Allonnes. Wattpark : Un futur géant de la borne de recharge en Saumurois ?

Ce mardi 21 juin 2022, l’entreprise Wattpark, qui produit des bornes de recharge pour véhicules électriques 2.0, a officiellement reçu les clefs de son entreprise-relais située sur la zone de la Ronde à Allonnes. Elle ambitionne de créer des milliers de bornes et de créer des dizaines d’emplois.

Nous vous en avions parlé dans un précédent article en date du 10 mai 20 22, la startup Wattpark devait s’installer en Saumurois sur la commune d’Allonnes. C’est désormais chose faite puisque la remise des clefs officielle a été effectuée ce mardi 21 juin 2022. Wattpark est une jeune entreprise créée en décembre 2020, issue d’une holding nommée All in Factory fondée en 2017, qui propose notamment un système révolutionnaire de bornes de recharge pour les véhicules électriques. Le président de Wattpark, Marc Lepage, explique : « Je suis conducteur de voiture électrique depuis maintenant plus de 10 ans. Je me suis rendu compte qu’il n’était pas toujours aisé de trouver une borne de recharge libre lorsque l’on arrive à un endroit. On prévoit un trajet, on regarde où sont les bornes, puis au moment où l’on arrive, on se rend compte qu’elles ne sont pas disponibles. L’idée a donc été de développer une nouvelle génération de bornes de recharge qui est réservable via une application sur smartphone et qui ne nécessite pas de connexion internet, car ça aussi peut faire défaut parfois. Ces bornes peuvent être installées par des particuliers, des entreprises, des gites, des hôtels, des restaurants, des collectivités… sur leur parking. Les propriétaires de ces bornes ont ensuite le choix de soit rendre ce service gratuit aux usagers, soit de le monétiser. Ils sont libres de fixer le prix qu’ils souhaitent, prix affichés sur l’application, et Wattpark prend une commission de 10% de ce prix. L’Usine Nouvelle a qualifié le concept et l’entreprise de « Air bnb de la borne de recharge ». La borne pilotable via smartphone propose également plusieurs prises différentes pour brancher un vélo électrique, ou voiture ou autre. Elle se veut également facile à installer sur n’importe qu’elle installation électrique. » Finalement, les bornes ne sont qu’un outil pour développer le cœur de métier de Wattpark qui est la conception de systèmes complets et intelligents.

Coup de pouce de l’agglomération

La startup qui a déjà remporté de nombreuses distinctions et levé des fonds privés et publics via divers dispositifs dispose désormais d’un concept et d’un projet opérationnel. L’objectif pour elle est d’entrer dans une phase de fabrication de ces bornes. « Seule une centaine de bornes sont actuellement installées. Mais l’idée est de les fabriquer à très grande échelle pour les déployer au maximum et ainsi créer un réseau complet », poursuit le président. C’est pourquoi l’entreprise vient de s’installer dans une usine relais dans la zone de la Ronde à Allonnes sur une surface de 800m2. « Nous étions basés jusqu’à maintenant dans l’Essonne. Nous recherchions un site pour produire depuis 1 an et demi. Il y a un an environ, lors du salon de l’innovation Vivatech, j’ai rencontré le responsable de l’entreprise saumuroise de médailles Martineau et nous avons échangé sur mes objectifs et sur les difficultés pour trouver un lieu. En effet, lorsque l’on crée une entreprise, ont doit investir dans les brevets, payer les employés, la recherche et le développement, les prototypes… Ce n’est pas vraiment prioritaire d’investir plusieurs millions dans le foncier. J’ai donc été mis en relation avec l’agglomération Saumur Val de Loire qui s’est montrée particulièrement réactive et qui nous a proposé cette solution d’usine relais que nous louons actuellement et rachèterons dès que possible. »

Une production 100% française et saumuroise

Wattpark lève encore des fonds actuellement et souhaite commencer la production sur Saumur à partir du mois de septembre 2022. Elle embauchera dans un premier temps 19 personnes et espère arriver à 50 personnes d’ici la fin de l’année. « Nous avons un objectif très ambitieux qui est de produire 6 000 bornes à Allonnes d’ici la fin de l’année, 30 000 l’année prochaine et à terme jusqu’à 1 000 bornes par jour, soit 1 million d’euros de chiffre d’affaires par jour », poursuit Marc Lepage. Une aubaine pour le territoire puisque cet objectif ambitieux est synonyme de main d’œuvre. Elle ambitionne d’embaucher jusqu’à 180 personnes dans les 4 prochaines années, contre les 9 personnes actuellement : « Sous réserve de rassembler tous les fonds nécessaires. » Plus encore, Wattpark envisage de faire venir sur la zone de la Ronde à l’avenir d’autres entreprises sous-traitantes : plasturgie, société d’électronique… Plus de 200 emplois sur le secteur au total. Cela représente « 1 point de chômage sur le Saumurois », précise le président de l’agglomération, Jackie Goulet, qui se réjouit de cette installation. Les emplois proposés nécessiteront à la fois de main-d’œuvre qualifiée et de la main-d’œuvre qualifiée, à 50/50. Marc Lepage confie : « Nous souhaitons produire totalement en France à partir de produits totalement français eux aussi. L’idée est de travailler avec des entreprises françaises et si possible locales. Nous pensons qu’il est possible et nécessaire de réindustrialiser la France et de produire ici. Cela ne coûte par ailleurs par forcément plus cher. Notre borne qui est vendue environ 600 euros a un coût de production de 350 euros main-d’œuvre comprise. » La technologie, brevetée, intéresse actuellement de nombreux grands groupes automobiles comme l’Allemand Volkswagen ou la marque française Renault. « Le premier représente un réel concurrent de taille, mais le second nous soutient dans le cadre de son incubateur de startups Software République. Nous avons d’ailleurs mené une expérimentation pour intégrer le système informatique de Wattpark directement au système de la nouvelle E-Megane. Nous avons d’autres soutiens à l’image de la BNP Paribas qui souhaite nous faire entrer en bourse comme elle a pu le faire avec l’entreprise nantaise de création d’hydrogène Lhyfe », conclut le président de Wattpark.

Commentaires 6

  1. Champion says:

    Combien de kilos de cuivre dans la borne ?

    Répondre Modérer
  2. Florentais says:

    Bonsoir. bravos bravos et encore bravos. Il faut le dire quand cela match dans l intérêt de tous.
    Félicitation aux élus et service pour l accueil de cette entreprise. Et belle réussite pour elle bien sûr.

    Répondre Modérer
  3. Jean quentin says:

    J’en suis très heureux pour Saumur et la région et souhaite à WATTPARK tous mes vœux de succès. Vive l’industrie qui fait vivre les territoires hors métropoles

    Répondre Modérer
  4. Pierrot DESPINS says:

    bon on verra dans 4 ans si cela a marché

    Répondre Modérer
  5. Florentais says:

    Bonjour. Messieurs les élus ils faut aller les chercher la où ils se trouvent c’est à dire dans les salons professionnels.
    La filière hydrogène est en mouvement dans le plein de domaine technique (nanomètre, detecteur, formation après après-vente hydrogène…)

    Répondre Modérer
  6. Lolo de Pocé says:

    Bravo et tous mes vœux de réussite, en espérant que cette entreprise arrive à recruter en Saumurois car à priori le marché des emplois qualifié est tendu.

    Répondre Modérer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !