nouvelle pour la promotion de nos vins

    Répondre Modérer
  4. A bas les aigris permanents ! says:

    Bravo Madame la députée !

    Répondre Modérer
  5. Dupont says:

    Faire connaître la qualité de nos produits et le tourisme durable. Une chance pour notre territoire qui regorge de produits de qualité.

    Répondre Modérer
    • @Dupont says:

      C’est vrai! Dommage que lors de ce colloque ils aient eu la mauvaise idée d’aller traficoter des ruches du coté de la Breille les Pins…

      Répondre Modérer
  6. Le concombre moins masqué says:

    De plus en plus de supporters pour Laëtitia, les élections législatives approchent. Déjà hier beaucoup de louanges tressées à l’adresse de notre chère députée. Le comité de campagne est déjà opérationnel !!!

    Répondre Modérer
  7. Florentais says:

    Bonsoir. Nous sommes tous convaincu de l intelligence de madame saint paul ce n est pas le soucis
    Par contre il y a escroquerie sur sa fonction de député pour notre territoire. Elle ne remplie pas son rôle. Voir mes questions pour vendredi.

    Répondre Modérer
  8. Robert says:

    Pour Florentais, je rappelle que Madame Saint-Paul est députée et vice-président de l’Assemblée nationale, chargée des affaires internationales, donc pas d’escroquerie sur sa fonction. Elle est complètement dans son rôle. Et pour le territoire, je pense que cela est important d’avoir une députée impliquée à ce niveau. Parlez en à vos élus !

    Répondre Modérer
  9. Florentais says:

    Bonjour. Je respecte madame saint Paul.
    Maintenant on peut parlé concret.
    Dire qu il faut soutenir les produits agricoles français le vins et compagnie cela semble évident. Le Saumurois va louper le changement technologique qui arrive. La Vendée et Angers non

    Répondre Modérer
  10. et encore du Florentais says:

    dans tous les commentaires et sur tous les sujets FLORENTAIS la ramène et n’a pas de critique constructive. On dirait que Kiosque lui appartient vu le nb d’interventions de sa part.

    Répondre Modérer
  11. Florentais says:

    Je m interroge surtout. Pour mes enfants et petit enfants. Je souhaite une autre démocratie une autres gestion. A l image de l Alsace Moselle. De la Suède. De l Allemagne.
    C est possible. Il faut juste voter et le sollicité.
    C est ce que je fais ici et lors de certaines manifestations.

    Répondre Modérer
  12. barnabé says:

    La France accuse un déficit record à l’exportation pour l’année 2021 de près de 85 milliards d’euros , et certains pensent que c’est en vendant des bouteilles de vins que la France va redresser la barre consternant de bêtises, quand à vos petits enfants qu’ils tentent leur chance ailleurs, en France c’est compromis quand au changement technologique un peu de sérieux s’il vous plaît…

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?