Courrier du lecteur : « Urgence aux urgences de Saumur »

Vlady Boissin., habitant de Varennes sur Loire et fidèle lecteur du Kiosque nous fait part d'une mésaventure survenue aux services des Urgences de Saumur et des conditions d'accueil... Pas une"crise" mais un "séisme"
 
« Pour parler d’un sujet, je pense qu’ il faut y avoir été confronté. De manière régulière, on entend parler de « crise hospitalière », mais au regard de mon expérience, ce n est plus une crise, c’est un SEISME qui se prépare dans nos hôpitaux. Avant d’aller plus loin, je voudrai remercier le personnel : médecins , infirmier(e)s, aides soignants , personnel non soignants du service des urgences de l’hôpital de Saumur et les pompiers pour ma prise en charge. Toutes ces personnes qui évoluent dans ce service sont d’un dévouement exceptionnel malgré des conditions de travail désastreuses.
Lundi 21 novembre j’ai été admis aux urgences du centre hospitalier de Saumur vers 11h30, ma prise en charge immédiate s’est bien passée. Là, après de nombreux examens, un diagnostic a été fait, et j ai attendu dans un box des urgences pour passer un scanner. J’étais un privilégié, j’ai eu droit à un box. Par contre, dans le même temps, j’ai constaté l’horreur, le mot peut paraître démesuré, mais je n’en vois pas d’autres. Les malades sont sur des brancards dans le hall, dans les couloirs , le personnel court d’un brancard à l’autre , et il court au sens propre du mot. Je me souviens particulièrement d’une dame très  âgée qui n’a cessé pendant plusieurs heures de crier sa douleur et son désarroi, et ce  malgré les aides apportées par le personnel soignant. La nuit, alors qu’on essaie de se reposer un peu, tout est allumé, c est bruyant, si tout est allumé sans doute pour des nécessités de service. Il est impossible de transférer des malades dans les services médicaux de l’hôpital , ces derniers seraient saturés. Vers 11h le mardi matin, toujours sur le même brancard, j ai été transféré dans le hall, devant le bureau des infirmières, il fallait que je laisse la place à une personne plus malade que moi. Je me suis retrouvé à côté de la personne âgée citée plus haut, elle hurlait toujours. Là, par le plus grand hasard, j’ai vu une de mes connaissances, qui  travaillait ce jour là. Je lui ai fait part de ma colère et de mon désarroi face à cette situation, elle m’a expliqué que c’était son quotidien et que cela allait en empirant. Des travaux seraient prévus en 2024 !!!!!  Mais pourquoi pas à la saint glin glin ou la semaine des 4 jeudis.
Du coup, j’ai appelé le médecin de garde pour lui faire part de mon intention de partir, il était hors de question pour moi de rester. Après en avoir discuté avec ce médecin, il m’a autorisé à sortir avec un remède de cheval pour la douleur (Morphine). Pour info, j’ai passé plus de 24h sur un brancard, pas de lit…. Aujourd’hui rentré chez moi,  j’écris ce courrier. Certes, je suis encore  fatigué, je souffre toujours un peu, mais je préfère souffrir chez moi.
Donc, il y a un gros problème à l’hôpital de Saumur, c est bien beau pour les élus Saumurois de se targuer de conserver un hôpital de proximité, mais si c’est pour accueillir des malades dans de telles conditions, je n en vois pas l’intérêt, qui est fautif du  SEISME qui se prépare : Certainement pas le personnel soignant et non soignant des hôpitaux qui travaillent comme des « dingues ». Notre gouvernement a une grosse part de responsabilité, les directions des hôpitaux aussi (pour info le service des urgences de Saumur est en sous effectif et ce malgré les alertes des médecins urgentistes),
 le Président  du Conseil de surveillance du Centre hospitalier de Saumur ou le  Président  du Comité Territorial des Elus Locaux (CTEL) du Groupement Hospitalier de Maine-et-Loire , l’ARS etc… Je ne sais pas. Mais il va falloir trouver des responsables. Dans mes échanges d’hier avec le personnel, beaucoup se pose la question de leur avenir au sein de l’hôpital , il y en a qui envisage sérieusement de quitter cette profession de soignant, profession qui leur plait, qui est leur vie… Je finirai en remerciant une nouvelle fois les médecins, les infirmier(e)s, les aides soignants, le personnel non soignant des urgences de Saumur et par là même tous les services d’urgences des hôpitaux français, car cette crise, ce SEISME est généralisé. »

Commentaires 25

  1. A Juret says:

    Tout est dit , clair , concis , rien à rajouter. Merci pour ce courrier.

    Répondre moderated
  2. Boutikette says:

    Triste vérité ce que vous dites
    M Boissin. Je crois que les responsables sont nos élus ,présidents de la république, ministres de la santé, etc….élus passés et présents qui eux se font soigner à l’hôpital américain et ne souffrent pas des séquelles de leur incompétence.

    Répondre moderated
  3. Ravenel says:

    Dernièrement j’ai entendu parler de l’arrogance des français. La personne qui ose disqualifier son peuple depuis l’étranger devrait plus souvent se regarder dans un miroir: ranger son ego surdimensionné et réintégrer immédiatement nos soignants suspendus! C’est une HONTE de laisser sans ressources ce personnel dévoués! C’est une HONTE de ne pas les utiliser, alors qu’au début du « COVID » équipé de sac poubelle ils étaient au « front »…

    Répondre moderated
  4. Vlady Boissin says:

    Merci au Kiosque d’avoir fait passer mon courrier. Certes ça ne fera pas avancer les choses , mais il faut que les personnes responsables de ce séisme trouvent vite des solutions . La situation va devenir de plus en plus « ingérable » pour les soignants qui font leurs maximums , une nouvelle fois merci à eux. Le bien être des malades est primordiale.

    Répondre moderated
  5. Vu d'ici ... says:

    J’ai à peu près vécu la même situation… il y a 3 ans . Là c’était le médecin urgentiste de nuit un dimanche qui était nul ou incompétent et d’ailleurs critiqué par ses collègues tous super pros . Le problème des hôpitaux vient du manque de prévisions des gouvernements successifs et l’actuel est mis devant le fait … non accompli . Y a-t-il encore beaucoup d’étudiants intéressés par cette voie ? On peut en douter !

    Répondre moderated
  6. Bof says:

    Monsieur. Il vous a fallu avoir besoin de soins pour découvrir ce qui est dit et répété depuis 3 ans ?. Quelle perspicacité ! Votre démarche est politique ? Des responsables à Saumur alors qu’ hier au CHU Angers même le plan blanc a été déclenché ? Aucune proposition concrète. Rien de constructif. Bon vous étiez en colère et cela peut se comprendre. Avec un peu de distance et de hauteur peut-être feriez vous une autre analyse ?

    Répondre moderated
    • Vlady Boissin says:

      Ce n est pas du tout politique , j ai été confronté à ce problème , donc il me semble que je suis à même d émettre un constat . Avec du recul je ferais exactement le même courrier . Ce n était pas de la colère contre tel ou tel personne , mais plutôt une immense déception , un immense désarroi de voir où en est arriver notre système hospitalier .

      Répondre moderated
      • Bien sûr que si ! says:

        C’est bien politique malgré vos dires monsieur Fi ! Vous reconnaissez vous-même avoir été pris en charge immédiatement! et aussi que les soignants ont apporté leur aide à la dame qui criait. Trop de monde aux urgences, surtout à cause des personnes qui y sont sans urgence réelle. Manque de personnels car les gens préfèrent le chômage et les aides à celui du travail. Personnel mal payé peut-être mais il vaut mieux avoir un travail régulier et ne rien devoir à personne.

        Répondre moderated
        • Vlady Boissin says:

          Pourquoi m appelez vous Monsieur Fi , c est Boissin mon nom et le vôtre? vous n en mettez pas peut être, surement le manque de courage pour s exprimer sans pseudo ridicule …

          Répondre moderated
  7. Trouver des responsables ? says:

    Vous voulez les pendre ? Trouver ensemble des solutions serait peut-être mieux, non !

    Répondre moderated
    • Vlady Boissin says:

      Je n ai jamais dit qu il fallait pendre qui que ce soit , je suis d un tempérament non violent… Si notre système hospitalier en est arrivé là , il y a des responsables et certainement pas le personnel soignant des hôpitaux. Et les responsables qui sont en fonction doivent répondre à cette crise , ce séisme ….

      Répondre moderated
  8. Jean says:

    La situation des Urgences en France a été aggravée par l’insuffisante régulation de leur accès : trop de personnes qui s’y présentent ,20 à 30% en moyenne, ne relèvent pas des Urgences, et en encombrent l’accès pour toutes celles qui en ont vraiment besoin.
    Le mot « séisme » employé dans la lettre publiée est excessif..

    Répondre moderated
  9. Agouti says:

    Vous vous réveillez ?
    J’ai lu votre courrier , rien de surprenant , rien de nouveau , je n’apprends rien …simplement la lente agonie d’un système de santé qui avait fait le choix du numerus closus et de rémunérations scandaleuses notamment pour les paramédicaux corvéables à merci. Aujourd’hui c’est l’effet boomerang de ces dérives qui ne datent pas d’aujourd’hui… et ce n’est que début du « séisme » (signé : un infirmier)

    Répondre moderated
    • Vlady Boissin says:

      Et oui à ma grande honte , je me réveille , et un peu tard…… Il a fallu que je sois confronté à cette situation , et cela m a permis de comprendre l’ampleur du séisme qui touche votre profession. Mais mon courrier n’est en aucun cas dirigé vers vous et collègues soignants , je ne peux que les remercier de l attention qu ils m ont porté pendant plus de 24 h , et ce malgré leurs déplorables conditions de travail.

      Répondre moderated
  10. Joseph Pujol says:

    Pour info le Président du conseil de surveillance de l hôpital de Saumur et e Président du Comité Territorial des Elus Locaux (CTEL) du Groupement Hospitalier de Maine-et-Loire ,est le maire de Saumur Président de l Agglomération et ce depuis septembre 2021. Sans doute trop de travail è ces postes électifs pour se pencher sur le problème des urgences de l hôpital de Saumur. Alors pourquoi prendre ce poste , si ce n est pour avoir une carte de visite plus imposante .

    Répondre moderated
  11. pito says:

    QUI a voté pour ces gens là? ces derniers et les abstentionnistes n’ont plus que leurs yeux pour pleurer !

    Répondre moderated
  12. aussi says:

    Je suis passé également aux urgences lundi matin pour une fracture. Je confirme la situation. en Tout, 4 heures dans les locaux et ressorti avec un plâtre. Honnêtement je plaint le personnel, il faut vraiment avoir vocation pour ce métier pour travailler dans ces conditions. Bravo à vous et merci beaucoup, mais allez vous résister éternellement?

    Répondre moderated
  13. A Joseph P says:

    Les conseils de surveillance et les élus locaux n’ont aucune responsabilité et quasiment aucun pouvoir sur la politique de santé et sur la gestion et les orientations imposées aux hôpitaux. Cessez de les rendre responsables de tout car actuellement il y en aurait 56% qui ne souhaitent pas se représenter. Êtes vous prêt à prendre leur place ?.

    Répondre moderated
  14. La coupe jusqu'à la lie... says:

    Pauvre Mr Quillet, en plus il va falloir qu’il réintègre les soignants non-vaccinés contre le comachintruc… Lui qui se croyait, il y a encore peu, sur le sommet du monde avec ses amis les enragés…

    Répondre moderated
  15. Pas fait says:

    Holà sur la réintégration des soignants non vaccinés. La France insoumise a bien essayé mais elle prévoyait néanmoins dans son texte ..qu’ils auraient à présenter avant de commencer chaque jour de travail un test négatif. Les pauvres. Et puis ce serait bien de savoir combien cela concerne réellement de soignants car à entendre certains cela réglerait tous les problèmes mais d’autres disent que c’est une goutte d’eau.

    Répondre moderated
  16. Haut les coeurs! says:

    Bravo Mr Boissin! Ne vous laissez pas intimider par vos détracteurs. Contrairement au personnel soignant qui galère sur le terrain, eux ils profitent du système bien au chaud dans leurs bureaux…

    Répondre moderated
    • Vlady Boissin says:

      Merci de votre soutien aux personnels soignants …. Vous savez quoi qu on dise , quoi qu on écrive iil y aura toujours des détracteurs . C est ce qu on appelle la liberté d expression … Mais ça ne me touche nullement… Merci à vous.

      Répondre moderated
  17. PAPY 49 says:

    Bravo Mr Boissin, ce courrier est plein de vérités connues de tous, mais ce courrier ferait  » peut-être  » une ouverture de debats et de prise de conscience auprès de nos  » députés  » .
    Bien sûr leur faire parvenir cette lettre de désespoir, car ils ne sont pas dans l’ignorance !!!!!!
    Une grande manifestation nationale des citoyens pourrait…. je dis bien pourrait faire réagir le gouvernement.
    Merci encore de dénoncer haut et fort la détresse du corps médical.

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les commentaires sont limités à 500 caractères.
Le Kiosque renforce sa veille : Les commentaires ne seront pas corrigés. Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés. La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Vous pouvez aussi nous adresser un article, une réflexion, une pensée,... que nous publierons en courrier du lecteur.

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Ne manquez plus aucune actualité !

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?