Corrida. L’amendement d’Anne-Laure Blin est adopté : la proposition de loi rejetée par l’Assemblée nationale

Mercredi 16 novembre, la Commission des lois de l’Assemblée nationale a adopté un amendement porté par Anne-Laure BLIN, députée de Saumur-nord, conduisant au rejet de la proposition de loi visant à interdire la corrida sur le territoire national (notre article d'hier*).

« Très engagée sur les sujets de la défense du monde rural et des questions animales », Anne-Laure Blin a défendu avec conviction le maintien de la corrida et de cette tradition populaire reconnue par l’Unesco par la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. « La corrida fait en effet partie intégrante du patrimoine immatériel culturel de la France. »
« Dans les régions du Sud de la France, la corrida est non seulement un art mais surtout une identité régionale. Au-delà de représenter la culture d’un territoire, la corrida participe activement à la préservation de la biodiversité. Elle entretient en outre toute une économie locale en générant plus de 100 millions d’euros de retombées économiques et induit plusieurs
Si je ne suis pas issue d’un département où l’on pratique la tauromachie, il m’a semblé vital de m’engager sur ce texte. Car je m’aperçois de plus en plus des réelles tentatives d’une gauche « des villes », bien-pensante, de nous imposer sa vision idéologique sectaire qui conduirait en réalité à un monde aseptisé où l’on ne peut plus rien dire, plus rien penser, ni plus rien faire. La France est riche de ses territoires différents et de ses traditions, n’en déplaise à mon collègue parisien Aymeric Caron.
Je suis fière de nos éleveurs, de nos agriculteurs, de nos chasseurs, de nos pêcheurs et je refuse que des caricatures viennent entraver notre art de vivre à la campagne.
Cette proposition de loi, orchestrée par l’extrême-gauche, n’est en vérité que le marchepied de sa volonté plus profonde de mettre totalement fin à l’élevage, à la chasse, à la pêche ou encore à nos zoos ou à nos spectacles avec animaux.
Déjà l’an dernier, seul député à refuser le diktat de l’idéologie antispéciste, je continue fidèle à mes convictions à promouvoir nos filières, à soutenir ceux qui aiment les animaux et à accompagner ceux qui nous nourrissent malgré les difficultés. Être aux côtés de ceux qui fédèrent, de ceux qui œuvrent à la transmission de nos héritages et qui font vivre nos campagnes, voilà qui fonde ma détermination dans une France qui perd de plus en plus ses repères et qui se plonge petit à petit dans un individualisme mortifère, » explique Anne-Laure Blin.

* notre article de ce mercredi 16/11/2022

Commentaires 16

  1. picadoramort says:

    Bah oui, hein, on va quand même pas empêcher ces braves gens de torturer un taureau avant de le mettre à mort pour le spectacle. Elle à raison Anna-lolo, vive les traditions à la c*n ! Je suis même sur que quelque part, elle est aussi pour les combats de coqs, de chiens, la guillotine, ces belles traditions qui font toute l’âme de notre pays…

    Répondre moderated
    • Boutikette says:

      Vous oubliez les victimes de la coupe du monde de foot pour la construction des stades.
      Ce sont aussi des morts pour le plaisir du jeu .
      Et l’abattage rituel des animaux.

      Répondre moderated
    • LesPoumonsDeLaVille says:

      Tout à fait d’accord avec vous. Honte à cette femme qui ne représente pas la vue de la majorité à Saumur. Heureusement nous sommes nombreux à aimer et protéger les animaux qui partagent notre monde.

      Répondre moderated
    • Riverin Jean-Paul says:

      On ne va pas quand même pas empêcher ce brave Poutine de torturer et assassiner hommes, femmes et enfants ukrainiens…

      Répondre moderated
  2. Victoire ! says:

    Olé !

    Répondre moderated
  3. Jdr says:

    Tres belle representation de la region Saumuroise!
    Mais oui allons y pour l’argument de la tradition.
    Je ne sais pas ce qu’aurait dit Simone Veil si on avait sortie le meme argument pour le droit à l’avortement.
    Heureusement qu’il existe des personnes qui font progresser les consciences, on en serait toujours avec une feuille d’eucaliptus sur le bip sinon.
    Torturons et applaudissons le spectacle de la mort par tradition dans ce cas…
    Triste.

    Répondre moderated
  4. Marine says:

    Bravo pour votre engagement et votre détermination !

    Répondre moderated
  5. Airpur49 says:

    Assez d’accord pour préserver la diversité des territoires et leurs traditions.
    N’en déplaise aux bobos écolos parisiens qui savent tout…

    Répondre moderated
  6. Max says:

    Notre climato negationniste est en plus un chantre de latorture animale..
    Joli tableau

    Répondre moderated
  7. ACM49 says:

    « Je suis fière de nos éleveurs, de nos agriculteurs, de nos chasseurs, de nos pêcheurs et je refuse que des caricatures viennent entraver notre art de vivre à la campagne. » Je ne vois pas bien le lien entre la phrase précédente et un loisir qui a pour but de « torturer » un taureau avant de l’achever en public !

    Répondre moderated
  8. Florentais says:

    Bonsoir. Je m etonne dans la loi proposée de l absence du cas des combats de coqs. On continu? on arrête?
    Et la tuerie des moutons dans les appartements
    ? Sous les yeux fermés des bailleurs sociaux.
    Pauvre décadence de notre pays

    Répondre moderated
  9. gédéon says:

    Vachement important !!!

    Répondre moderated
  10. pierre says:

    Mme Blin veut être « en accord » avec ses électeurs. Après avoir occupé 2 emplois salariés de 2 députés en même temps (Mme Tabarot, près de Nice, et Mr Taugourdeau), militante avec son mari, salarié d’une asso d’ « étudiants » d’extrême droite, elle prétends défendre nos territoires ? Elle est une pro de la politique que nous faisons vivre avec nos impôts, en dehors de toute sincérité !

    Répondre moderated
  11. Peu importe says:

    Il n’y a pas des choses plus importantes à gérer avant… ?

    Répondre moderated
  12. pierre says:

    « Je suis fière de nos éleveurs, de nos agriculteurs, de nos chasseurs, de nos pêcheurs et je refuse que des caricatures viennent entraver notre art de vivre à la campagne » Alors, présentez vous sous l’étiquette Chasse Peche Nature et Traditions ! 2 étiquettes pour une ex assistante parlementaire avec 2 patrons, c’est possible, non ?

    Répondre moderated
  13. Henri SITERUK says:

    Chacun a le droit de défendre ses intérêts avec ses arguments. Mais comment Mme BLIN ose t elle parler de défense de la question animale et de protection de la diversité en favorisant la mise à mort cruelle et mise en scène d’animaux…
    A t elle vu cette vidéo (la 2e aprtie est édifiante) : https://www.youtube.com/watch?v=vCOpybqm-cM

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?